Comment traiter le manque affectif ?

Le manque affectif est un problème pour beaucoup de personnes…

Le meilleur moyen de combler ce manque est de faire un maximum de choses positives pour soi, se dire qu’on s’aime, ou encore lister les belles choses qu’on a fait, dit, partagé….

Le problème est que certaines personnes ne trouvent rien de positif à elles-même, elles se disent donc qu’elles n’ont rien de spécial : c’est FAUX !

Il est possible de libérer ce manque en se donnant ce que l’on recherche…

Et il y a tellement de choses  magnifiques dans notre vie et en nous-même que nous ne prenons pas le temps de voir.
Si nous nous concentrons ce qui n’est pas là, nous ne serons jamais heureux.
Puis concernant l’amour, nous projetons généralement ce besoin sur les autres car nous ne prenons pas le temps suffisant pour nous aimer nous-même. Il n’y a pas de raccourcis possible que celui d’apprendre à se donner de l’amour…

Le manque affectif est la focalisation sur quelque chose qui n’est pas là et donc qui manque. Hors l’idée est vraiment de se concentrer sur ce qui est là et qu’on ne regarde pas. C’est absolument nécessaire d’apprendre à voir la vie du côté rempli. Et finalement d’apprendre à s’envoyer un peu d’amour (que l’on cherche à travers l’autre)…

C’est donc un travail de tous les jours. De plus c’est un  véritable apprentissage du bonheur et de la gratitude…

Prenez soin de vous !
Luc Geiger

Vos crises d’angoisses vous empêchent empêchent d’affronter vos dragons

Ils sont là, ils vous hantent et vous n’avancez pas… Vous pensez et ça enclenche chez vous une crise d’angoisse. Du coup, vos peurs restent et rien ne change et aucune chance d’affronter vos dragons.

Je vous comprends et c’est normal. Je n’ai qu’une chose à vous dire quant à ces peurs : affrontez-les à chaud !

affronter vos dragons

Affronter vos dragons sereinement

C’est en répondant à Anne-Marie que je pense répondre à beaucoup d’entre vous en fait ! A cause de ses crises d’angoisses, elle n’ose pas affronter son dragon de claustrophobie.

Juste pour rappel, le « dragon » est l’hyperéactivité en elle-même. Alors, pourquoi ne pas faire NERTI à chaud ? C’est le meilleur moment pour nettoyer cette crise d’angoisse, car elle est là présente.

Il faut atteindre le verrou

Porter son inconscience sur les sensations, les laisser s’exprimer, se diffuser au maximum en vous et atteindre le verrou. Il faut que tout se passe au niveau du cerveau reptilien et non à l’étage du dessus, sinon ça ne marchera pas.

À ce stade-là, je vous parle de la sensation brutale et animale. Pas de pensée.

Le verrou c’est ce moment où l’on ressent des choses bizarres en rapport avec son corps. Comme par exemple, l’impression de s’enfoncer littéralement dans son siège, de décoller et parfois même de sortir de son corps !

Beaucoup d’entre vous me font part d’une crainte, c’est d’avoir peur de faire la séance. Dans ce cas-là, ce que je recommande vivement, c’est de faire la séance sur cette peur ! Pourquoi aller plus loin si vous avez peur de la séance à la base ? Ça ne sert à rien si vous n’êtes pas libéré de toutes vos angoisses et votre verrou ne sera jamais atteint.

Je vais encore vous le répétez, mais c’est normal si vous n’y arrivez pas. Avec NERTI, il faut parfois persévérer, surtout lorsque vous êtes en solo et qu’il n’y a pas un thérapeute pour vous guider. C’est tout à votre honneur et je sais que vous en êtes capable !

N’abandonnez pas, vivez vos sensations et suivez bien la feuille de route. Elle est votre alliée dans ce nettoyage émotionnel.

en-savoir-plus-sur-nerti

Emotion parasite, continuer le nettoyage ?

Certains d’entre vous me demandent s’il est possible de continuer le nettoyage quand on a déjà travaillé sur une émotion parasite particulière…

Ce que je qualifie d’émotion parasite est en fait une émotion qui vient empêcher le travail pour lequel vient la personne. C’est par exemple une personne qui viendrait pour libérer une phobie, mais arrive au cabinet en colère contre son compagnon pour X raisons…

Il faut libérer toujours ce qui est là, l’émotion parasite qui bloque le nettoyage !

Travailler sur ce qui est là au présent, le « parasite »

Dans ce cas il est primordial de travailler sur ce qui est là, à chaud, c’est à dire la colère.
La personne est dedans, et cela va entraver tout le reste, donc il faut libérer sa colère, son émotion parasite.

Ensuite tout simplement pour voir si la personne est encore réactive pour son émotion de départ (celle qu’elle est venu pour libérer), il faut chercher une image avec un lancement à froid basique. Et voir si ça déclenche quelque chose.

Si la personne réagit avec le lancement à froid par l’image, il est donc tout à fait possible de continuer.

Vérifier l’état de forme de la personne !

Bien sûr il convient de voir si la personne est encore suffisamment en forme.
En forme pour se concentrer, lâcher prise dans des sensations éventuellement difficiles, etc. Donc toujours faire au cas par cas pour s’assurer que tout est OK.
Il est généralement plus facile d’enchaîner les nettoyages lorsque les personnes sont plus jeunes. Mais ce n’est pas une généralité. Et ça dépend aussi des charges traumatiques travaillées.

Que ce soit avec les personnes que vous accompagnez, ou pour vos propres nettoyages, vérifiez toujours l’état de forme avant de continuer sur un autre dragon. Cela vous évitera à vous ou vos clients de vous fatiguer inutilement…

Pour en savoir plus sur NERTI,

cliquez ici !

Vous pratiquez la danse thérapie… sans le savoir !

Vous êtes chez vous et vous entendez une musique que vous aimez bien. Comme par magie, votre corps se met à bouger et une énergie s’empare de vous. Cela vous rempli de joie, vous fait rire et vous met aussi de bonne humeur ? Vous sentez ces sensations corporelles qui vous font du bien. Voilà, vous venez de faire une séance de danse thérapie !

la danse thérapie

L’impact de la danse sur notre quotidien

En discutant avec une amie, j’ai découvert l’importance de la danse dans notre quotidien. Nous discutions tranquillement et elle m’explique qu’elle est stressée, angoissée, son quotidien la pèse et elle me dit « vivement demain que je puisse libérer tout ça ».
Et vous savez, dès qu’on me parle de libération, je suis tout ouïe, alors je lui demande : « Qu’est-ce qu’il y a demain ? » Elle me répond : « J’ai danse ! Pendant une heure, je vais me libérer les tensions, me défouler, lâcher prise et après, je me sens beaucoup mieux ».
Je demande : « Mais depuis quand fais-tu de la danse ? Tu as quel niveau ? »
« Je ne vais pas à la danse pour mon niveau, mais pour sortir de mon quotidien, me lâcher, rencontrer de nouvelles personnes, me sentir bien dans mon corps et dans ma tête. En dansant, j’extériorise ce que j’enfouis dedans. Et on a un gala à la fin de l’année ! »

C’est ainsi que j’ai compris à quel point la danse pouvait avoir du bon. Mon amie s’est illuminée, les yeux remplis de joie et de fierté. Elle se moque que ce soit parfait ou pas, elle fait de son mieux, se fait plaisir, se donne à fond, se dépasse, mais évacue le stress ! Elle retrouve aussi une estime d’elle-même et communique ses émotions.

Les différents types de danse thérapie

La danse de manière générale, est un excellent moyen de combiner le langage du corps et de l’esprit. En effet, la thérapie par la danse et le mouvement libère les tensions de l’esprit par les mouvements du corps. La danse thérapie ou DMT (Danse Mouvement Thérapie) va au-delà des émotions bloquées. En fait, renforce l’estime de soi, recréée une relation avec les autres, et permet de lutter contre le stress et la dépression.

Danser pour se défouler est une manière de lâcher prise, de réveiller ses émotions et d’extérioriser ses instincts. Grâce aux mouvements et à la musique, vous vous sentez plus léger, plus tonique, mais aussi psychologiquement plus fort et moins timide. De plus, la danse préserve votre mémoire et votre cerveau de certaines maladies dégénératives.

Voici par exemple, quatre danses thérapies que vous pouvez explorer :

  • La danse des 5 rythmes
  • Le « Life art process »
  • La Biodanza
  • La danse biodynamique


Vous n’imaginez pas à quel point se soigner par la danse est facile et exaltant. Donc, peu importe votre niveau, vos goûts musicaux, déstressez et laissez-vous aller à quelques pas rythmés et défoulez-vous.

En plus, la danse thérapie est un excellent moyen de compléter votre nettoyage émotionnel par la méthode NERTI.

je-decouvre-la-methode-nerti

Peut-on faire NERTI sur tous les sentiments ?

Bonjour à tous ! Je réponds aujourd’hui à une nouvelle question très intéressante de Jean-Luc, un fidèle. Suite à son expérience, il se demande si on peut faire NERTI sur tous les sentiments. Alors d’après vous ?

faire NERTI sur tous les sentiments

Jean-Luc pense être encore trop dans le contrôle, alors qu’il faut lâcher-prise ! Du coup, il était libéré, mais sa réaction a été la tristesse et moins de colère. Vous allez me dire, il n’a pas fait le nettoyage complet. Si ! Mais sa douleur a été ravivée par un nouveau sentiment dont il n’avait sans doute pas conscience.

Oui, on peut faire NERTI sur tous les sentiments !

C’est excellent de vivre quelque chose comme ça, car c’est l’occasion de faire NERTI sur la tristesse maintenant et de s’en débarrasser définitivement. Donc, si vous croyez que la méthode ne fonctionne que sur les phobies : C’EST FAUX ! Elle agit s ur les 4 sentiments principaux :

  • Peur
  • Colère
  • Tristesse
  • Joie

Il faut bien comprendre que NERTI fonctionne sur toutes les hyperactivité. Une tristesse anormale peut tout à fait être traitée avec la méthode NERTI.

Comment ça se passe ?

Chaque jour, des milliers d’images nous traversent l’esprit et sont liées à des pensées, des émotions, des souvenirs. Bien souvent, elles sont négatives et réussissent à accaparer notre mental, à tel point que l’on se sent hanté. Evidemment, cela a des conséquences sur nos différents états et génèrent s des sentiments encore plus négatifs comme la peur ou l’angoisse.

Avec NERTI, le but est de se débarrasser de ses sentiments négatifs qui nous envahissent malgré nous. Et d’arriver au final à penser de manière positive et à ne plus être tendu à cause de tel ou tel fait.

Donc, non ! Ça n’est pas un échec, c’est simplement un sentiment nouveau face à votre image de base. Il faut donc travailler sur cette tristesse instantanée au moment où elle se présente pour s’en débarrasser également.


Pour reprendre les bases de la méthodes, avoir des trucs et astuces, je vous propose les ateliers gratuits en cliquant ci-dessous.

ateliers-gratuits-nerti

 

Les sensations tournent en boucle… Pourquoi ?

La méthode NERTI est très efficace, mais vous allez parfois rencontrer des difficultés… Et c’est normal ! Comme le fait que les sensations tournent en boucle. Que ce soit en auto-NERTI ou en séance avec un patient.

les sensations tournent en boucle

Alors, reprenons ensemble les bases pour voir ce qui ne va pas et comment réussir !

Sensations qui tournent en boucle au relancement

Le relancement est la troisième phase de la séance dans laquelle il faut fermer les yeux et retourner dans la situation initiale. A ce moment-là, plusieurs choses peuvent se produire :

  • N’avoir aucune sensation : vérifier qu’il ne s’agit pas d’une perte de sensation. Observez les et laisser faire. S’il n’y en a vraiment aucune, alors passez à la phase 4 qui est la vérification.
  • Les sensations tournent en boucle, elles reviennent constamment. C’est le sujet ici, c’est que vous ne prenez pas en compte le changement et la nouveauté qui vient d’arriver au cours de la séance. Mais soyez rassuré(és/ée/ées), c’est bon signe car cette boucle signifie que vous êtes tout prêt du verrou !

Observez votre corps, parfois le fait d’approcher du verrou va vous faire ressentir quelque chose de bizarre : comme l’impression de flotter, d’être détaché de son fauteuil, de sortir de son corps, de se sentir tout cotonneux…

Alors, laissez-vous porter et vous allez l’atteindre ! A vous la libération !

Comment faire si je reste bloqué à cette étape ?

Ici par exemple, la structure émotionnelle n’est pas capable d’atteindre le verrou. Je vous conseille de faire de la sophrologie et les exercices de la méthode pour réussir à sortir de cette enchaînement de sensations.

Puis, lorsque vous reprenez votre séance, on recommence à l’étape 1. Surtout ne vous découragez pas, vous êtes si prêt du but !

Si vous êtes dans le même cas qu’Isabelle et Noëlle, j’espère avoir répondu à vos questions et que vous allez réussir à vous libérer pleinement.

Pour avoir encore plus d’astuces sur NERTI, cliquez en-dessous ! En attendant, prenez soin de vous !

astuces NERTI

Essayez la relaxation pour les enfants, ça marche !

Nous n’avons pas les mêmes rythmes de vie que les enfants et pourtant, ils sont aussi stressés que nous ! A leur niveau, les sources d’angoisses sont multiples, et même si pour nous ça n’a pas l’air très important, pour eux, c’est un monde susceptible de s’écrouler. Pour apaiser les esprits et apporter du bien-être à vos bambins, avez-vous déjà songé à la relaxation pour les enfants ?

relaxation pour les enfants

À quoi ça sert ?

Les enfants sont remplis d’entrain, du matin jusqu’au soir ! À croire qu’ils ont un accès direct à une source d’énergie inépuisable. Mais une fois la journée terminée, il faut les calmer, les apaiser et les relaxer en vue de la nuit de sommeil. C’est à cela que sert la relaxation pour les enfants. Passer d’un état presque euphorique à un état de tranquillité totale.
Le fait d’être paisible et détendu apportera dans un premier temps beaucoup moins de stress aux parents (ça c’est sûr !), mais sera surtout bénéfique pour l’enfant :

  • Sensation de bien-être dans tout le corps
  • Amène le calme
  • Favorise la concentration
  • Diminue les tensions musculaires
  • Développe l’attention
  • Augmente la confiance en soi

Exercices de relaxation pour les enfants

Vous vous en doutez, mais la relaxation pour les enfants est totalement différente de celle pour les adultes. Il y a des méthodes particulières à mettre en pratique et surtout, il faut de l’implication. Donc, amis parents : pour relaxer vos enfants, il faudra vous relaxer vous-mêmes !
Cette pause servira à tout ce que je vous ai dit quelques lignes au-dessus, mais sera bénéfique pour l’apprentissage. En fait, cela va favoriser la concentration et ils devront se focaliser sur quelque chose de spécifique : les mouvements et la concentration.

Mon corps parle

Pendant 30 secondes, demandez à votre enfant de s’agiter sur place. En sautant, en bougeant les bras, en chantant ou en remuant la tête. Puis, arrive le moment d’écouter son corps. Pour cela, s’allonger bras écartés, pareil pour les jambes. Et parler à voix haute de ce qu’il se passe : cœur qui bat fort, souffle rapide, ventre qui bouge, jambes lourdes, bras qui tremblent. Puis, se focaliser sur la respiration pendant 1 minute en gonflant bien le ventre pour inspirer et en le dégonflant au moment de l’expiration.

La soupe chaude

Pour bien travailler la respiration, ce jeu est parfait. Asseyez-vous et imaginez-vous avec un bol de soupe très chaude entre les mains. Pour le refroidir, il faut souffler dessus de toutes ses forces. Alors, rapprochez le bol de votre bouche et après une grande inspiration, expirer pendant 3 ou 4 secondes. Chacun votre tour, refroidissez votre soupe. Mais ça n’est pas assez ! Alors recommencez chacun votre tour, puis faites semblant de boire votre succulent repas !

Le papillon

Le jeu du papillon est simple, il suffit de s’asseoir en tailleur et dans un premier temps, de faire le papillon avec ses genoux (de haut en bas) pendant 30 secondes. Ensuite, pendant 2 minutes avec les yeux fermés, se balancer d’avant en arrière. Une fois que l’enfant est bien relaxé, vous poserez un papillon imaginaire sur son épaule. L’enfant ne devra plus bouger et faire semblant de dormir pour se reposer avec son ami papillon. Lorsque le papillon s’est envolé, l’enfant pourra partir marcher doucement et revenir s’asseoir. Trois claquements de mains marqueront la fin du jeu.


En bref, la relaxation pour les enfants est un excellent moyen pour les détendre et aussi, pour passer un bon moment en famille. Si vous, adulte(s), vous avez besoin d’une méthode anti-stress et/ou de vous débarrasser de vos angoisses et phobies. Je vous invite à cliquer ci-dessous !

ateliers-gratuits-nerti

À très vite et prenez soin de vous.

Dire ce que l’on pense, c’est si important !

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, nous allons aborder un sujet sensible dans la société actuelle et qui est un vrai fléau pour pas mal d’entre nous. Doit-on dire ce que l’on pense ou pas ? C’est une question bien compliquée n’est-ce pas ? Et je suis sûr que vous avez déjà été dans une situation délicate de ce genre… Qui ne l’a pas été. Allez, on va décortiquer le pourquoi du comment ensemble !

oser dire ce que l'on pense

D’où vient cette crainte ?

Bon… Le fait de ne pas oser dire ce que l’on pense peut venir de plusieurs facteurs dissociés ou pas. Mais il y a dans un premier temps l’éducation. Ah cette fameuse éducation qui revient souvent sur le tapis lorsque nous faisons une petite introspection ! Si étant plus petit on vous a inculqués que la vérité n’est parfois pas bonne à dire, que parler trop franchement peut heurter votre interlocuteur, que la hiérarchie doit absolument être respectée… C’est sûr que vous allez avoir du mal à parler ouvertement.

Il y a aussi l’expérience qui rentre en ligne de compte. Il suffit qu’une fois, vous ayez dit ce que vous pensiez à quelqu’un et que ça a été très mal reçu. Du coup, vous êtes devenu trop prudent, voire peureux et vous n’osez plus rien dire de peur de blesser ou de recevoir un retour de bâton qui fait mal. Vous ne donnez plus votre avis, vous ne dites rien en situation conflictuelle et vous ne vous mouillez plus…

Pourquoi dire ce que l’on pense ?

Le fait de ne pas exprimer nos pensées  ou ce que l’on ressent a des conséquences lourdes sur l’homme.

Perdre son estime de soi

À force de ne pas parler, vous en arriverez à croire que votre vision des choses n’est pas la bonne. Vous allez ruminer et regretter de ne pas avoir parlé, surtout si vous ne constatez pas de changement et/ou un changement qui vous porte préjudice.

Perdre en crédibilité

Vous faites croire que vous êtes d’accord, vous dites amen à tout, vous dites oui trop facilement ? Méfiez-vous ! À ne pas vous prononcer, vos différents interlocuteurs risquent d’abuser de votre gentillesse, quitte à vous manquer de respect. Et ce, de manière complètement inconsciente la plupart du temps.

Vous risquez le conflit

Et oui, si vous ne dites rien pendant des semaines, des mois, voire des années, c’est sûr que le jour où vous allez prononcer un mot, ça sera mal perçu. Vous allez vous prendre une remarque ! Dans un élan de rébellion, vous allez enchérir et là, ça craint ! C’est le début d’un conflit assuré.

Un manque de respect envers soi-même

Vous ne dites pas ce que vous pensez ? Et bien sachez que vous vous manquez de respect ! En effet, dire à une personne l’inverse de ce que vous pensez, c’est vous mentir à vous-même et à votre interlocuteur par la même occasion !

Comment faire pour dire les choses ?

Tout d’abord, comprenez bien qu’il est important de communiquer. Mais, il y a un mais ! Tout en respectant votre interlocuteur, sa sensibilité, son ressenti, ses sentiments et ses droits. Vous ne devez pas le bloquer, le frustrer ou l’offusquer. N’oubliez pas que c’est ça qui, un jour, vous a gêné aussi. Ce comportement s’appelle l’assertivité, autrement dit l’affirmation de soi dans le fait de dire ce que l’on pense.

Vous voulez dire ce que vous pensez :

  • Ne parlez pas sous la colère
  • Mesurez les conséquences de vos propos
  • Mettez en avant le positif
  • Dites-vous que votre interlocuteur ne comprendra peut-être pas votre message


Pour terminer, vous savez quoi faire si vous êtes face à un blocage. Et si cela vient de plus loin, je vous conseille la méthode NERTI pour vous débarrasser de votre angoisse de parler devant plusieurs personnes ou d’une trop grande timidité qui vous empêche de dire ce que vous pensez.

methode-nerti-qu'est-ce-que-c'est

Les phobies des stars : aussi étranges les unes que les autres

Nous, communs des mortels, avons tous des peurs irrationnelles que l’on appelle plus fréquemment des phobies. Soyez rassurés, nous ne sommes pas seuls ! Histoire de dédramatiser, sachez que les célébrités aussi ont leurs démons. Alors, pour que vous vous sentiez moins seuls, voici les phobies des stars !

phobies des stars

Maintenant, vous vous sentirez moins seul face à une situation embarrassante !

Phobies des stars

Louane Emera

L’actrice française de 20 ans a développé une phobie assez particulière : celle des bananes ! Selon les psychologues, c’est une aversion alimentaire qui lui viendrait de son enfance et du fait qu’on l’ai forcé à en manger ! Dommage pour elle, c’est tellement bon la banane !

Katy Perry

La chanteuse américaine de 32 ans a avoué il y a quelque temps, être achluophobe. Vous vous demandez bien de quoi elle a peur ? De l’obscurité ! En effet, la star dort toujours avec une petite lumière allumée pour se rassurer. Comme quoi…

Nicole Kidman

L’actrice de Moulin Rouge, Nicole Kidman a quant à elle une phobie assez spéciale… La lépidophobie. C’est à dire qu’elle a une peur bleue des papillons ! Lorsqu’elle en voit un, elle ressent une forme d’angoisse irrationnelle et trouve « qu’ils dégagent quelque chose d’étrange ». Les papillons sont pourtant si beaux, un petit passage par mon cabinet ne lui ferait pas de mal 😉

David Beckham

Bien qu’il soit grand, beau et fort, le footballeur anglais David Beckham est atteint non pas d’une phobie, mais d’un toc. Il déteste le désordre. C’est un Trouble Obsessionnel du Comportement qu’il doit gérer quotidiennement puisque chez lui, tout doit être rangé, aligné, droit ou par paire !

Sigmund Freud

Eh oui ! Même les psychanalystes eux-mêmes ont des peurs incontrôlables. Effectivement, l’autrichien Freud souffrait de ptéridophobie. Vous vous demandez bien ce que c’est pour un homme comme lui ! Figurez-vous qu’il avait une peur folle des fougères !

Valérie Damidot

La décoratrice hors-pair de la télévision française est aérodromophobe. C’est-à-dire qu’elle a peur de prendre l’avion. Pourtant, lors de ses nombreux déplacements, elle est parfois obligée de se plier à un passage à l’aéroport. Dur quand on ne supporte pas de voyager par les airs. Cette phobie est une des plus répandues dans le monde et touche de nombreuses autres stars : Kate Winslet, Colin Farrell et bien d’autres !

Madonna

Dans la famille phobies des stars, je demande celle de la chanteuse américaine ! La star internationale qui a des flashs, éclairs et autres jeux de lumières pendant ses concerts est pourtant brontophobe, c’est-à-dire qu’elle a peur de l’orage ! Dès qu’elle entend le moindre grondement de tonnerre, elle s’angoisse et son comportement change radicalement.

Jodie Foster

La star de renom Jodie Foster a une peur qui pourrait être bénéfique pour beaucoup ! En effet, l’actrice a la phobie du shopping ! Elle a même déclaré que si elle rentre dans un magasin, elle est prise d’une angoisse folle, son corps se tétanise et la seule solution est de sortir de la boutique ! Depuis toute petite, elle n’a jamais aimé faire du shopping, même avec sa mère. Et en laissant traîné, c’est devenu une phobie ingérable pour elle. Plutôt pas mal pour faire des économies !

Sachez que peu importe votre peur, il est possible de vous en défaire. La méthode NERTI mise au point par mes soins est la clé de la réussite. Je vous invite à la découvrir pour peut-être éliminer toutes vos peurs inconscientes et retrouver une vie normale.

changer-de-vie-avec-NERTI

Plus de film de sensations ? C’est une super bonne nouvelle !

Parfois, certaines personnes sont effarées par l’efficacité de la méthode NERTI, mais moi ça ne m’étonne pas ! Découvrons aujourd’hui la question de Sandra qui est surprise de ne plus avoir de film de sensations lorsqu’elle se retrouve face à une ancienne angoisse ou en situation de stress. Let’s go !

plus de film de sensations

Depuis, le film de sensations est inexistant ! Suis-je normale ?

Après plusieurs résultats positifs grâce à la méthode NERTI comme la peur de la descente, de la conduite en voiture ou de faire des crises d’angoisses chez des amis. Sandra, une fidèle, se demande si c’est normal de ne plus avoir de film de sensations ? Si tel est votre cas, sachez que… c’est une excellente chose !

En effet, cela signifie que vous n’êtes plus à fleur de peau et que vous n’avez plus de réactivité émotionnelle capable de sortir de vous à n’importe quel instant en vous empêchant de gérer quoi que ce soit. Bravo !

Et c’est tout à fait sain !

C’est une très bonne chose de ne plus avoir de film de sensations. Cela signifie que votre corps est plus sain, qu’il est nettoyé de ses mémoires traumatiques et que vous pouvez continuer comme ça ! Le film ne se tournera plus dans votre tête, il s’en est allé pour toujours !

Je vais vous prendre l’exemple d’une jeune femme venue me voir. Elle s’est malheureusement faite agresser au visage. Evidemment, dès que quelqu’un l’approchait de trop près ou marchait vers elle d’un pas décidé, elle avait peur. Pourquoi ? Parce que dans son cas, le déclencheur est le fait que quelqu’un se dirige vers elle. L’événement traumatique, c’est la douleur au visage lors des coups. Quelle triste histoire quand j’y repense…

A chaque fois que la scène se reproduisait, l’angoisse montait car le film des sensations se rejouait dans son esprit… Maintenant, plus rien et ça, c’est une excellente nouvelle. La mémoire traumatique a été nettoyée de fond en comble et ses amis peuvent s’approcher d’elle sans souci !

Vous faites face à une situation critique, vous êtes angoissé(e) par une situation particulière. Dans un premier temps, je vous aide grâce à des ateliers gratuits NERTI.

ateliers-gratuits-nerti

A très vite.