Dire ce que l’on pense, c’est si important !

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, nous allons aborder un sujet sensible dans la société actuelle et qui est un vrai fléau pour pas mal d’entre nous. Doit-on dire ce que l’on pense ou pas ? C’est une question bien compliquée n’est-ce pas ? Et je suis sûr que vous avez déjà été dans une situation délicate de ce genre… Qui ne l’a pas été. Allez, on va décortiquer le pourquoi du comment ensemble !

oser dire ce que l'on pense

D’où vient cette crainte ?

Bon… Le fait de ne pas oser dire ce que l’on pense peut venir de plusieurs facteurs dissociés ou pas. Mais il y a dans un premier temps l’éducation. Ah cette fameuse éducation qui revient souvent sur le tapis lorsque nous faisons une petite introspection ! Si étant plus petit on vous a inculqués que la vérité n’est parfois pas bonne à dire, que parler trop franchement peut heurter votre interlocuteur, que la hiérarchie doit absolument être respectée… C’est sûr que vous allez avoir du mal à parler ouvertement.

Il y a aussi l’expérience qui rentre en ligne de compte. Il suffit qu’une fois, vous ayez dit ce que vous pensiez à quelqu’un et que ça a été très mal reçu. Du coup, vous êtes devenu trop prudent, voire peureux et vous n’osez plus rien dire de peur de blesser ou de recevoir un retour de bâton qui fait mal. Vous ne donnez plus votre avis, vous ne dites rien en situation conflictuelle et vous ne vous mouillez plus…

Pourquoi dire ce que l’on pense ?

Le fait de ne pas exprimer nos pensées  ou ce que l’on ressent a des conséquences lourdes sur l’homme.

Perdre son estime de soi

À force de ne pas parler, vous en arriverez à croire que votre vision des choses n’est pas la bonne. Vous allez ruminer et regretter de ne pas avoir parlé, surtout si vous ne constatez pas de changement et/ou un changement qui vous porte préjudice.

Perdre en crédibilité

Vous faites croire que vous êtes d’accord, vous dites amen à tout, vous dites oui trop facilement ? Méfiez-vous ! À ne pas vous prononcer, vos différents interlocuteurs risquent d’abuser de votre gentillesse, quitte à vous manquer de respect. Et ce, de manière complètement inconsciente la plupart du temps.

Vous risquez le conflit

Et oui, si vous ne dites rien pendant des semaines, des mois, voire des années, c’est sûr que le jour où vous allez prononcer un mot, ça sera mal perçu. Vous allez vous prendre une remarque ! Dans un élan de rébellion, vous allez enchérir et là, ça craint ! C’est le début d’un conflit assuré.

Un manque de respect envers soi-même

Vous ne dites pas ce que vous pensez ? Et bien sachez que vous vous manquez de respect ! En effet, dire à une personne l’inverse de ce que vous pensez, c’est vous mentir à vous-même et à votre interlocuteur par la même occasion !

Comment faire pour dire les choses ?

Tout d’abord, comprenez bien qu’il est important de communiquer. Mais, il y a un mais ! Tout en respectant votre interlocuteur, sa sensibilité, son ressenti, ses sentiments et ses droits. Vous ne devez pas le bloquer, le frustrer ou l’offusquer. N’oubliez pas que c’est ça qui, un jour, vous a gêné aussi. Ce comportement s’appelle l’assertivité, autrement dit l’affirmation de soi dans le fait de dire ce que l’on pense.

Vous voulez dire ce que vous pensez :

  • Ne parlez pas sous la colère
  • Mesurez les conséquences de vos propos
  • Mettez en avant le positif
  • Dites-vous que votre interlocuteur ne comprendra peut-être pas votre message


Pour terminer, vous savez quoi faire si vous êtes face à un blocage. Et si cela vient de plus loin, je vous conseille la méthode NERTI pour vous débarrasser de votre angoisse de parler devant plusieurs personnes ou d’une trop grande timidité qui vous empêche de dire ce que vous pensez.

methode-nerti-qu'est-ce-que-c'est

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge