Freud considère la névrose phobique comme une hystérie d’angoisse. A ce titre, la névrose phobique est une grande angoisse, une peur dominante et oppressante causée par une chose ou une situation précise. L’agoraphobie est, par exemple, la phobie la plus répandue au monde et consiste en une peur irraisonnée des espaces publics.

Définition de la névrose phobique

La névrose phobique est une peur irrationnelle d’un objet ou d’une situation non dangereuse, mais qui effraie pourtant à un degré inimaginable. Cette peur ou angoisse intense survient en présence de l’objet ou lorsqu’on vit la situation.

Il est donc naturel pour les personnes phobiques d’adopter des comportements d’évitement afin de ne pas croiser ce qui cause leur phobie. La personne atteinte de névrose phobique sait que son trouble est insensé, voire absurde, mais n’arrive pas à s’en défaire. La névrose phobique résulte de la combinaison entre phobie, conduite phobique et personnalité phobique.

Le fonctionnement de la névrose phobique

Elle apparaît souvent durant l’enfance et peut disparaître sans qu’on la traite. Ce trouble psychologique peut également apparaître durant l’adolescence ou même à l’âge adulte. La névrose phobique est irrationnelle et constitue en somme un mécanisme de défense contre quelque chose qui fait peur.

On peut avoir peur des animaux, de la hauteur, des médecins, de la maladie et même de faits, d’objets ou de personnes inattendus tels que les clowns, les mots trop longs, la conduite d’un véhicule.

Les raisons derrière la névrose phobique

Il existe de nombreuses phobies. La névrose phobique peut être provoquée par une personnalité phobique. Les personnes qui ont tendance à être en état d’alerte et de vigilance y sont plus exposées.

Il existe des situations qui peuvent déclencher la névrose phobique, à l’instar du fait de se trouver face à une foule trop dense, de voir certains animaux, de se trouver trop en hauteur…. Une fois en présence de ces facteurs déclencheurs, le névrosé phobique peut paniquer, faire des crises, suer, trembler, palpiter ou encore être atteint de paralysie.

Pour traiter la névrose phobique, une thérapie cognitivo-comportementale est conseillée. Pour oser affronter ce trouble psychologique en face et le combattre, la méthode NERTI s’avère des plus efficaces.

En savoir plus sur les différentes phobies

Dites-moi à quelle adresse
vous envoyer votre accès à

l'atelier Gratuit :

"Libérez-vous
de vos émotions incontrôlables"