Gérer ses émotions : Guy LAROCHE est coach et psychothérapeute. Il partage ses ressentis vis à vis de la formation NERTI en tant que professionnel et en tant qu’utilisateur de la méthode notamment dans l’aide que celle-ci lui a apporté pour gérer ses émotions.

 

Luc GEIGER : Bonjour Guy

Guy LAROCHE : Bonjour Luc

Luc GEIGER : Je suis content que tu prennes du temps pour nous expliquer un peu ce que NERTI a changé pour toi et puis ce que tu as trouvé d’intéressant dans cette formation. Je te laisse te présenter si tu veux bien.

Guy LAROCHE : D’accord. Je m’appelle Guy LAROCHE. Je suis coach et thérapeute depuis une bonne quinzaine d’années et j’habite dans le sud de la France du côté de Perpignan dans un petit village qui s’appelle Bages pas loin du pays de cocagne, on est prêt de la mer et prêt de la montagne dans un endroit très sympa.

Luc GEIGER : Pas très loin de chez moi.

Guy LAROCHE : Oui pas très loin de chez toi, j’y suis passé il n’y a pas très longtemps.

Luc GEIGER : Tu disais que tu as des outils que tu utilises déjà dans ta pratique de coach.

Guy LAROCHE : Oui dans ma pratique de coach, ma formation de base, ma structure de base est un master en PNL et puis je me suis intéressé, comme la plupart des coachs à beaucoup de ce qu’on appelle « des grilles de lecture ». J’ai fais de l’EFT, de la cohérence cardiaque, j’en oublie même parce que j’ai bien du faire une quinzaine de techniques.

Luc GEIGER : Toi aussi !

Guy LAROCHE : La dernière technique avant NERTI c’était TIPI. Et d’ailleurs c’est le canal qui m’a amené à NERTI.

Apprendre à gérer ses émotions
Apprendre à gérer ses émotions

 

Luc GEIGER : Oui, j’en parle dans les présentations parce que dans le cœur c’est le même principe de base. Et qu’est-ce que tu as préféré dans la présentation NERTI ?

Guy LAROCHE : Et bien la première chose qui m’a quand même attiré c’est ta présentation. Toi qui te présentais dans les vidéos. Je regarde beaucoup internet avec pas mal de gens qui présentent leurs vidéos et il y a souvent quelque chose de très technique derrière qui fait vraiment construit et la j’ai trouvé une simplicité une authenticité dans ta présentation qui a déjà été la première étape me donnant envie de t’écouter jusqu’au bout.

Luc GEIGER : d’accord, et bien merci cela fait plaisir !

Guy LAROCHE : Après il y a eu le contenu. Ce qui évidemment m’a intéressé c’est que tu faisais allusion à TIPI. Et ce qui m’a intéressé aussi c’est que finalement tu présentais TIPI avec autre chose autour et c’est ça qui a attiré m’a curiosité puisque moi j’ai déjà fais TIPI ! Cela m’intéressait de voir comment tu pouvais trouver quelque chose de complémentaire à TIPI.

Luc GEIGER : Et du coup tu as trouvé quelque choses ? Que c’était complémentaire et que cela facilitait le travail ?

Guy LAROCHE : Alors la il n’y a pas photos ! Peut-être qu’on en reparlera plus tard mais je le dis tout de suite pour ne pas oublier. Lorsque j’ai fais TIPI, pour m’aider à gérer mes émotions,  j’ai trouvé que c’était extra car comme une manière d’aller à l’essentiel dans la relation avec les autres. Mais j’avais l’impression que c’était tellement pur que dès qu’on sortait un tout petit peu du chemin on ne pouvait plus y rentrer. Et ce que NERTI m’a amené c’est un peu comme si tu étais parti d’un moteur puissant de Ferrari et que toi tu avais mis la carrosserie autour avec tout ce qui permet que cela devienne une voiture qu’on puisse vraiment utiliser !

Luc GEIGER : En fait c’est ca mon objectif : que cela marche pour un maximum de personnes.

Guy LAROCHE : c’est tout à fait le sentiment que j’ai eu. Avec NERTI on agrandit le champ d’intervention de la technique.

Luc GEIGER : super, merci. Donc tu l’as utilisé pour toi je suppose. Et qu’est-ce que cela t’a obligé du coup à travailler sur toi que tu n’arrivais pas à réparer ? Ou qu’est-ce que cela a changé vraiment dans ta vie ?

Un changement dans la vie de Guy : apprendre à gérer ses émotions :

Guy LAROCHE : Et bien ce qui m’a décidé à m’inscrire à la formation NERTI c’est que après avoir fait TIPI il y a une chose que je n’arrivais pas à faire c’est gérer mes émotions.

Luc GEIGER : Ce qui est tout de même très important !

gérer ses émotions, hyperémotivité : quelles solutions ?
gérer ses émotions, hyperémotivité : quelles solutions ?

Guy LAROCHE : Et c’est un truc que je traine depuis mon enfance d’être débordé par mes émotions. Et donc, on va peut-être y revenir mais je m’étais dis que si j’arrivais à traiter mon problème d’émotion, cela validerait mon choix de NERTI et son efficacité et effectivement j’ai traité le sujet.

Luc GEIGER : Est-ce qu’il y a d’autres personnes autour de toi qui ont remarqué ce que tu avais fait ?

Guy LAROCHE : Ma famille ! Je les vois encore de temps en temps qui jettent un coup d’œil quand je suis devant la télé. Avant j’avais tendance à fondre en larmes au premier truc émouvant. Au début évidemment je voyais les coups d’œil en coin assez souvent et je les vois de moins en moins puisque tous le monde s’habituent à ce que j’ai un système émotionnel normal !

Luc GEIGER : et non pas une gestion des émotions hyper réactive !

Guy LAROCHE : Exactement !

Guy LAROCHE : Ce que j’ai remarqué c’est que le fait d’avoir traité ce problème d’émotions ne m’empêche pas d’avoir des émotions ! Mais cela me permet de les vivre et d’enrichir ma vie à travers les émotions.

Luc GEIGER : c’est cela, de vivre plus sereinement les émotions en gardant la finesse mais sans être débordé.

Guy LAROCHE : Ce n’est plus un combat et ce n’est plus une vie jonchée d’obstacles mais au contraire jonchée de moments parfaitement heureux ou riches en émotions.

colère, débordement émotionnel, comment gérer ses émotions
colère, débordement émotionnel : comment gérer ses émotions avec NERTI

Luc GEIGER : Il y a des choses qui t’ont fait hésiter à t’inscrire ? Qui auraient pu te freiner ?

Guy LAROCHE : honnêtement non ! Tout m’a donné envie d’y aller ! C’est juste une espèce de petite voix qui me disait, non ne te jette pas comme cela, discute ! Non vraiment, rien ne m’a arrêté. En plus, j’ai une certaine habitude de commander des produits sur internet, j’ai même acheté des produits assez chers sur internet ! En tout cas ce n’est pas le prix qui aurait pu m’arrêter, parce que la formation est vraiment d’un prix dérisoire par rapport à l’aide que cela peut apporter. Je dirais même en tant que coach, que le nombre de gens que j’ai pu aider à travers NERTI depuis que je fais la formation et le nombre de séances que je me suis fais payer, couvre très largement la formation ! Je dirais même que c’est la première formation que je fais et que je rentabilise aussi vite !

Luc GEIGER : Super ! Cela me fait plaisir aussi ! C’est aussi mon objectif ! Ca fait toujours plaisir de voir que cela marche ! As-tu d’autres choses à dire par rapport à ce qui t’a convaincu ?

Guy LAROCHE : Je me répète mais c’est tout : la présentation, la cohérence, et d’ailleurs même la structuration de la présentation je l’ai retrouvée dans la formation ce qui veut dire que visiblement tu es quelqu’un de structuré dans ta manière de faire les choses. On le retrouve dans tes propos et dans la formation ce qui est très important ! La structuration mais aussi la richesse on sent bien que tu as pris du temps pour préparer cela ! Ce n’est pas un truc monté à la va-vite pour faire du pognon !

Luc GEIGER : J’ai mis quelques années effectivement à travailler dessus ! C’est clair ! Et c’est toute une réflexion de plusieurs dizaines d’années même ! Et si il y a des gens qui hésitent encore à s’inscrire, qui n’osent pas trop, qui se demandent si ça vaut le coup, qu’est-ce que tu leur dirais toi ?

Guy LAROCHE : J’ai pris la formation dans son ensemble, je ne sais pas si tu as des formules qui permettent de la prendre par étapes ? Je conseillerais aux gens de faire NERTI pour eux-mêmes. C’est à dire pour résoudre des problèmes qu’ils auraient eux-mêmes. Parce que le fait de travailler sur soi et de résoudre des problèmes pour soi avec NERTI cela permet de donner confiance dans la technique et de vivre l’expérience de l’intérieur pour ensuite être beaucoup plus fort. On dit toujours que c’est plus puissant quand on a déjà parcouru le chemin pour accompagner quelqu’un que si soi-même on ne connaît pas le chemin. Voilà la première chose, mais je ne sais pas si tu proposes ce genre de chose !

Luc GEIGER : Si si ! C’est possible.

Guy LAROCHE : Cela permet aux gens de faire une formation à un coût vraiment ridicule et de faire cela par étape. Maintenant pour des gens qui voudraient de toutes façons aller au bout, je ne peux que leur conseiller d’y aller parce qu’il y a une progression dans la formation ! C’est une VRAIE formation ! Ce n’est pas parce que c’est à distance que ce n’est pas une vraie formation. Dans la mesure ou tu fais une association entre plusieurs techniques, il y a déjà le livre qui permet d’avoir les fondements, ensuite il y a les extraits des formations déjà faites en salle etc..  On se retrouve comme avec des collègues en train de suivre la même formation ! C’est sympa parce qu’il y a toute cette dynamique ou on entend poser des questions qu’on n’oserait pas poser ! Ou d’autres fois on entend les questions dont on aimerait les réponses ! Tout ce côté dynamique de cette formation ! J’ai apprécié la rapidité des réponses aussi. On n’attend pas des semaines que quelqu’un réponde ou que quelque chose se passe. La pertinence de Thomas, puisque c’est lui qui répond au début. Je trouve que tout est fait sur un fond d’humilité que je trouve vraiment très porteur puisque finalement on est la en formation donc si on savait tout on ne viendrait pas. On sent que Thomas et toi vous êtes la pour nous accompagner et nous aider petit à petit à gravir des échelons. Une autre chose intéressante quand on fait des formation comme cela par internet ou on voudrait aller plus vite que la musique. La progression que tu proposes avec des arrêts, des passages à franchir avant de passer au suivant, et bien parfois on aimerait aller plus vite et cela oblige à aller au bout du truc avant de passer à l’étape suivant, je trouve que cela c’est excellent ! Car quelque fois cela nous oblige à aller au fond des choses et en même temps cela construit une compétence, et maintenant que je suis au bout du parcours je n’ai pas de doute sur la compétence que j’ai dans ce domaine. Les échecs que j’ai avec mes clients viennent souvent de ceux qui se sont proposés comme cobaye ! C’est assez amusant. C’est important d’avoir aussi des séances qui ne marchent pas bien car cela permet de se creuser un peu la cervelle et d’aller un petit peu plus loin dans ses réflexions !

Luc GEIGER : Cela s’appelle l’expérience !

Guy LAROCHE : Mais donc vraiment si des gens hésitent à faire cette formation, j’espère que l’entretien que j’ai avec toi les aidera à passer de l’autre côté parce que vraiment cela vaut le coup ! Il ne faut vraiment pas hésiter !

Luc GEIGER : Merci Guy ! Merci de ton temps et de toutes façons on va continuer à se voir, en live bientôt cela me fera plaisir !

Guy LAROCHE : Au revoir Luc, à bientôt

Si comme Guy vous êtes un professionnel et souhaitez découvrir une méthode simple et efficace aidant vos patients à gérer leurs émotions, ou si vous vivez au quotidien le fait d’être hyper réactif émotionnellement, cliquez sur le lien suivant :  http://nerti.fr

Gérer ses émotions, Guy donne des exemples concrets de réussites avec NERTI :

Luc GEIGER : tu me disais aussi Guy que tu as des exemples concrets de personnes avec lesquelles tu as travaillé. Est-ce que tu peux nous donner quelques exemples de réussites ou de ce qui s’est passé pour toi ?

Guy LAROCHE : oui, j’ai eu quelques trucs assez marrants. Le premier cobaye que j’ai utilisé quand je me suis formé c’est ma femme. J’en parle parce que souvent on dit qu’on ne peux pas utiliser ces techniques avec sa famille  ce qui n’est pas le cas avec NERTI. Donc par exemple, lorsqu’on sortait de la maison, ma femme se mettait en colère parce que j’avais mis ma veste et que pour elle c’était le signal qu’elle était en retard ce qui la mettait dans une colère folle. Quand j’ai eu fini la formation NERTI elle m’a demandé de l’aider à traiter cela. On a fait une séance. Ce qui m’a montré que la séance se passait bien c’est que ma femme s’est mise à bailler ce qui est le signe qu’elle lâche prise. Ce n’était pas un petit bâillement pendant quelques minutes mais 50 bâillements qui s’enchainaient. Ca me faisait penser à la pub de Perrier lorsqu’il y a cette femme qui ouvre énormément la bouche devant ce lion. J’avais m’impression qu’elle allait se décrocher la mâchoire. C’est une information qui me paraît intéressante car suivant les personnes le bâillement est un critère qui permet de voir que la personne est en train de faire le travail. Depuis ils nous est arrivés avec ma fille de la titiller et de lui dire : oh dit donc, tu te dépêches un peu on n’a pas que cela à faire !! Et c’est assez étonnant de voir qu’elle nous répond : bon ben attendez 5 minutes j’arrive. Et plus du tout de colère !

Luc GEIGER : plus du tout hyper réactive, c’est ça ?

gérer ses émotions, dépasser son hyper émotivité rapidement
gérer ses émotions, dépasser son hyper émotivité rapidement

Guy LAROCHE : Un deuxième exemple qui s’est passé en entreprise. J’avais fais une formation management dans une entreprise. A la suite de cela l’entreprise m’a demandé de faire un coaching à deux de ces cadres : une demie journée par personne. Quand je suis arrivé pour le deuxième je me suis aperçu tout de suite qu’il était dans un état vraiment pas bien. J’ai commencé à discuter avec lui, il était au bord des larmes, dans de grandes difficultés parce que harcelé par un de ces collaborateurs. La direction avait prévu pour les jours suivants une confrontation entre le salarié et le manager et la direction se positionnait comme juge de la situation. Pour lui c’était intenable parce qu’en fait il avait l’impression que la direction le lâchait parce qu’elle le mettait en confrontation et pour lui c’était extrêmement difficile. Il s’agit d’un garçon qui manquait d’assurance et il avait l’impression d’avoir tout donné à cette entreprise et d’être trahi. C’était intéressant parce que je ne lui ai pas parlé de NERTI. Je lui ai juste proposé vu l’état dans lequel il était, de fermer les yeux et de me dire ce qui se passait. Tu imagines, c’était un geyser, ca fumait et sortait de partout. Je lui ai demandé de laisser faire, j’étais stupéfait parce que la libération s’est faite en 8 à 10 secondes ; Je l’ai vu se détendre complètement. J’ai attendu quelques minutes puis je lui ai demandé de revenir dans la situation, de refermer les yeux et de voir ce qu’il se passait et la on avait l’impression d’être sur le lac du Connemara un jour sans vent, c’était le calme plat. Je lui ai demandé comment il se sentait et il était sidéré. Il n’arrivait pas à comprendre comment il avait pu passer de son état initial hyper émotif à ce calme en si peu de temps. Il lui a fallu au moins 10 minutes pour retrouver ses esprits tellement ce changement brutal d’émotions était difficile à comprendre. Pendant environ un ½ heure il m’a reparlé de son problème et de lui-même après cette ½ heure il m’a dit en avoir assez parlé, il voulait passer à autre chose. C’était pour moi la validation que le travail qu’on avait fait était efficace. Depuis j’ai en coaching ses deux directeurs et leurs deux femmes parce qu’ils ont été interpellé par une telle efficacité et ils ont eu envie aussi de travailler.

gérer ses émotions, hyperémotivité : quelles solutions ?
gérer ses émotions, hyperémotivité : quelles solutions ?

Luc GEIGER : et du coup cela enclenche le bouche à oreilles d’une façon importante. Très bien, merci beaucoup.

 

Guy LAROCHE : avec plaisir.

 

    6 replies to "gérer ses émotions : un professionnel partage son expérience après avoir suivi la formation NERTI"

    • Nancy

      Bonjour a vous, combien revient votre formation?
      Merci

      • Luc GEIGER

        Bonjour Nancy,
        Vous aurez toutes les informations en vous inscrivant sur http://nerti.fr
        Prenez soin de vous
        Luc Geiger

    • Guernion

      Bonjour Monsieur
      Suis intéressée par votre formation
      Nerty et Tipi
      merci de me donner plus d’infos

      Coeurdialement

      Thérèse GUERNION

      • Luc GEIGER

        Bonjour Thérèse,
        Vous aurez toutes les informations en vous inscrivant sur http://nerti.fr
        Prenez soin de vous
        Luc Geiger

    • JOSSART

      Bonjour,

      novice en la matière, je voudrais pouvoir suivre sur un weekend une formation NERTI

      Pourriez vous m’aider svp ?

      A vous lire

      Courtoisement

      S.JOSSART

      • Luc GEIGER

        Bonjour,
        Vous aurez toutes les informations en vous inscrivant sur http://nerti.fr
        Prenez soin de vous
        Luc Geiger

Leave a Reply

Your email address will not be published.

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dites-moi à quelle adresse
vous envoyer votre accès à

l'atelier Gratuit :

"Libérez-vous
de vos émotions incontrôlables"