Quand on dit névrose obsessionnelle, on parle d’un trouble qui se transforme en véritable obsession. Cette obsession se mue en névrose et fait souffrir la personne qui en souffre. La névrose obsessionnelle ne représente toutefois pas un trouble obsessionnel compulsif. De quoi s’agit-il et comment en guérir ?

La névrose obsessionnelle et ses spécificités

L’obsession est à l’origine de la névrose obsessionnelle. Par névrose, on entend trouble dont on a conscience. La personne névrotique sait qu’elle est malade. La névrose obsessionnelle est un mélange d’idées ou de sentiments générateurs d’anxiété chronique.

Cela entraîne une obsession permanente. Les individus qui ont des tendances obsessionnelles sont les plus à même de la contracter. Il s’agit des maniaques de l’ordre, des perfectionnistes, des personnes qui doutent de tout et de celles qui ont des petits rituels spécifiques auxquels elles s’adonnent quotidiennement.

Les facteurs à l’origine de la névrose obsessionnelle

La névrose obsessionnelle ne prévient pas lorsqu’elle veut apparaître. Comme susmentionné, certaines personnes sont prédisposées à ce trouble. Il s’agit des personnes trop timides ou qui sont constamment fatiguées. Celles qui doutent, hésitent et sont trop méticuleuses en font aussi partie.

La superstition, l’entêtement, le perfectionnisme peuvent aussi évoluer jusqu’à devenir une névrose obsessionnelle. Ce trouble peut aussi évoluer et conduire à la dépression ou, pire, au suicide dans les cas les plus extrêmes.

Les symptômes de la névrose obsessionnelle

La névrose obsessionnelle s’accompagne de rites grâce auxquels la personne qui en souffre essaie de la conjurer. C’est par ces rites qu’elle tente de contrôler ou alors d’éliminer sa névrose car elle génère une obsession qu’elle n’arrive pas à maîtriser et qui peut la détruire.

La phobie, l’impulsion ainsi que les idées la caractérisent. En cas de névrose obsessionnelle, le patient utilise la compulsion comme rites afin d’en venir à bout. Ces rites sont généralement les symptômes qui permettent d’identifier ce trouble. Ils peuvent être mentaux et prendre la forme de comptages répétitifs ou de récitations. D’autres rites sont extériorises et prennent la forme de répétitions telles que le fait de se laver à plusieurs reprises.

La psychothérapie, les anxiolytiques et les antidépresseurs sont efficaces contre la névrose obsessionnelle. Pour en finir réellement avec elle, la méthode NERTI est aussi conseillée.

Dites-moi à quelle adresse
vous envoyer votre accès à

l'atelier Gratuit :

"Libérez-vous
de vos émotions incontrôlables"