CONFINEMENT – Sport le matin, apéro le soir, faut-il se créer des habitudes rassurantes ?

 

Le confinement,cet  événement à fait irruption dans nos vies à cause de cette pandémie : la COVID-19.

Les conséquences des diverses mesures sanitaires  brisent nos habitudes et le cours tranquille de notre existence.

 

Pourquoi les habitudes sont une bonne idée pendant le confinement ?

L’habitude, comme élément rassurant,

 

Chacun d’entre nous avons des habitudes, qui  sont devenues des rituels.  Nous les réalisons encore et encore…

Une habitude, c’est un ensemble de pensées, de comportements, d’émotions automatiques. Cet ensemble inconscient s’acquière par la répétition.

Comme par exemple, le fameux « métro, boulot, dodo ! ».

Même critiquable, ce rituel forge un quotidien rassurant, surtout dans ce contexte déstabilisant du confinement.

 

L’habitude, comme schéma répétitif,

 

D’autres ont ce que Freud nommait « la compulsion répétitive ».

Ce schéma de fonctionnement répétitif, fait que notre futur ressemblera inlassablement à notre passé.

Comme l’explique notamment Gregg Baden et Joe Dispenza, par la physique quantique dans leurs ouvrages*.

Notre corps entraine un avenir prévisible, calque de nos habitudes passées.

 

Changeons d’émotions, changeons l’histoire.

Changeons l’histoire, changeons nos vies.

 

 

Par exemple :

Ne vous êtes pas déjà dit : « De toute façon c’est toujours pareil ! »

Ne vous êtes-vous pas retrouvé face à des situations où vous êtes persuadés que l’histoire va se reproduire ?

En amour : « De toute façon ça va encore mal finir et me faire souffrir ! »

En réunion : « C’est toujours pareil, on a encore dit les mêmes choses ».

 

 

L’habitude comme éveil des sensibilité,

 

D’autres habitudes quant à elles, nous conduisent à l’éveil des sensibilités. A découvrir ce qui ce qui nous anime. A nous ouvrir au monde.

Par exemple :

l’habitude de jouer du piano. En jouant 1/2 heure par jour, je développe au fil du temps une compétence vis à vis de mon instrument.
Je découvre, de  par l’intérêt que j’y porte, de nouvelles partitions, de nouveaux compositeurs.  Je crée de nouveaux moments de partages avec des personnes affectionnent également cet instrument.

 

 

Cette période peut être, pour certains d’entre nous, l’occasion de faire un pas de côté et de repenser  notre mode de vie.

Mais pour d’autres, et peut-être vous, ce changement dans cette partition habituellement bien orchestrée, peut créer des fausses notes, des peurs, des angoisses, des hyper-réactivités.

 

Pour certains professionnels, c’est la peur légitime de voir  leur société mourir avec les conséquences que cela implique.

Pour d’autres, c’est l’appréhension de nouvelles conditions de travail tel que le télétravail.

 

Ce peut-être aussi par exemple, l’angoisse qu’un proche, un parent, fragile, âgé, soit contaminé par la covid-19.

La gestion de l’occupation du lieu d’habitation qui, sans la possibilité de sortir, demande de repenser les relations et l’organisation familiale peut également être source d’hyper-réactivités.

 

Le confinement peut générer des angoisses et c’est normal

 

Soyez décomplexé face à ces angoisses,

mais assurez-vous qu’elles ne vous paralysent pas dans vos vies !

 

Quelque soit votre réalité,

vous allez avoir besoin de toute votre énergie pour aller de l’avant.

 

 

 

sport de salon pendant le confinement

 

Pour celles et ceux qui ont besoin d’une routine facile à suivre afin d’avoir un quotidien rassurant et rester confiant, voici quelques conseils :

 

Notre 1er conseil :

Quelles habitudes vous conviennent le mieux ?

Il n’y a pas de recette miracle, c’est à vous de trouver vos ingrédients.

N’avez-vous pas entendu qu’il vous faut vous lever tôt le matin, faire du sport tous les jours, manger équilibré, etc ?

Même s’il est vrai qu’au prime abord ces conseils sont profitables, l’essentiel est avant tout de les adapter en fonction de vos besoins et de vos envies.

 

Faire du sport dans un périmètre de 1km, si vous êtes sportifs d’endurance chevronné et entrainé, quelle angoisse ! Créer une routine vous privant de votre liberté, pourra paraitre de prime abord difficile. Il vous faudra alors repenser votre pratique pour que malgré les contraintes vous ayez votre taux d’endorphine quotidien.

 

Vous n’êtes ni sportif, ni lève tôt, vous aurez d’autant plus de difficultés pour vous motiver à aller marcher le matin à 7h. Cette routine ne perdurera pas dans le temps, car elle n’est pas adapté à qui vous êtes. Il sera alors peut-être préférable pour vous d’aller marcher à un autre moment de la journée.

 

Vous aimez la bonne gastronomie et les bons restos ? Vous savez qu’il vous faut éviter les raclettes, tartiflette, choucroute et autres plats de saison à tous les repas. Manger des carottes  à tous les repas, il n’en est pas question ! Mais adapter les portions journalières en terme de quantité est peut-être pour vous, une habitude plus facile à prendre. Cette routine, sera ainsi plus facile à tenir durant le confinement.

 

 

Et si  vous n’aimez pas le sport, ce n’est pas grave !

L’essentiel est de privilégier des activités que vous aimez pratiquer chez vous pour les transformer en temps de rituel quotidien : lecture, musique, peinture, cuisine…

En réalité, soyez décomplexé, car il n’y a pas de recette universelle.

Quand quelque chose ne vous plaît pas, soyez à l’aise pour l’accueillir et créez -vous votre propre routine. Elle  vous permettra par exemple de structurer vos journées de télétravail ou de confinement.

 

On peut aussi profiter du confinement pour se faire de bons petits plats

Notre 2e conseil :

Prenez du temps pour vous et pour vous seul !

 

Nous croyons tous manquer de temps mais, en réalité, le temps est ce que l’on veut bien en faire.

Si vous êtes confiné en famille, essayez de prendre un moment où vous êtes seul(e),   où personne ne viendra vous solliciter.

Coupez votre téléphone et profitez d’un moment de détente ou de relaxation !

Si vous êtes seul(e) chez vous, essayez de vous créer une routine où vous allez faire quelque chose  qui a du sens pour vous et qui vous fera vous dire que vous avez passé un bon moment, voire une belle journée.

 

La communication par écran interposé devient la norme en cette période de confinement

 

Notre 3e conseil :

Maintenez les liens sociaux !

La situation sanitaire met en péril plus que jamais nos relations à l’autre et favorise l’isolement et le sentiment de solitude.

Les conséquences de la solitude sur l’état de santé physique et psychologique ne sont plus à démontrer

L’INSEE parle même d’isolement relationnel quand nous n’avons pas d’interactions avec plus de 4 contacts au moins d’ordre privé avec des personnes différentes, de visu ou par téléphone (hors ménage) au cours d’une même semaine.

Alors prenez  votre téléphone et contactez des personnes qui comptent vraiment pour vous afin d’installer une prise de contact régulière.

Si malgré ces quelques petites habitudes mises en place, vous sentez que vous, ou des personnes de votre entourage, êtes continuellement angoissées, avec des troubles du sommeil, une agressivité latente et persistante, une certaine déprime due aux peurs de manquer, de l’avenir…

 

Vous agissez et réagissez de façon irrationnelle ou excessive ?

Le meilleur conseil à transmettre :

 

FAITES UN NERTI !

 

Vous pouvez soit consulter la carte des Maîtres-Praticiens NERTI  afin de prendre un rendez-vous pour programmer  une séance  de libération  de vos hyper-réactivités ; soit profiter de cette période troublée pour vous inscrire à la formation “en ligne” et apprendre à pratiquer par vous-même la méthode AUTO-NERTI qui vous permettra de vous libérer seul(e) de toutes vos hyper-réactivités de façon rapide et définitive.

 

 

Des stagiaires de l’Académie SERENE  témoignent et vous expliquent comment ils se sont libérés du poids de leurs réactions excessives et à quel point  cette méthode  a changé leur quotidien et leur vie toute entière !

 

Fin du confinement

 

Cindy LE FALHER.

BIBLIOGRAPHIE :

*Greg BRADEN « Nous ne sommes pas ce que la science à dit de nous : D’une évolution subie à une transformation choisie »

*Joe DISPENZA. « Devenir super-conscient : Transformer sa vie et accéder à l’extra-ordinaire »

Luc GEIGER « La solution NERTI – Phobie, angoisse, panique, timidité, jalousie… »

Pour devenir libre d'être vous-même,

découvrez les vidéos de présentation de la méthode NERTI

Publier un commentaire