Par trouble psychologique, on entend les maladies mentales ou affections mentales avec effet notoire et négatif sur le comportement d’une personne. Ce trouble se manifeste par plusieurs symptômes et regroupe différents troubles tels que l’anxiété, la schizophrénie ou encore les troubles obsessionnels compulsifs. Ils peuvent être handicapants, arrivés à un certain stade. Les troubles psychologiques affectent énormément de gens. Pour autant, nous n’en souffrons pas tous. Certaines personnes auraient-elles donc une prédisposition à ces derniers ? Y a-t-il des facteurs spécifiques pouvant les provoquer ?

Le traumatisme à l’origine des troubles mentaux

Les troubles psychologiques ou mentaux peuvent, dans la plupart des cas, résulter d’un traumatisme. En fait, il s’agit de la principale cause des troubles psychologiques. Ce traumatisme se manifeste par différents moyens. Certaines personnes souffrant de troubles mentaux peuvent avoir été maltraitées durant leur enfance. D’autres ont souffert d’abus ou de violence. Ces traumatismes restent inconsciemment ou consciemment ancrés en eux. Ils les affectent intérieurement car ils les intériorisent et ne se confient à personne les concernant. Les traumatismes peuvent provoquer différents troubles tels que la panique ou l’anxiété. Ils surviennent durant l’enfance mais ne quittent jamais ceux qui les subissent. Ils refont surface à l’âge adulte et conduisent à ces troubles.

L’environnement

Les troubles psychologiques peuvent altérer autant le comportement que le raisonnement d’une personne. Parmi les nombreux facteurs à son origine, on retrouve l’environnement et son impact. Il existe des facteurs environnementaux conduisant aux troubles psychologiques, tels que le décès d’un être cher, un divorce ou une addiction à la drogue. Les jeunes en proie aux troubles de l’alimentation sont souvent confrontés à des attentes sociales ou culturelles. Bref, la société et ce qui la caractérisent peuvent aussi être derrière les troubles mentaux.

La génétique et les troubles psychologiques

La génétique peut aussi se trouver derrière un trouble psychologique. Ceux qui ont des personnes atteintes de troubles mentaux dans leur famille sont susceptibles d’en contracter. Evidemment, la prévalence n’est pas unanime. Il est ainsi possible de contracter ce trouble ou de ne pas le faire. Les troubles tels que la schizophrénie et la dépression sont les plus aptes à se transmettre par le gène. Il en est de même pour la bipolarité, le trouble du déficit de l’attention et l’autisme.

Les différents troubles psychologiques

Les troubles psychologiques connus sont nombreux. La dépression, les troubles de l’anxiété, de la panique ou de l’alimentation en font partie. Voici les maladies mentales les plus fréquentes.

La schizophrénie

Lorsqu’une personne entend des voix que les autres n’entendent pas et croit recevoir des ordres de celle-ci, elle a de fortes chances d’être schizophrène. La schizophrène représente un déséquilibre, un disfonctionnement au niveau du cerveau. Il s’attaque au processus mental de la pensée et du jugement. La perception sensorielle, la capacité d’interprétation ou de réaction face à des stimuli divers sont aussi altérées. Cela conduit une personne atteinte de schizophrénie à halluciner. Ainsi, elle entend des voix ou ressent et peut même voir des choses qui n’existent pas en réalité. Elle peut aussi délirer au quotidien, se méfier de tout, avoir du mal à communiquer ou sembler incohérente. Elle peut aussi devenir bizarre et perdre son sens de l’organisation. Dans la plupart des cas, le schizophrène perd son intérêt pour la société et vit recluse. Elle ne ressent plus de plaisir dans sa vie, elle manque émotions et de motivation.

Les troubles de l’anxiété

16 % de la population sont atteints d’anxiété. Il s’agit d’une anxiété accrue sous forme d’état de panique. Elle se manifeste par de courtes crises de panique périodiques de quelques minutes. La peur de certains objets ou de choses précises aussi appelée « phobie » et la crainte de sortir de chez soi représentent aussi des crises d’anxiété. En cas de crique, la personne devient étourdie, elle manque d’air, sa gorge se noue.

Les troubles de l’humeur

Ils touchent environ 4 % de la population adulte et sont aussi appelés troubles affectifs. Les troubles de l’humeur se caractérisent par une alternance entre dépression grave et manies. La dépression se manifeste par un trouble du sommeil, une perte d’intérêt pour le monde et ce qui l’entoure ou encore une tristesse et une grande irritabilité. La manie, quant à elle, se caractérise par un trop-plein d’énergie, d’enthousiasme et aussi d’activité. Ces deux comportements contradictoires surviennent tour à tour dans les troubles affectifs.

Les troubles de la personnalité ou caractériels

Ces troubles se manifestent par un jugement strict et préconçu qu’une personne porte à son environnement ou à sa propre personne. Elle finit par ne plus savoir vivre en société et par ne pas savoir se conduire conformément aux normes régissant la société dans laquelle elle vit. Cela impacte son travail ainsi que ses fréquentations. Elle ne sait pas nouer de relations sociales. Les troubles de la personnalité sont nombreux. La personnalité asociale en fait partie. Elle désigne un individu indomptable par la loi ou par la discipline parentale. La personnalité paranoïde, quant à elle, se manifeste par de brusques et courts changements d’humeur. Ceux qui en souffrent ne savent pas vivre en société et semblent instables.

Les troubles obsessionnels compulsifs (TOC)

On dit qu’une personne souffre de troubles obsessionnels compulsifs lorsqu’elle est obsédée par des gestes qu’elle répète jusqu’à devenir une répétition, voire un rituel. Ces troubles concernent 2 à 3 % de la population, les adolescents étant les plus touchés. Ils souffrent d’une obsession qui les hantent en permanence, de manière involontaire. Ceux qui en souffrent ont conscience de leurs maux et de leur caractère mauvais. Cela ne les empêche pas d’en être prisonniers. Certaines obsessions peuvent être courantes, à l’instar de la peur d’une infection par des germes ou la poussière et les doutes permanents. Les TOC sont un mélange d’obsession et de compulsions. Il s’agit de répétitions d’actes sans sens ni buts dans le but de se débarrasser de sa peur ou de son anxiété. La personne ne parvient pas à résister à ces répétitions et y succombe toujours, sous peine de développer de l’anxiété.
Il est souvent conseillé de consulter un médecin pour venir à bout d’un trouble psychologique. La psychothérapie, la psychanalyse, la thérapie comportementale et la thérapie cognitive sont aussi efficaces. En sus, le sport et une bonne hygiène alimentaire peuvent changer beaucoup de choses.

Tout les troubles psychologiques en détail

Autisme
Panique
Schizophrénie
Trouble bipolaire
Trouble de l’alimentation
Trouble de l’anxiété
Trouble de l’attention
Trouble de la personnalité

Dites-moi à quelle adresse
vous envoyer votre accès à

l'atelier Gratuit :

"Libérez-vous
de vos émotions incontrôlables"