Avoir peur, on sait ce que c’est mais, concrètement qu’est-ce qu’une peur ???

La peur est une émotion ressentie généralement en présence ou dans la perspective d’un danger ou d’une menace.

Il s’agit donc d’une des 4 émotions de base que rencontre l’être humain; les autres sont les suivantes : la Joie, la Tristesse, la Colère.

En quoi peut-elle être perçue comme un atout ?

Allez, je vous dis tout, tout de suite… D’abord je vais vous expliquer ce qu’est une peur…

Puis je vous montrerai dans quels cas, avoir peur peut présenter un avantage et dans quels cas, cela peut être une véritable plaie…

 

1.Comprendre la Peur ?

 

La peur est difficile à cerner pourtant il s’agirait de la plus ancienne de nos émotions.

En effet, à l’époque de la Préhistoire, les hommes devaient lutter pour survivre pour trouver à manger, à boire (…),
ils devaient éviter à tout prix des bêtes féroces, ou en dernier recours les combattre.

C’est seulement après avoir vécu une situation dangereuse ou menaçante que l’Homme a pu mettre en place des subterfuges, des stratégies pour les éviter.

C’est notamment la raison pour laquelle ils vivaient dans des grottes où ils pouvaient s’abriter des bêtes et des intempéries et de là, trouver enfin un peu de répits…

Ces stratégies leur permettaient de survivre !

Au fur et à mesure, les bêtes féroces ont disparu… mais notre cerveau a continué à avoir peur,
à avoir des réactions aussi fortes que si l’on était confronté à un danger imminent de vie ou de mort…

 

2.Avoir peur est un atout quand le danger est réel !

 

Réel ??? Hum, hum… quand on a peur… c’est bien réel, on ne l’invente pas. Me direz-vous…

J’entends par PEUR RÉELLE : la peur occasionnée par un événement qui vous met dans une situation de vie ou de mort…

Par exemple :

un automobiliste perd le contrôle de sa voiture et vous fonce dessus…
Là, si vous restez au même endroit sans bouger, la voiture risque de vous écraser.
Et là : GAME OVER, fin de la partie !!!
Bien entendu, vous allez faire le nécessaire très rapidement, vous pousser, courir, vous jeter dans le fossé…

Bref, vous allez tout mettre en place afin de préserver votre vie, n’est-ce pas ?

Dans ce cas-là, l’émotion ressentie, la peur est un véritable atout puisqu’elle vous a sauvé !!!
Youhouhouh

En revanche, toutes les peurs ne procurent pas un bénéfice !

Si nous fuyons nos peurs, elles nous rattraperont. Si nous les contrôlons, elles nous résisteront.
Si nous les ignorons, elles nous envahiront et si nous les accueillons et les apprivoisons, nous les maîtriserons.
Lise Bourbeau

 

3.La peur est un vrai boulet quand elle est irréelle

Avoir Peur

Alors que sont les PEURS IRRÉELLES ? Ce sont celles qui existent seulement en nous, dans notre inconscient…
Pas forcément chez le voisin, le cousin, le concubin…
Wahou, quel boute-en-train…

Il en existe 2 sortes.
D’abord il y a les peurs physiques, comme la peur de conduire, de se retrouver face à une araignée, de mourir…
Tout se qui pourrait toucher à notre intégrité physique.

Ensuite, il y a les peurs émotionnelles et mentales;
il s’agit donc de la peur de se faire juger, de s’exprimer en public, de se faire critiquer, du rejet, de l’abandon, de la trahison…

Ces peurs irréelles sont le résultat d’un traumatisme vécu dans le passé qui active notre imagination (cerveau reptilien) dans le moment présent.

Mais y a t-il un avantage quelconque de ressentir ce genre de peur ?

Pas du tout !!! Elles empêchent de vivre complètement et sereinement nos expériences.

Effectivement quand nous avons peur, nous fuyons les situations anxiogènes afin d’éviter de nous retrouver confrontés à cette émotion paralysante.

Dans ces cas-là, avoir peur bousille notre confiance en nous, notre vie sociale,… nous perdons notre intégrité !

Mais comme si cela n’était pas suffisant…
Cela déglingue aussi notre santé !

Car que la peur soit réelle ou irréelle, le processus physiologique déclenché par notre cher cerveau reptilien est le même.

En effet, le cerveau demande à nos glandes surrénales de produire de l’adrénaline nécessaire pour aller chercher du glucose
dans nos réserves stockées sous forme de graisse dans nos muscles…

Bref, le corps met tout en place comme si nous devions fuir, prendre nos jambes à notre cou (le cœur s’emballe, les poumons absorbent plus d’oxygènes…)…
Mais au lieu de ça, nous restons là anéanti, paralysé…
Le corps s’est démené pour faire face à un méga danger, comme si on allait faire une course de fond à grandes enjambées…

Et en définitive, on se dégonfle…

Et le corps, lui, qu’est-ce qu’il fait de toute cette adrénaline ?
Et bien, il tente d’en absorber une partie et le reste empoisonne notre système.

D’où la fatigue, les difficultés à digérer, les douleurs diverses et variées…

 

En conclusion,

Avoir peur est d’une grande utilité quand nous sommes confronté à un danger qui peut mettre directement notre vie en péril…

Puisqu’il permet de mettre le corps en alerte et de faire le nécessaire pour nous sauver !!! Dans ce cas, GRATITUDE à la peur !!!

Mais la peur a ses limites quand notre cerveau interprète un évènement comme s’il était synonyme de danger potentiel de mort alors qu’il n’en est rien (peur de l’araignée, de conduire…).

En l’occurrence, la peur nous pourrit la vie et nous enferme dans un cercle vicieux, dans des subterfuges pour ne pas se retrouver confronter à cette peur.

Si vous vous sentez concernés et que vous avez envie de dire M… ou STOP à ces peurs, phobies… Découvrez les 4 ateliers gratuits NERTI.

arrow

Leave a Reply

Your email address will not be published.

CommentLuv badge