Et si la phobie sociale n’était pas incurable

Quand rencontrer d’autres personnes devient une source de malaises…
Quand vous voyez l’autre comme une personne qui risque de vous juger, vous critiquer ou encore vous ridiculiser…
Vous limitez les sorties, vous vous isolez…
Tout cela engendre des conséquences plus ou moins gênantes dans votre vie !
Si tout cela vous parle, ou bien si vous connaissez des personnes atteintes par ce trouble, je vous invite à lire la suite !

Le portrait type du phobique social

Ou comment reconnaitre une personne phobique sociale ?
Chaque phobie sociale est différente, toutefois il y a bien une similitude, c’est la souffrance!
Cependant on pourrait retrouver 3 types de personnes, celles qui ont peur de  :
regard des autres, de leur jugement, de leurs critiques
De manière générale, elle boycotte toutes les réunions de famille, d’amis, de collègues (…) afin de ne pas avoir le sentiment que la personne qui la regarde, qui l’écoute émette un avis sur elle !
l’hostilité, de l’agressivité que l’autre peut renvoyer ou qui est perçu comme telles
Afin de ne pas se retrouver nez à nez avec une personne qui peut être toxique, elle fera des détours, elle choisira de ne pas aller à certaines manifestations.
l’intimité, du contact physique, du rapprochement
De ce fait, elle se tiendra à distance (dans le vrai sens du terme) des personnes et préfèrera s’écarter, s’exclure lors d’une fête…

Les origines de la phobie sociale

Avec NERTI, on se fiche royalement des causes mais je sais que vous avez besoin de comprendre le pourquoi…
Les origines de la phobie sociale sont multiples mais on peut associer différents facteurs qui sont à la source !
On retrouve donc des facteurs liés à la personnalité et aussi les expériences et les événements de la vie !

Les facteurs liés à la personne

En effet, il semblerait que certaines personnes soient pré-disposées à la phobie sociale.
On recense les introverties, les hypersensibles, les perfectionnistes, ceux qui ont du mal à exprimer leurs sentiments,…
De part leur caractère, elles développeraient une réelle exigence envers elles-même.
Et du coup, elles tomberaient dans la dépréciation de soi.
Vous savez les : « je suis nul », « je ne suis pas capable »… les « je n’y arriverai jamais »…

Les facteurs liés à l’expérience, aux événements

Le caractère phobique va se développer si en plus, du caractère vulnérable, ces personnes sont confrontées à des événements particuliers.
De la simple timidité, elle va devenir exagérée, gênante voire très handicapante lorsque l’éducation était peu encourageante.
En effet, si l’on dit à l’enfant de manière régulière qu’il n’y arrivera jamais, si les parents ne croient pas en eux…
De plus, si la personne a été soumise à un événement traumatique (de la banale remarque devant des copains de classe, à d’autres accidents de la vie plus graves).
Cela devient très handicapant !

Comment se manifeste la phobie sociale ?

La personne qui souffre de ce trouble est incapable de se raisonner ou de relativiser !

On peut identifier différents symptômes :
l’anxiété anticipatoire :
Elle anticipe en permanence les situations tant redoutées… et même bien à l’avance !
C’est cogiter plusieurs jours avant une soirée entre amis afin de trouver une excuse cohérente pour y échapper.
– l‘inconfort avec sensations physiques :
Et quand elle se confronte à la situation angoissante, elle peut être prise d’angoisses, de crises de panique plus ou moins gênantes voire paralysantes (tremblement, palpitations, sudation, rougissement…).
C’est ce point là qui est très intéressant et qui pourra être traité avec NERTI.
NERTI libère de la phobie sciale et  permet de réparer le système émotionnel et de retrouver une vie plus sereine !

En effet, je vous rappelle que le Nettoyage Émotionnel Rapide des Traumatismes Inconscients se focalise sur les sensations physiques associées à la peur !

 

Témoignage de Sabrina qui ne sortait plus de chez elle depuis des années, avant NERTI

Les conséquences

Comme elle a l’impression d’être perçue comme inadaptée ou bizarre, elle va avoir des comportements inappropriés.
Ainsi elle va avoir peur de prendre la parole en public, de demander des renseignements à un inconnu, passer un entretien professionnel

Cela devient visible à partir de l’âge adulte, quand les parents ne sont plus là pour faire le lien avec les différents interlocuteurs.
A cette période, les personnes doivent gérer les relations liées à leurs études, leurs  amis, leurs amoureux et leurs collègues ou patron.
Et comme elle ne parvient pas à gérer ces relations sociales, elle va éviter la situation ou l’écourter afin que ce soit le moins pénible possible !
Par ce biais, la confiance en soi va s’éroder… ce qui va déboucher sur un réel isolement !

Au lieu de construire une relation, elle s’isole et s’enferme dans une spirale où ne peut exister la communication avec autrui (porte d’accès au partage, solidarité, échange).
Pourtant l’être humain a vraiment besoin d’être en contact avec les autres !
Alors comment y remédier ?

Comment lutter contre la phobie sociale ?

Il existe, tout de même, des clés pour lutter contre cette phobie sociale.
Voici ce que je proposerais :
Sortir de sa zone de confort :
Et si vous commenciez par des petits pas… et déjà franchir le pas de votre porte !
STEP by STEP !
Dans un 1er temps, j’invite les personnes à se fixer de petits objectifs et à augmenter les défis : aller jardiner dehors dans son propre jardin, aller au parc à côté de chez soi, adresser la parole à une personne qui semble sympathique…
Et surtout ne soyez pas trop exigeant envers vous-même, même une infime progression, c’est mieux que rien !
Apprendre à se relaxer, à méditer :
Pour cela, c’est simple, il suffit d’aller sur YouTube, et on y trouve une multitude de playlist.
Je recommande de s’assoir confortablement ou de s’allonger, selon la préférence.
Puis il suffit d’écouter pendant au moins 10 minutes des musiques relaxantes ou des méditations guidées.
Enfin il est important de se focaliser sur la respiration, en faisant gonfler le ventre à l’inspiration, sans chercher à soulever le thorax.
Pour finir, il est essentiel d’en faire une véritable routine quotidienne, au moment de la journée, où vous serez le plus réceptif… et surtout le moins dérangé (exit les enfants qui tournent autour !)
Faire des activités artistiques :
Passer par l’art pour faire des rencontres de manière plus douce !
Par exemple, le théâtre est une activité topissime !
La sortie de zone de confort est immense; lors des ateliers, on s’initie à parler en public, en petit comité, en toute intimité.
De plus, on apprend à poser sa voix, à avoir une gestuelle plus fluide et porteuse de messages positifs, et tout cela dans un cadre ludique.
Et si vous avez la joie de monter sur scène pour faire un spectacle…
Vous verrez que c’est juste Génial !
Vous n’aurez qu’une seule envie, c’est d’y remonter illico !
L’expérience est unique !
Désacraliser autrui :
Les gens sont très souvent concentrés sur eux-mêmes, sur leurs activités, sur leurs problèmes !
En faisant bien attention, on s’aperçoit que personne n’est parfait, et c’est bien normal !

Si malgré toutes ces clés, vous rencontrez encore des difficultés, je vous recommande de penser à la solution NERTI.

En conclusion,

Quand la peur associée à l’idée d’être jugé vous empêche de réaliser des choses au quotidien qui pourraient vous rendre heureux.
Il est temps d’agir ou de réagir !
Ne conditionnez plus votre liberté, ne soyez plus dépendants de votre phobie sociale !
Lâchez, libérez ces émotions incontrôlables avec NERTI !
Il s’agit d’une méthode en ligne pour vous libérer de vos peurs, angoisses, phobies (…) basé sur l’écoute de vos sensations !
Ça marche et de nombreuses personnes peuvent en témoigner !
Alors qu’attendez-vous ? Ne reculez plus !

Go, Go, Go cliquez sur le lien pour visionner les vidéos gratuites !

ateliers-gratuits-nerti

 

Pour lire davantage d’articles sur le sujet : Rougissement : Et si ce n’était plus une fatalité !

Leave a Reply

Your email address will not be published.

CommentLuv badge