On qualifie d’hystérique une personne qui manifeste une attaque de panique ou un Trouble obsessionnel compulsif (TOC). Cette personne fait une fixation sur son hystérie et manifeste une certaine exagération dans tout. Sa névrose hystérique peut impacter autant sa vie privée que sa vie sociale ou professionnelle.

Ce qu’est la névrose hystérique

La névrose hystérique touche autant les femmes que les hommes. Ceux qui en souffrent ont besoin de beaucoup d’affection et ont beaucoup d’imagination. Ils expriment ce qu’ils ressentent avec exagération et semblent avoir un conflit intérieur irrésolu.

Ils refusent leur angoisse et peuvent manifester des troubles fonctionnels. Ils refusent de parler et surtout de parler de leur trouble. Ils peuvent toutefois ne pas en être conscients et en souffrir. Leur névrose hystérique peut avoir des répercussions sur leur entourage.

Les manifestations de la névrose hystérique

Lorsqu’une névrose hystérique se manifeste, des symptômes tels que les sensations de vertige, la paralysie ainsi que les crampes à certains endroits du corps apparaissent. Les névrosés hystériques peuvent aussi ressentir des douleurs ou même avoir la vue qui se trouble. Les troubles de la mémoire sont également caractéristiques de la névrose hystérique.

La sexualité peut être affectée. Pour détecter la névrose hystérique, les médecins peuvent procéder à des examens qui coûtent souvent cher. Pourtant, ses symptômes ressemblent parfois à ceux d’autres maladies. Il faut donc savoir identifier avec précision s’il s’agit réellement d’hystérie ou d’une autre maladie.

Soigner la névrose hystérique

Une personne atteinte de névrose hystérique peut devenir difficile à vivre lorsqu’elle fait une crise. Elle est dépassée par son trouble mental et fait du mal, sans s’en rendre compte, à son entourage. Elle peut être consciente ou pas de ce trouble mais en souffre pourtant.

Pour guérir de son mal, elle doit suivre un traitement adapté à son cas. L’hystérie doit être soignée dès qu’elle est détectée. Certains médecins peuvent exiger une hospitalisation pour certains patients. Cet isolement leur permettra de faire le point sur leur trouble.

D’autres prescrivent des anxiolytiques et des antidépresseurs à prendre pendant les épisodes de crise. Ceux qui ne veulent pas avoir recours au traitement médical se tournent vers la psychothérapie ou sur la fameuse méthode NERTI.

Dites-moi à quelle adresse
vous envoyer votre accès à

l'atelier Gratuit :

"Libérez-vous
de vos émotions incontrôlables"