Certaines personnes parviennent difficilement à se concentrer ou à contrôler leurs impulsions au quotidien. Elles souffrent du trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Ce trouble neurologique apparaît à l’enfance et peut continuer à l’âge adulte.

Ce qu’est le TDAH

Le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est un trouble neurologique survenant à l’enfance. Sa description clinique a été réalisée au commencement du XXe siècle. Le TDAH se caractérise par des difficultés de concentration et d’attention. Les personnes qui en souffrent ne parviennent pas à se concentrer. Elles ne savent pas non plus réaliser des tâches dès qu’elles atteignent un minimum de complexité. Elles sont impulsives et n’arrivent pas à tenir en place. Ces symptômes sont permanents et excessifs.

Quand identifier un trouble de l’attention ?

On détecte souvent la présence du TDAH à l’âge de sept ans. Il est plus facile à identifier chez les enfants que chez les adultes. Il peut disparaître avec l’âge ou toujours persister à l’adolescence voire à l’âge adulte, surtout en l’absence de traitement. Aujourd’hui, 40 à 70% des cas de TDAH à l’enfance persistent à l’adolescence. 4% des adultes sont atteints de ce trouble. Ils sont hyperactifs, ont du mal à être attentifs et sont très impulsifs. On note une plus grande impulsivité du côté des garçons. Ils sont aussi plus réactifs que les filles atteintes de TDAH. Dans de nombreux cas, le TDAH se manifeste déjà vers deux ans mais n’est identifié en tant que tel que vers les sept ans. 3 à 5% des enfants sont atteints par un TDAH, les garçons étant plus prédisposés que les filles. Il faut aussi souligner que les personnes souffrant de TDAH ne savent pas réellement contrôler leur comportement, en privé comme en public. On ne parvient pas forcément à faire la différence entre un enfant rêveur et très actif et un autre souffrant de TDAH.

Quels symptômes pour le TDAH ?

Trois principaux symptômes caractérisent le TDAH. Le premier est la difficulté à se concentrer. Cette inattention se manifeste par une difficulté à se concentrer ou à se focaliser sur une tâche ou une activité. L’hyperactivité liée à l’impulsivité est le second symptôme. La personne est trop active dans son comportement et agit avant de penser aux conséquences. La personne atteinte du trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité peut aussi présenter ces deux symptômes à la fois. Dans ce cas, elle ne sait pas se concentrer et s’éparpille énormément et quotidiennement. Dans le cas des enfants, ils peuvent avoir des troubles de sommeil résultant de leur TDAH. Cela peut impacter négativement leur scolarité. Ils peuvent aussi perdre leur estime de soi et avoir des difficultés sociales.

Ce qui peut provoquer le trouble de l’attention

Le TDAH est un trouble mental causé par des facteurs génétiques, environnementaux et psychologiques. D’un côté, on estime que les personnes souffrant de TDAH ont un dérèglement cérébral au niveau de la dopamine. Il s’agit de l’hormone responsable de l’attention, de la concentration… 30 à 40% des individus atteints d’un TDAH ont un antécédent familial. Des membres de leur famille ont aussi souffert de ce mal. C’est pour cela qu’on prend en considération le gène en tant que cause du TDAH.

Dites-moi à quelle adresse
vous envoyer votre accès à

l'atelier Gratuit :

"Libérez-vous
de vos émotions incontrôlables"