La panique est aussi un trouble. On parle de trouble panique. Il touche des milliers de personnes dans le monde. En résumé, la panique est une anxiété élevée. Cette crise de panique n’est pas semblable à celle que tout le monde vit. En voici les raisons…

La panique, c’est quoi finalement ?

On associe le trouble panique à de l’anxiété. La personne qui atteinte se sent anxieuse à un degré plutôt élevé. Elle craint de manière excessive que ses sentiments affectent sa vie quotidienne. Lorsqu’elle fait une crise de trouble panique, celle-ci survient soudainement. La crise survient sans raison précise. Les femmes sont plus sujettes aux crises de panique que les hommes. La panique apparaît souvent pour la première fois alors qu’une personne entre dans l’âge adulte.

Qu’est-ce qui provoque la panique ?

Les véritables causes du trouble panique n’ont pas encore été révélées au grand jour. Des recherches scientifiques montrent seulement qu’il pourrait être stimulé par des dysfonctionnements au niveau de certaines substances chimiques cérébrales. Le facteur génétique est aussi fréquemment évoqué pour expliquer l’apparition du trouble panique. On a plus de chance de le contracter si une personne de notre famille en a souffert auparavant. Les risques augmentent lorsqu’il s’agit de l’un ou des deux parents. D’après des études scientifiques, un jumeau peut développer de la panique si son jumeau identique en souffre. C’est valable dans 40% des cas. Les traumatismes d’enfance, les abus, le stress de haut niveau ou les changements drastiques dans la vie de tous les jours sont aussi des facteurs de panique. En outre, il existe certains phénomènes capables de déclencher la panique. Le fait de boire beaucoup trop de l’alcool en fait partie. Il en est de même pour la consommation excessive de caféine ou encore de stimulants, cocaïne, etc. Le trouble panique survient en moyenne avant l’âge de 25 ans et atteint surtout les femmes.

Comment survient une crise de panique ?

Les symptômes de la panique ne sont pas négligeables. Lorsqu’elle survient, on peut ressentir une douleur ou une gêne au niveau de la poitrine. La personne atteinte peut suffoquer, avoir le vertige ou avoir envie de s’évanouir. Elle a peur de mourir, de ne plus savoir se maîtriser, d’étouffer, de ne pas avoir sa place dans son environnement. Elle perd son équilibre, ressent de soudaines bouffées de chaleur ou des frissons. Elle a mal à l’estomac, a envie de vomir, transpire énormément, tremble, etc. Chaque crise de panique ne dépasse généralement pas les dix minutes. Elle n’est jamais prévisible, ce qui inquiète souvent les individus qui en souffrent.

Traiter la panique

Comme dans tout trouble psychologique, la thérapie cognitivo-comportementale joue un rôle important dans le traitement de la panique. Elle permet une compréhension du comportement et une prise de conscience de ce qu’il faut faire pour remédier aux crises. Elle permet aussi de travailler sur le stress et l’anxiété qui accompagnent chaque crise de trouble panique. A côté, la prise de médicaments antidépresseurs dits inhibiteurs de recapture de la sérotonine (ISRS) est aussi très efficace. Il faut combiner le tout avec une bonne activité sportive et une bonne alimentation.

Dites-moi à quelle adresse
vous envoyer votre accès à

l'atelier Gratuit :

"Libérez-vous
de vos émotions incontrôlables"