Boulimie, anorexie, hyperphagie… tous ces maux appartiennent à la même famille : les troubles de l’alimentation. Ces troubles sont également dénommés troubles des conduites alimentaires ou troubles du comportement alimentaire (TCA). Qui sont les plus concernés et comment se manifestent-ils ?

Ce qu’on entend par trouble de l’alimentation

Les troubles de l’alimentation sont des perturbations jugées graves voire dangereuses du comportement alimentaire. La personne qui en souffre ne se nourrit pas comme il faut. Elle change drastiquement d’habitudes alimentaires. Cela entraîne des conséquences négatives sur sa santé autant physique que mentale. La boulimie et l’anorexie sont les troubles les plus courants. Ils surviennent souvent à l’adolescence ou lorsqu’on passe vers l’âge adulte. On observe une prédominance des troubles de l’alimentation dans les sociétés industrialisées. Toutefois, ils sont aussi récurrents dans les pays en voie de développement. L’anorexie et la boulimie figurent parmi ces troubles alimentaires. Elles touchent particulièrement les jeunes filles, surtout celles qui vouent un culte à la minceur. On compte seulement 10% d’hommes parmi les individus souffrant de ces troubles. L’hyperphagie boulimique en est aussi un autre mal. Elle concerne autant les hommes que les femmes. On la rencontre plus souvent chez les individus âgés de quarante ans et plus.

Les types de troubles de l’alimentation

Les femmes semblent plus en proie aux troubles de l’alimentation que les hommes. Le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-V) répertorie les différents troubles de l’alimentation. L’anorexie nerveuse, la boulimie nerveuse, l’hyperphagie boulimique, le pica, le mérycisme, l’alimentation sélective en font partie. La classification européenne CIM-10 donne une autre liste des troubles alimentaires. Ils sont répertoriés en fonction des syndromes comportementaux. On distingue ainsi l’anorexie mentale, l’anorexie mentale atypique, la boulimie, la boulimie atypique, l’hyperphagie associée à des perturbations physiologiques… L’anorexie mentale est le trouble de l’alimentation le plus fréquent. Il s’agit d’un trouble psychiatrique. La personne atteinte de ce dernier est obsédée par son poids. Par peur de grossir, elle limite ce qu’elle mange ou fait des restrictions dangereuses pour sa santé. Quant à la boulimie, elle représente une consommation exagérée et incontrôlable de nourritures. Après avoir mangé, la personne réalise des gestes inappropriés pour éliminer la nourriture ingérée.

Ce qui cause les troubles de l’alimentation

La première cause des troubles de l’alimentation est psychologique. Suivent ensuite les facteurs génétiques, culturels et environnementaux. En général, l’anorexie et la boulimie sont provoquées par une trop grande préoccupation pour l’apparence physique ainsi que le poids. La peur de prendre du poids et de l’obésité en est une des plus grandes causes. Les antécédents familiaux de troubles d’alimentation ou d’obésité peuvent aussi conduire à une prédisposition aux troubles alimentaires.

Manifestations des troubles de l’alimentation

Si on ne parle que de l’anorexie, l’émaciation est un symptôme des plus révélateurs. L’anorexie conduisant à une malnutrition, la personne qui en souffre peut même avoir des côtes visibles sous leur peau. Elles peuvent perdre beaucoup de poids, souffrir de constipation, de dépression, de déshydratation, de perte de connaissance… La boulimie, elle, se caractérise par une prise de poids pouvant être excessive.

Dites-moi à quelle adresse
vous envoyer votre accès à

l'atelier Gratuit :

"Libérez-vous
de vos émotions incontrôlables"