La peur fantôme

La notion de « peur fantôme »

Vous rêvez de vous libérer de la peur de conduire ou de ce sentiment d’insécurité qui ne vous quitte pas ? Vous avez peur du regard des autres, ou même de prendre la parole devant des gens ?

Qu’est-ce que la peur fantôme après le nettoyage ?

Je suis Luc GEIGER, concepteur de la méthode NERTI, une méthode qui peut vous sortir de ces peurs handicapantes ou de vos hyperréactivités, facilement et tout seul. Et pour vous aider, j’ai décidé de partager avec vous des extraits de mon nouveau livre, Auto-NERTI. Dans les vidéos précédentes, j’ai déroulé tout le processus à suivre pour effectuer vos premières libérations. Dans cette vidéo, je parle de réactions qui peuvent survenir après le nettoyage émotionnel NERTI.

Après avoir traité un problème avec NERTI, il se peut que vous ayez peur que ce ne soit pas totalement réglé. Par conséquent, vous n’osez pas vous mettre en situation, alors que tout a été vraiment nettoyé. On appelle cela « la peur fantôme ». C’est en fait la peur d’avoir peur.

Vous vous dites par exemple : « J’avais peur et là je n’ai plus vraiment peur mais je n’ose pas encore m’y confronter. »

Attention, on parle de « peur fantôme » uniquement lorsque tout a été complètement nettoyé, c’est-à-dire que la mémoire reptilienne est effacée mais qu’il reste des traces au niveau du cerveau limbique, la mémoire émotionnelle.

Si le nettoyage de la mémoire reptilienne n’a pas été effectué jusqu’au bout,  si vous n’avez pas été jusqu’au verrou, votre dragon continue d’être actif de la même façon et avec la même puissance qu’auparavant. Donc là, il ne s’agit pas du tout d’une peur fantôme.

L’état émotionnel positif pour traiter la peur fantôme

Lorsque vous avez la peur fantôme, ce n’est pas la peine de la travailler en NERTI, car il n’y a plus de mémoire traumatique. Et cela ne marchera pas.

L’une des meilleures façons de la traiter est de se mettre dans un état émotionnel très positif. Puis, avec cet état émotionnel, vous allez vous confronter à la situation négative. En sophrologie, on appelle cela la « sophro-correction sérielle ».

La cohérence cardiaque pour traiter la peur fantôme

Vous pouvez également utiliser la cohérence cardiaque. Inspirez cinq secondes puis expirez cinq secondes pendant deux à trois minutes. En poursuivant cette respiration, continuez de vous mettre dans la situation négative ou imaginez-vous dans cette situation. Vous verrez que, comme la physiologie de la cohérence cardiaque est une physiologie dans laquelle on est dans un état apaisé, tranquille, posé et qu’on envoie au corps cette information, celui-ci ne pourra être dans un état positif et négatif à la fois. Il y en a toujours un qui va écraser l’autre. Et puisque c’est de la physiologie et qu’on est dans le cerveau reptilien de nouveau, la puissance de ce dernier va écraser la mémoire émotionnelle.

En effet, c’est le cerveau limbique – le cerveau émotionnel – qui envoie les informations et qui a peur d’avoir peur. Ce n’est plus le cerveau reptilien. C’est donc moins fort et moins puissant.

Utilisez aussi donc la physiologie de cohérence chaque fois que vous désirez travailler avec votre cerveau reptilien. Cela va écraser les émotions de votre cerveau limbique.

Comme le cerveau limbique marche par association, il suffit d’associer une émotion positive à la situation négative et la réactivité émotionnelle négative sera effacée, à savoir la peur d’avoir peur, la peur fantôme.
Peur fantôme, cohérence cardiaque ou rôle du cerveau limbique dans les hyperréactivités sont des notions que j’ai abordées dans mes vidéos précédentes. Si vous souhaitez y accéder, abonnez-vous. Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur j’aime. N’hésitez pas à la partager à tous vos amis et rendez-vous dans la prochaine vidéo. Je vous proposerai des exercices pratiques pour effectuer vos premiers nettoyages émotionnels NERTI. Prenez soin de vous et à bientôt sur http://nerti.fr/!

La peur fantome

Émotions parasites : Faites le tri !

Émotions parasites: Un obstacle pour la séance

Vous êtes sous l’emprise de peurs inexpliquées? Vous vivez dans une anxiété qui prend toute la place? Vous êtes effrayé par ce que les autres peuvent penser de vous ?

Quelles émotions parasites pourraient vous nuire ?

Je suis Luc GEIGER, concepteur de la méthode NERTI, une méthode qui peut vous sortir de tout cela, simplement et en autonomie. J’ai décidé de partager avec vous des extraits de mon nouveau livre, Auto-NERTI. Dans les vidéos précédentes, je vous ai donné toutes les étapes à respecter pour effectuer un nettoyage émotionnel efficace. Dans cette vidéo,  j’explique les cas ou raisons qui peuvent venir perturber la réussite du processus de nettoyage NERTI.

D’abord, si vous ne faites pas attention, vous risquez de ne pas suivre les étapes correctement et de mal choisir la situation de départ.

Un autre piège qui pourrait se présenter est l’apparition d’une ou plusieurs émotions parasites, alors que vous voulez travailler sur un sujet. Vous êtes exaspéré par d’autres problèmes, comme la dispute avec votre conjoint, vos enfants, votre hiérarchie ou votre collègue, juste avant la séance, par exemple. Du coup, cela vous pèse.

Débarrassez-vous des émotions parasites !

Vous ne pouvez pas travailler sur un sujet lorsque vous rencontrez une émotion ou plusieurs émotions parasites venant perturber le processus. Il faut d’abord travailler sur ces émotions parasites en question, grâce à NERTI ou à l’aide d’autres techniques.

Il est vivement conseillé d’utiliser NERTI, car si vous avez une réactivité émotionnelle, elle sera nettoyée en même temps au passage.

Même s’il n’y a pas de mémoire traumatique, vous pouvez tout à fait travailler en NERTI, vous concentrer sur vos sensations et les laisser faire. Cela ne pose aucun problème parce que physiologiquement, la durée de vie d’une émotion réelle est courte, de dix minutes au maximum, pas plus. Après, elle se désagrège. Si elle dure plus longtemps, cela signifie que vous la réactivez avec des pensées et de la montée émotionnelle. En vous focalisant uniquement sur les sensations, cette montée se désagrège peu à peu avant de disparaître complètement. Cela  va être très rapide et évite de rester dans une émotion parasite pendant longtemps.

La méthode NERTI est simple et efficace, à condition de suivre pas à pas les différentes étapes du processus. Si vous souhaitez accéder à d’autres vidéos gratuites, abonnez-vous et si vous avez aimé cette vidéo cliquez sur j’aime, partagez-la à tous vos amis. Dans la prochaine vidéo, je parlerai de la peur fantôme et de ce qu’il faut faire pour s’en débarrasser. Prenez soin de vous et à bientôt sur http://nerti.fr/.

Emotions parasites: Faites le tri!

Nettoyage émotionnel : Les indications à suivre

Nettoyage émotionnel: La recette d’une séance réussie

Nettoyage émotionnel : Vérifiez s’il a fonctionné !

Je suis Luc GEIGER, concepteur de la méthode NERTI, une méthode qui peut vous sortir de vos peurs incontrôlables, de vos phobies ou hyperréactivités, simplement et en autonomie. J’ai décidé de partager avec vous des extraits de mon nouveau livre, Auto-NERTI. Dans la vidéo précédente, je vous ai présenté le processus à respecter à la fin d’une séance de nettoyage émotionnel « à froid ». Dans cette vidéo, je vous donne des indications vous permettant de savoir si votre nettoyage émotionnel a été efficace ou s’il manque des exercices complémentaires.

Nettoyage émotionnel : Déterminez ce qui a changé !

Pour vérifier que tout est vraiment nettoyé, il est important de voir ce qui a changé dans l’image. Pour cela, il suffit de ré-imaginer l’image de départ. Si le nettoyage avait réellement eu lieu, cette image changerait, c’est-à-dire que le codage dans le cerveau de la mémoire est différent.

Donc, soit le scénario n’est plus le même et change carrément dans le souvenir. En d’autres mots, dans notre exemple, on peut imaginer que la personne arrive à ouvrir la porte alors qu’avant elle se voyait enfermée et coincée dans les  toilettes. Soit l’image n’est plus la même c’est-à-dire qu’elle peut être plus nette ou plus floue, plus petite ou plus grande, plus sombre ou plus lumineuse. Parfois, elle est plus en mouvement alors qu’avant elle était statique, ou alors l’inverse, c’est-à-dire que l’image était en mouvement au départ et après la séance, elle devient stationnaire. Il arrive également que les gens se voyaient de l’intérieur et qu’après, elles se voient de l’extérieur. Bref, il y a quelque chose de différent dans l’image et cela dépend des personnes. Mais c’est la preuve que le nettoyage est vraiment fait.

J’insiste sur le fait qu’il est très important de vérifier ce point.

Une fois qu’une séance est terminée avec une personne, systématiquement, une question est posée: « Qu’est-ce qui a changé dans l’image d’avant et d’après? »

Parfois, les gens n’arrivent pas du tout à évoquer l’image. Il y a carrément une amnésie. Elles disent : « Je n’arrive plus à la retrouver ». Ou alors, elles disent : « Je la vois mais, j’ai l’impression que ce n’est plus moi. En tout cas, c’est vraiment différent. »

Nettoyage émotionnel : Comment pouvez-vous en être sûr ?

En fait, le cerveau code émotionnellement avec ce que l’on appelle les sous-modalités, c’est-à-dire les paramètres de luminosité, de netteté, etc. Et cela est différent pour chacun.

Pour certains, cela va être plus net ou plus flou. Il n’y a pas de règles. Mais une différence émotionnelle fait forcément une différence en termes de codification de l’image, de sous-modalité de cette image.

Cela veut dire que si l’image a changé, l’émotion associée a également changé. Cela représente une superbe preuve que la méthode NERTI a marché.

En revanche, la meilleure et véritable preuve que vous êtes réellement libéré de vos problèmes d’hyperréactivité est la confrontation à la situation dans la vraie vie. En effet, s’il ne se passe rien, comme l’exemple de l’homme qui rougissait et qui, par la suite, discute avec ses amis et prend la parole naturellement, qui se dit : « C’est incroyable ! D’habitude, je suis en train de rougir et bafouiller. Et là, je suis en train de m’exprimer super à l’aise, super tranquille. Je dis ce que j’ai à dire, ni plus ni moins. » Là, vous avez la preuve que le nettoyage est achevé et que c’est vraiment gagné.

Voilà donc la recette d’une séance réussie.

Et pour vous, qu’est-ce qui a changé aujourd’hui ? Cette vidéo fait partie d’un ensemble et peut-être avez-vous pris le train en route. Si vous souhaitez accéder à d’autres vidéos gratuites, abonnez-vous ! En attendant, si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur j’aime, partagez-la à tous vos amis et rendez-vous la semaine prochaine. Dans la prochaine vidéo,  je ferais un point sur les émotions parasites susceptibles de vous empêcher de réussir votre nettoyage émotionnel NERTI. Prenez soin de vous et à bientôt sur http://nerti.fr/!

Nettoyage émotionnel: Les indications à suivre

Peurs incontrôlables : Les questions à se poser

Peurs incontrôlables: Les questions magiques!

Vous ressentez des peurs incontrôlables ? Vous êtes sous l’emprise d’émotions difficiles à contrôler ?

Peurs incontrôlables : Une séance à chaud s’impose !

Je suis Luc GEIGER, concepteur de la méthode NERTI, une méthode qui peut vous sortir de ces hyperréactivités, simplement et en autonomie. J’ai décidé de partager avec vous des extraits de mon nouveau livre, Auto-NERTI. Dans la vidéo précédente, j’ai commencé à vous expliquer le déroulement d’une séance de nettoyage NERTI. Dans cette vidéo, je résume ce qu’il faut faire à la fin d’une séance de nettoyage que j’appelle « à froid ».

Tout d’abord, il faut refaire la même phase, toujours les yeux fermés. Cela est très important chaque fois que vous évoquez une situation. Il se peut que vous n’arriviez pas à garder les yeux fermés. Dans ce cas, faites tout simplement un NERTI à chaud pour résoudre ce problème. Souvent, cela libère une peur.

Donc, vous relancez en refaisant la même phrase. Vous ré imaginez que vous retournez dans les toilettes où vous avez été enfermé. Puis, vous reposez la même question magique « Qu’est-ce que ça fait dans mon corps maintenant? »

Peurs incontrôlables : Soyez à l’écoute de vos sensations !

Là, il y a plusieurs possibilités :

– Si vous ressentez exactement les mêmes sensations – la gorge qui gratte, la tête qui tourne un peu et les pieds qui chauffent –, cela signifie que vous vous êtes arrêté trop tôt. Par conséquent, vous n’avez pas passé le verrou et vous n’avez rien nettoyé du tout.

– Si d’autres sensations apparaissent, cela signifie que vous avez voulu nettoyé une première racine se trouvant sur une autre, que vous avez commencé à nettoyer la première, mais que vous vous êtes arrêté trop tôt. Du coup, l’autre racine est toujours là. Le film s’est donc bien déroulé mais vous avez juste nettoyé le début, et non la fin. Or, pour que le nettoyage soit complet, il faut aller jusqu’au bout.

-Si vous ne ressentez rien, cela signifie que soit les sensations restent normales et aucune réactivité ne vient de votre corps, soit il y a une nouvelle perte de sensation.

Il est très important que vous soyez attentif à cela

Peurs incontrôlables : Posez-vous les bonnes questions !

Posez-vous les questions suivantes : « Est-ce une perte de sensations ? Est-ce que je flotte ? Est-ce que j’ai des sensations bizarres ? Est-ce que je sens bien mes jambes, mes bras ? »Savoir exactement ce qui se passe est vraiment essentiel .Il arrive que le corps ou une partie du corps soit devenu insensible. Dans ce cas, il s’agit d’une sensation à observer ! Quoi qu’il en soit, que vous ressentez exactement les mêmes sensations ou de nouvelles sensations, vous fermez simplement les yeux, vous observez ces sensations et vous laissez faire de nouveau. Vous laissez dérouler. Vous refaîtes le même circuit, jusqu’à ce que cela s’arrête et devienne normal.

S’il y a une perte de sensations, vous fermez les yeux, vous observez si vous sentez encore votre corps ou si vous avez l’impression que celui-ci est éloigné, cotonneux ou flottant. Vous observez cette perte de sensations, car il se peut que le nettoyage démarre directement là-dessus. Ou alors, quand vous fermez les yeux, il ne se passe vraiment rien. C’est juste normal. Vous vous remettez dans la même situation mais plus rien ne vient. Dans ce cas-là, c’est fini, le nettoyage est fait.

La libération des peurs incontrôlables et phobies par la méthode NERTI est un enchaînement de processus simple à faire dans le bon ordre. Si vous respectez cet enchaînement, une nouvelle vie s’offre à vous ! Une vie sans peurs irraisonnées, sans angoisses irrationnelles, sans timidité excessive !

Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur j’aime, partagez-la à tous vos amis, et abonnez-vous pour recevoir de nouveaux contenus gratuits. Dans la prochaine vidéo, je vous donne des indications qui vous permettront de savoir si votre nettoyage émotionnel est terminé ou pas. Prenez soin de vous et à bientôt sur http://nerti.fr/!

Peurs incontrôlables: Les questions à se poser

Peurs incontrôlables : Processus de libération (suite)

Peurs incontrôlables: La fin!

Processus à suivre pour mener une vie sans peurs incontrôlables

Je suis Luc GEIGER, concepteur de la méthode NERTI, une méthode qui peut vous sortir de vos peurs incontrôlables, de vos phobies ou hyperréactivités, simplement et en autonomie. J’ai décidé de partager avec vous des extraits de mon nouveau livre, Auto-NERTI. Dans la vidéo précédente, je répondais à la question  « Faut-il suivre toutes les sensations lorsqu’on pratique le processus de libération de la méthode NERTI ? ». Dans cette vidéo, je résume le déroulement d’une séance « à froid », c’est à dire en dehors du moment de l’hyperréactivité.

La présente vidéo a pour objectif de parler de ce qu’il faut faire après une séance  » à froid  » ou en dehors du moment de l’hyperréactivité.

Visitez le site http://nerti.fr/ pour davantage de détails sur le processus.

Déroulement d’une séance NERTI à froid pour  vaincre les peurs incontrôlables

Vous fermez les yeux et vous vous mettez dans la situation de départ choisie. Quand vous vous imaginez la situation, vous observez ce que cela fait dans votre corps. Vous sentez par exemple que votre gorge gratte, que votre tête tourne un peu, et que vos pieds chauffent. Et là, vous avez trois sensations.

Maintenant, vous vous concentrez sur ces trois sensations: votre gorge qui gratte, votre tête qui tourne un peu, vos pieds qui chauffent. Vous vous focalisez uniquement sur ce qui se passe dans votre corps. Vous laissez tomber votre situation de départ. Vous ne vous en occupez plus.

Puis, vous observez, par exemple que ce qui vous gratte à la gorge se déplace et qu’en même temps votre poitrine commence à se serrer. Vous suivez attentivement ce qui est en train de se dérouler.

A un moment, vous avez l’impression de basculer, comme si vos pieds se levaient. Vous avez l’impression de tomber en arrière, vous vous laissez tomber en arrière, vous laissez cette sensation faire.

Elle disparaît. Finalement, vous avez l’impression qu’elle revient. Vous ne sentez plus votre bras droit. Vous le sentez de nouveau. Vous avez l’impression qu’il est trois fois plus gros. Là, vous vous trouvez normal. Non, ça revient.  Vous êtes à nouveau normal.

Fin de la séance du processus de libération des peurs incontrôlables !

Vous avez toujours les yeux fermés. Vous vérifiez: vous sentez bien  vos jambes, bous sentez bien vos bras. Vous n’avez plus l’impression de flotter. Vous n’avez plus l’impression de tomber. Vous ne sentez plus votre tête tourner. Vous pouvez arrêter la séance maintenant.

Voilà, vous avez fait votre nettoyage. C’est la première phase.
Suivre les sensations qui évoluent dans votre corps, encore et toujours, c’est la clé de la libération des peurs incontrôlables!

Si vous découvrez cette vidéo pour la première fois, je vous rappelle qu’il s’agit d’un extrait d’une série de vidéos, et que pour effectuer votre/vos libérations émotionnelles, vous avez besoin de l’intégralité du processus. Vous pouvez y accéder en vous abonnant. En attendant, si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur j’aime, partagez-la à tous vos amis. Dans la prochaine vidéo, je poursuivrai mon explication sur le déroulement d’un nettoyage NERTI « à froid ». Prenez soin de vous et à bientôt !

Peurs incontrôlables: Processus de libération (suite)

Libération des peurs incontrôlables : Comment faire ?

Peurs incontrôlables: Le processus de libération!

Peurs incontrôlables : Suivre toutes les sensations

Je suis Luc GEIGER, concepteur de la méthode NERTI, une méthode qui peut vous sortir de vos peurs incontrôlables, de vos phobies ou hyperréactivités, simplement et en autonomie. J’ai décidé de partager avec vous des extraits de mon nouveau livre, Auto-NERTI. Dans la vidéo précédente,  j’insistais sur l’importance de suivre ce qui se passe dans le corps pendant le processus de libération de vos hyperréactivités. Dans cette vidéo, je réponds à la question : Faut-il suivre toutes les sensations ?

Il est important d’insister sur le fait qu’il faut suivre toutes les sensations, surtout celles qui changent, parce que c’est un film. Des choses se passent au fur et à mesure. Si cela reste stable, si vous êtes en arrêt sur image, cela veut dire qu’il y a un blocage quelque part. Il faut donc toujours essayer d’aller trouver là où quelque chose avance, là où vous avancez, là où vous cheminez dans le film, là où quelque chose change, se modifie. Cela peut être en plus ou en moins. Cela peut se déplacer.

Peurs incontrôlables : L’apparition d’autres sensations

D’autres sensations peuvent apparaître. Laissez faire et lâchez la situation de départ.

En fait, dès que cela commence à évoluer, c’est-à-dire, dès que vous commencez à être dans le revécu, ne gardez plus la situation déclencheur. Oubliez pourquoi vous êtes là et ne vous occupez que des sensations qui sont présentes ici et maintenant.

Décrivez-les en disant à voix haute :

« Je m’occupe de mes sensations et je sens …, je sens …, je sens …. »

Peurs incontrôlables : Laisser une émotion prendre toute sa puissance

Ne cherchez pas des explications. C’est  une erreur. Évitez d’analyser quoi que ce soit afin d’éviter de monter à l’étage des pensées.

Lorsque vous sentez une émotion – peur, colère, tristesse –, laissez-la prendre toute sa puissance quoi qu’il arrive et observez en même temps ce qu’elle fait dans votre corps. Rappelez-vous : ce n’est qu’une mémoire ! Il y a donc zéro risque. Laissez toujours faire. Même s’il y a du suspens au milieu, même si c’est parfois impressionnant, vous allez toujours vous en sortir à la fin.

Comme il a été dit précédemment, le déroulement est exactement le même qu’à chaud. Il y a juste le lancement qui diffère puisqu’à froid, vous laissez revenir cette situation représentative qui va vous mettre en communication avec la mémoire traumatique.

Suivre les sensations qui évoluent dans votre corps, encore et toujours ! C’est la clé de la libération des peurs incontrôlables! Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur j’aime, partagez-la à tous vos amis. Dans la prochaine vidéo, je résume le déroulement d’une séance « à froid », c’est à dire en dehors du moment de l’hyperréactivité. Prenez soin de vous et à bientôt sur http://nerti.fr/

Libération des peurs incontrôlables: Comment faire?

Hyperréactivités : Processus d’une libération (suite)

Hyperréactivités: Libérez-vous en!

Hyperréactivités : La récolte des sensations

Je suis Luc GEIGER, concepteur de la méthode NERTI, une méthode qui peut vous sortir de vos peurs incontrôlables, de vos phobies ou hyperréactivités, simplement et en autonomie. J’ai décidé de partager avec vous des extraits de mon nouveau livre, Auto-NERTI. Dans la vidéo précédente, vous avez commencé à découvrir ce qu’il faut faire lorsque le processus de libération ne marche pas. Dans cette vidéo, je vous livre la suite du processus à respecter et notamment, la récolte des trois sensations pour se libérer de l’hyperréactivité.

Commencez par collecter trois sensations. Il est vraiment important d’essayer d’en trouver trois différentes dans votre corps parce que les deux premières sensations sont surtout celles qui viennent des émotions. Et à partir de deux ou trois sensations, c’est le début de la mémoire du cerveau reptilien. Dans notre exemple, on peut dire qu’il s’agit de la gorge, de la poitrine, des jambes.

Hyperréactivités : L’évolution des sensations dans votre corps

Poursuivez, en laissant vos sensations évoluer. C’est ainsi que la mémoire de votre cerveau reptilien va commencer à se dérouiller. Cela est vraiment important. Laissez empirer vos sensations.

Il peut y avoir très rapidement des pertes de sensations. Encore une fois, continuez à les laisser évoluer.

Souvent, des personnes n’arrivent pas à se libérer parce qu’elles disent : « Oui, je fais ça mais je ne sens rien. » Mais, souvent quand elles disent : « je ne sens rien », cela veut dire qu’elles sont dans une perte de sensations, mais elles ne s’en rendent pas compte.

Hyperréactivités : Cas de perte de sensations dans le processus de libération

Il est très important de vous poser les questions suivantes :

– « A quel endroit je ne sens rien ? »

– « A quel endroit je ne sens plus rien ?»

«  A quel endroit il y a une perte de sensations ? »

Soyez bien attentif à cela.

Après, c’est exactement comme le NERTI à chaud, posez-vous les mêmes questions : « Qu’est-ce que je sens dans mon corps ? »

Puis, verbalisez et racontez au fur et à mesure ce que vous voyez ou entendez.

Les sensations doivent évoluer. Si à un moment donné vous sentez que cela bloque, cela veut dire que vous contrôlez. Si vous contrôlez, laissez et dites : « Et si je lâche prise ? »

Le déroulement est exactement le même qu’à chaud. C’est la raison pour laquelle il est préférable de commencer d’abord par faire des exercices à chaud, plus faciles à déclencher, afin de bien vous entraîner et pour que vous compreniez mieux la technique. Après, il vous sera plus simple de travailler à froid sur des problèmes.
Suivre les sensations qui évoluent dans votre corps pour se libérer de l’hyperréactivité constitue un exercice d’écoute et de lâcher prise essentiel à votre libération émotionnelle ! Si vous avez aimé cette vidéo cliquez sur j’aime, partagez-la à tous vos amis et dans la prochaine vidéo je vous donnerai des précisions sur les sensations, la façon dont elles peuvent s’exprimer et évoluer. Prenez soin de vous et à bientôt sur http://nerti.fr/!

Hyperréactivités: Processus d'une libération (suite)

Se libérer de ses peurs : Déroulement d’une séance NERTI

Se libérer de ses peurs: En route!

Se libérer de ses peurs pour mener une vie normale ? C’est possible !

Je suis Luc GEIGER, concepteur de la méthode NERTI. J’ai décidé de partager avec vous des extraits de mon nouveau livre, Auto-NERTI. Dans la vidéo précédente, je vous ai parlé des étapes à suivre pour se libérer de ses peurs, de ses angoisses ou réactions émotionnelles incontrôlables à partir d’une séance de NERTI « à froid ». Dans cette vidéo, je vous invite à découvrir ce qu’il faut faire lorsque cela ne marche pas.

Le chemin pour se libérer de ses peurs : se remettre en situation !

Après l’inversion psychologique, s’il ne s’est rien passé ou s’il s’est passé quelque chose, et que vous avez nettoyé, fermez les yeux et imaginez-vous retourner dans la situation de départ que vous avez choisie. Essayez de  retrouver ce que vous voyiez et entendiez à ce moment-là.

Ne cherchez pas à retrouver une émotion. C’est souvent l’erreur que font certaines personnes. Elles essaient par exemple de se remettre dans la même peur ou autres émotions qu’elles avaient ressenties à ce moment-là. Il ne faut surtout pas procéder ainsi. Cherchez juste à revoir et réentendre ce que vous faisiez, bref, à vous remettre dans la situation.

Il se peut qu’il y ait des émotions mais c’est rare. La plupart du temps, ce n’est pas la même émotion. Et lorsque vous vous remettez dans cette situation-là, observez ce que vous ressentez dans votre corps. Cela est très important.  Dites toutes vos sensations à voix haute :

« Qu’est-ce que je ressens dans mon corps ? Qu’est-ce que ça change dans mon corps, là, maintenant ? Je suis là, je décide de faire la séance, je m’imagine me retrouver dans les toilettes au moment où j’étais enfermé, et quand je pense à cela, qu’est-ce que ça fait dans mon corps ? Eh bien, je sens que ça me gratouille là, je sens que la poitrine me serre, je sens que cela me fait chaud aux jambes, j’ai l’impression que j’ai les jambes qui tremblent. C’est cela que je sens. »

Laisser les sensations évoluer pour se libérer de ses peurs !

Collectez trois sensations. Il est vraiment important d’essayer d’en trouver trois différentes dans votre corps parce que les deux premières sensations sont surtout celles qui viennent des émotions. Et à partir de deux ou trois sensations, c’est le début de la mémoire du cerveau reptilien.

Donc, dans notre exemple, on peut dire : la gorge, la poitrine, les jambes.

Enfin, une étape essentielle pour se libérer de ses peurs, laissez vos sensations évoluer. En les laissant évoluer, la mémoire de votre cerveau reptilien va commencer à se dérouiller. Cela est vraiment important. Laissez empirer vos sensations.

Je viens de vous expliquer la vérification à faire après un nettoyage émotionnel NERTI « à froid », lorsque vous avez l’impression qu’il ne sait rien passé après l’inversion psychologique. Si vous avez aimé cette vidéo cliquez sur j’aime, partagez-la à tous vos amis. Dans la prochaine vidéo, je vais aborder la collecte des trois sensations, une étape très importante dans le processus de libération de la méthode NERTI. Prenez soin de vous et à bientôt sur http://nerti.fr/!

Se libérer de ses peurs: Déroulement d'une séance NERTI

Stop aux phobies avec NERTI : Comment ça marche ?

Les phobies: Nerti pour s’en défaire!

Phobies : S’en libérer pour mener une vie normale

Je suis Luc GEIGER, concepteur de la méthode NERTI. J’ai décidé de partager avec vous des extraits de mon nouveau livre, Auto-NERTI. Dans la vidéo précédente, je vous ai expliqué pourquoi lors d’un nettoyage émotionnel « à froid », le choix de la situation de départ est essentiel et pourquoi il ne doit surtout pas être décidé par la raison.  Dans cette vidéo, je vous invite à découvrir le déroulement d’une séance de NERTI « à froid », c’est à dire en dehors du moment où vos phobies ou angoisses s’expriment.

Evaluer ses phobies sur 10

Il existe énormément de phobies. Prenez la vôtre et évaluez-la sur 10. Puis, faites une inversion psychologique en disant : « Même si j’ai peur de …, je m’accepte complètement, totalement et profondément ». S’il y a un déclencheur, si une bonne émotion se déclenche, il faut la prendre. Si rien ne se déclenche, ne faîtes rien. En revanche, si cela lance votre mémoire traumatique, comme lorsque vous faites du NERTI à chaud, fermez les yeux et posez-vous la question magique : « Qu’est-ce que ça fait dans mon corps ? » puis, laissez dérouler. Il arrive également qu’au moment de choisir la situation, la mémoire se déclenche tout de suite et qu’une émotion survienne. Dans ce cas, il faut la prendre immédiatement et la traiter à chaud sans attendre. Pour cela, fermez vos yeux et répétez la question clé « Qu’est-ce que ça fait dans mon corps ? ». Puis laissez empirer, laissez faire jusqu’à ce que tout devienne normal.

Lorsque tout redevient normal

Attention, lorsque tout devient normal. Posez-vous les questions suivantes :

– « Est-ce que je sens bien mon corps ? »

– « Est-ce que je flotte un peu ? »

– « Est-ce que je me sens un peu bizarre ? »

Si vous vous sentez un peu bizarre, restez au moment où vous sentez. N’arrêtez pas encore la séance. En revanche, si vous ne sentez plus rien, cela signifie que le nettoyage a été effectué, alors, vous pouvez vous arrêter.

Je viens de vous expliquer rapidement le déroulement d’un nettoyage émotionnel pour stopper ses phobies. Cependant, il y a des situations pendant lesquelles tout ne se passe pas aussi facilement. Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur j’aime, partagez-la à tous vos amis. Dans la prochaine vidéo, je vais aborder le cas où après l’inversion psychologique, il ne se passe rien !  Prenez soin de vous et à bientôt sur http://nerti.fr/!

2.5.c

Résoudre la cause du problème !

Parler du problème ou le résoudre ?

Voici une petit dialogue amusant entre une personne qui veut parler de son problème et une autre qui veut simplement lui résoudre le problème à la source !

C’est assez révélateur de ce que l’on peut faire avec NERTI, en libérant directement une mémoire traumatique au lieu de soigner des symptômes ou de s’attarder sur de l’analyse.

Une traduction sous-titrée est disponible dans la vidéo, et en texte plus bas. 😉

Résoudre ou analyser ? 

« – C’est juste qu’il y a toute cette pression, tu sais ?
Et parfois j’ai l’impression que c’est sur ma tête,
Et je peux le sentir… Littéralement le sentir dans ma tête.

Et ça persiste, je ne sais pas si ça va s’arrêter.
C’est ce qui m’effraie le plus,
c’est que je ne sais pas si ça va finir par s’arrêter.

– Oui…
Mais tu as bien un clou dans la tête…

– Ce n’est pas le clou le problème.

-Tu es sûre, parce que, je veux dire,
Je te parie que si on l’enlève…

– Arrêter d’essayer de me réparer !

– Je n’essaie pas de te réparer,
Je faisais juste remarquer que,
Peut-être que c’est le clou la cause de…

– Tu fais toujours ça !
Tu essaies toujours de réparer les choses,
Alors que j’ai juste besoin que tu m’écoutes !

– Tu vois, je ne pense pas que c’est ce dont
tu as besoin…
A mon avis, tu as besoin qu’on t’enlève ce clou…

– Tu vois, tu ne m’écoutes même pas maintenant !

– Ok, très bien. Je t’écoute Très bien.

– C’est juste que parfois…
Il y a quelque chose qui me fait mal,
Je ne sais pas ce que c’est…
Et je ne dors pas bien du tout.
Tous mes pulls sont déchirés…
Je veux dire, vraiment tous.

– Ca n’a pas l’air facile…

– Ce n’est pas facile.
Merci.

Aie !

– Ohh, allez ! On ne pourrait pas simplement…

– Arrête ! »

A bientôt sur www.nerti.fr !

😉

Résoudre le problème à la source !

Nettoyage émotionnel : Attention au départ !

Nettoyage émotionnel et la situation de départ

Nettoyage émotionnel : Comment bien choisir la situation de départ ?

Je suis Luc GEIGER, concepteur de la méthode NERTI. J’ai décidé de partager avec vous des extraits de mon nouveau livre, Auto-NERTI. Dans la vidéo précédente, je vous ai expliqué qu’il est possible de traiter des peurs en dehors de leur contexte, ce que j’ai appelé la libération  à froid. Dans cette vidéo, je vous invite à découvrir la première étape d’un NERTI à froid : le choix de la situation de départ.

Choisir la première situation qui vous vient à l’esprit

Effectuer un nettoyage émotionnel pour se libérer de ses réactions émotionnelles excessives, c’est possible ! Pour cela, il faut tout d’abord bien vous préparer. Vous allez choisir une situation de départ qui va lancer, déclencher la mémoire traumatique. C’est la première chose important à faire en NERTI à froid. En effet, il faut parvenir à faire comme si vous viviez la situation problématique.

Vous allez donc prendre un souvenir. Mais il ne faut pas choisir celui qui vous était vraiment arrivé, celui qui avait déclenché cette mémoire traumatique et qui vous avait fait réagir de façon anormale. Il faut choisir la première situation qui vous vient à l’esprit lorsque vous pensez au problème. Il est donc nécessaire de commencer dans un premier temps par faire un état de séparateur, c’est-à-dire penser carrément à autre chose.

Souvent, les gens disent : « je vais prendre ce souvenir car il est le plus fort » ou « je préfère prendre cette situation car c’était ce qui m’avait fait le plus peur ». C’est une grosse erreur de procéder ainsi, car il s’agit d’une décision mentale, c’est-à-dire une décision choisie pour une quelconque raison. Vous devez absolument éviter tout raisonnement mental lors du choix de la situation de départ.

Parfois, pour faire un état de séparateur, afin d’aider les gens à faire le bon choix, il est d’abord judicieux de leur poser les questions « Qu’avez-vous mangé hier ? » ou « Quel est votre lieu de vacances préféré?», ou alors les proposer de compter de 7 en 7 dans l’ordre décroissant à partir de 4 827.  L’objectif est de détourner l’attention du cerveau.

Puis, enchaîner avec la question : « Par rapport à votre peur des araignées, qu’est-ce qui vous vient comme souvenir ? Le premier qui vient maintenant. »

Parfois, la réponse peut surprendre.

Un jour, par exemple, une personne répond : « C’est la fois où je me suis retrouvée enfermée dans les toilettes et coincée à l’intérieur. »

Consciemment, cette réponse n’a aucun rapport avec sa phobie des araignées. Mais au niveau émotionnel, ainsi que de l’inconscient et du cerveau reptilien, c’est cela qui est le plus en rapport en terme de souvenir puisque c’est ce qui est venu en premier. C’est donc cela qu’il faut prendre.

Si vous commencez à vous dire « je ne veux pas prendre ça, je veux choisir un autre », vous allez compliquer les choses et la séance risque de ne pas bien se dérouler car vous n’êtes pas tout à fait en prise avec la mémoire de votre cerveau reptilien.

Il faut à tout prix prendre celui qui vient spontanément le premier, quitte à refaire plusieurs états séparateurs et reposer la question jusqu’à ce que vous en ayez un qui vienne spontanément.

Si vous parvenez à choisir la bonne situation de départ, le reste va se dérouler facilement.

L’importance du choix de la situation de départ dans le nettoyage émotionnel

La plupart des difficultés à travailler « à froid » viennent d’une erreur de choix de la situation de départ qui va lancer la mémoire traumatique. Voilà pourquoi il est très important de bien choisir ce moment-là. Même si, intellectuellement, le souvenir qui vient spontanément n’a rien à voir avec le problème à traiter, il faut le prendre. Il vaut mieux quelque chose qui vous surprend véritablement.

Dans l’exemple précédent, l’élément déclencheur est le fait que la personne, quand elle était petite, avait été enfermée dans les toilettes et qu’elle n’avait pas réussie à ouvrir la porte. Même s’il n’y avait pas d’araignées à ce moment-là, c’est cela l’élément déclencheur, et c’est cela qu’il faut prendre.

En NERTI « à froid », mise à part le fait que le choix de la situation de départ est vraiment essentiel, les deux points que l’on a abordés auparavant, à savoir le lâcher prise et la focalisation au niveau des sensations, le sont également.

Retenez bien cette information : dans un nettoyage NERTI « à froid », le choix de la situation de départ est essentiel pour réussir son nettoyage émotionnel. Et ce choix ne doit pas venir de la raison ! Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur j’aime, partagez-la à tous vos amis. Dans la prochaine vidéo, je vais continuer à vous parler des étapes d’un nettoyage « à froid », en expliquant à l’aide d’exemples très simples, son déroulement. Prenez soin de vous et à bientôt sur http://nerti.fr/!

Nettoyage émotionnel: Attention au départ!

Vaincre sa peur de l’avion sans monter dedans, c’est possible !

Fini la peur de l’avion!

Peur de l’avion : La vaincre avec une séance à froid

Je suis Luc GEIGER, concepteur de la méthode NERTI. J’ai décidé de partager avec vous des extraits de mon nouveau livre, Auto-NERTI. Dans la vidéo précédente, je vous ai expliqué pourquoi les problèmes latents, récurrents, comme la dépression ou la fatigue chronique, ne sont pas traitables efficacement par la méthode NERTI. Dans cette vidéo, je vous invite à découvrir la solution NERTI pour traiter un problème de réactivité émotionnelle « à froid », c’est à dire en dehors du moment où vous vivez cette hyperréactivité émotionnelle.

Pourquoi préférer la séance à froid à la séance à chaud pour traiter sa peur de l’avion ?

Vous pouvez traiter un problème à l’aide d’une séance à froid lorsqu’il est difficile de le faire à chaud en raison de la dangerosité des situations ou pour toutes autres raisons.

Dans ce cas, vous n’êtes pas en confrontation directe avec le problème. Si vous voulez travailler sur la peur de l’autoroute, il est préférable de le faire à froid, car il est dangereux de le faire à chaud, c’est-à-dire fermer les yeux tout en conduisant.

Ceci en va de même pour la peur de l’avion. Il est vrai qu’il n’est pas toujours facile de remuer ce problème. Toutefois, il est préférable de le traiter avant de prendre l’avion plutôt que d’attendre d’être vraiment confronté à la situation.

Une séance à froid en toutes circonstances

Outre la peur de l’avion, vous pouvez faire de même avec la peur de parler en public.

De nombreuses situations sont à traiter à froid lorsque la confrontation à chaud n’est pas évidente, ou que vous aimeriez éviter d’avoir plus tard les mêmes réactions émotionnelles anormales que vous auriez pu avoir à certains moments.

Prenons par exemple une personne qui vous a fait une remarque. Vous avez mal pris cette remarque. Pour éviter d’en être encore blessé la prochaine fois, et pour nettoyer cette mémoire traumatique, il est conseillé de faire de la séance Nerti à froid.

Il est intéressant dans ce cas de pouvoir redéclencher à froid cette mémoire traumatique. Effectivement, l’idée lorsqu’on fait du nettoyage émotionnel avec NERTI, c’est de revivre la mémoire traumatique du cerveau reptilien. En d’autres mots, relancer cette mémoire traumatique pour la revivre à un autre moment, afin de faire comprendre au cerveau reptilien qu’il n’y a pas de mort à ce moment-là. Ainsi, il effacera cette mémoire traumatique pour vous libérer.

Je viens de vous expliquer ce qu’est le nettoyage émotionnel « à froid », à l’aide de l’exemple de la peur de l’avion, et à quel moment il est possible de l’utiliser. Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur j’aime, partagez-la à tous vos amis. Dans la prochaine vidéo, je vais aborder la première étape de ce nettoyage, c’est-à dire le choix de la situation de départ. Prenez soin de vous et à bientôt sur http://nerti.fr/!

Vaincre sa peur de l'avion sans monter dedans, c'est possible

Nettoyage émotionnel : Evitez ce piège !

Nettoyage émotionnel: Ce qu’il faut savoir!

Vous sentez-vous d’attaque pour commencer votre premier nettoyage émotionnel ?

Je suis Luc GEIGER, concepteur de la méthode NERTI. J’ai décidé de partager avec vous des extraits de mon nouveau livre, Auto-NERTI. Dans la vidéo précédente, j’ai utilisé l’exemple  de la peur des araignées pour vous expliquer la technique de l’inversion psychologique. Dans cette vidéo, je vous préviens sur un piège à éviter concernant le nettoyage émotionnel à chaud.

Évitez de traiter quelque chose de latent par le nettoyage émotionnel à chaud

Nous en avons parlé précédemment. Il faut éviter à tout prix de faire du NERTI à chaud sur quelque chose qui est là en permanence.

Certaines personnes disent : « Je ne me sens pas bien toute la journée. Je démarre là-dessus, j’observe les sensations ». Ceci n’est pas conseillé puisqu’il va durer des mois, voire des années. Ceci est à éviter puisque vous ne parviendrez qu’à empirer le problème.

D’autres personnes déclarent : « Je me réveille tous les matins avec une boule d’angoisse qui est là, récurrente. Je reste avec ça et je travaille dessus. » Prendre cette initiative est également déconseillé.

Revenez à la normale !

Des problèmes latents, récurrents comme la dépression, la fatigue chronique, ne sont pas traitables efficacement par le nettoyage émotionnel à chaud. En effet, nous faisons face à un problème  latent, avec le plafond de verre qui est là tout le temps. Nous n’avons pas d’élan. Nous n’avons rien. Il faut absolument arrêter, revenir à la normale, et partir à un moment où cela va déclencher l’émotion de la personne, plus violente, plus puissante. C’est plus difficile.

Voilà pour le NERTI à chaud!

S’il vous manque des explications pour comprendre ce qu’est un nettoyage émotionnel avec la méthode NERTI, abonnez-vous et vous recevrez gratuitement d’autres vidéos. Ces dernières vous informerons sur cette méthode et son efficacité, sur la libération des peurs paniques, des phobies, mais aussi sur les hyper émotivités qui vous gâchent l’existence ! Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur j’aime et partagez-la à tous vos amis. Dans la prochaine vidéo, je parlerai d’une solution pour traiter un problème de réactivité émotionnelle « à froid », c’est-à- dire en dehors du moment où vous vivez cette hyper-réactivité émotionnelle.  Prenez soin de vous et à bientôt sur http://nerti.fr/!

2.42.g

L’inversion psychologique : Exemple avec la peur des araignées

L’inversion psychologique et la phobie des araignées

L’inversion psychologique avant un nettoyage émotionnel : Pourquoi et comment?

Je suis Luc GEIGER, concepteur de la méthode NERTI. J’ai décidé de partager avec vous des extraits de mon nouveau livre : Auto-NERTI. Dans la vidéo précédente, j’ai commencé à vous parler de l’inversion psychologique pour le processus de libération de votre timidité handicapante, de vos peurs, ou de votre jalousie excessive. Dans cet extrait la suite de cette explication, à partir de l’exemple de la peur des araignées. 

Comment peut-on savoir si on est dans l’inversion psychologique ?

Connaître si vous êtes dans l’inversion psychologiques est un peu compliqué. Vous le savez, surtout si les résultats se font ou ne se font pas. Mais dans tous les cas, vous pouvez toujours faire l’inversion.

Il existe deux solutions :

– La première est de faire l’inversion psychologique. Déjà, une émotion sort de vous, parce que là vous êtes de nouveau à chaud. A chaud, vous fermez les yeux et vous vous posez la question magique « Qu’est-ce-qui se passe dans mon corps ». Puis vous laissez faire, vous laissez évoluer, et vous laissez empirer.

Vous avez une deuxième chance de  nettoyer votre mémoire traumatique, et vous le faîtes. Si vous procédez comme il le faut, vous pourriez aller voir les araignées tranquillement.

– La deuxième solution est qu’il ne se passe rien. Vous arrivez à dire facilement que vous n’avez pas d’émotions, et qu’il n’y a pas d’inversion psychologique. C’est à ce moment-là que vous vous approchez des araignées. Arrivé juste à côté, soit il ne se passe rien et vous continuez, soit vous commencez à avoir une émotion. Dans ce deuxième cas, vous fermez les yeux, et vous laissez faire ce qui se passe dans votre corps. Vous restez au niveau des sensations et vous répétez la question magique « Qu’est-ce-que ça fait dans mon corps ? » Puis, vous laissez faire. Et vous laissez empirer encore une fois.

Souvent, les gens la confondent avec la thérapie de confrontation. Dans cette dernière, vous allez dans la direction du stimulus, mais vous cherchez à vous calmer, tout le temps. Si vous faîtes cela, vous tiendrez le diable dans la boîte. Et ce n’est pas le but. Le but est de laisser sortir le diable et de tirer dessus. Il est très important d’être vraiment attentif à cela.

Adieu la peur des araignées !

Vous revenez dans les sensations, vous les laissez faire, vous les laissez empirer jusqu’à ce que ça s’arrête et que ce soit normal. Vous laissez empirer jusqu’à ce que votre corps soit normal et non vaseux, bizarre, disparu. Vous faîtes en sorte qu’il soit tranquille. Si vous le faîtes correctement, normalement, vous pouvez vous approcher des araignées.

Si vous n’obtenez pas de résultats, vous faîtes la même chose, encore et encore. Mais normalement, en  une ou deux fois, ça devrait passer. Vous ne devez plus contrôler par la suite. Vous devez être tranquille, peut-être pas avec les araignées, mais vous n’aurez plus cette réaction.

Une de mes stagiaires qui avait la phobie des araignées, a fait une vidéo sur laquelle elle fait quitter des araignées dans un bocal et les laisse monter sur son bras. Elle n’en revenait pas. Elle s’est exprimée en disant: « C’est extraordinaire! Du coup, il n’y a plus la peur! Elle n’est plus là! » 

Une autre personne, qui avait une phobie des souris, avait fait de même. Elle est allée dans une animalerie, elle a pris une petite souris dans la main, et va jusqu’à la caresser. Elle était tout excitée, et pouvait sentir la douceur de cet animal. Toute contente, elle a affirmé:  » Je n’aurais jamais pu imaginer ressentir cela!».  Elle l’a fait à chaud. Elle l’a d’abord fait dans l’animalerie en s’approchant de la cage des souris. Puis elle a fait deux passages et au second passage, elle n’a plus rien. Elle a alors demandé au vendeur si elle pouvait venir faire un test.

Voilà donc la séance NERTI à chaud, à préparer!

Je me suis appuyé sur l’exemple de la peur des araignées pour vous expliquer pas à pas comment utiliser l’inversion psychologique dans un processus de nettoyage émotionnel. Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur j’aime, partagez-la à tous vos amis et abonnez-vous pour en recevoir d’autres. Dans la prochaine vidéo, je vous signalerai un piège à éviter dans l’utilisation d’un nettoyage émotionnel « à chaud » avec la méthode NERTI. Prenez soin de vous et à bientôt sur http://nerti.fr/!

L'inversion psychologique: Exemple avec la peur des araignées

L’inversion psychologique pour déclencher les nettoyages émotionnels

L’inversion psychologique: son rôle dans le nettoyage émotionnel

Ce que l’inversion psychologique vous apporte

Je suis Luc GEIGER, concepteur de la méthode NERTI. J’ai décidé de partager avec vous des extraits de mon nouveau livre : Auto-NERTI. Dans la vidéo précédente, j’ai commencé à vous expliquer comment faire un nettoyage émotionnel de vos peurs paniques, ou de vos peurs comme celle des araignées ou de votre jalousie excessive. La suite de cette explication dans cet extrait.

L’inversion psychologique traite les failles dans le cerveau

Vous pouvez ce qu’on appelle l’inversion psychologique ou l’EFT. Cette méthode peut traiter les failles dans le cerveau. Il y a quelquefois de bonnes raisons de continuer à avoir des problèmes, et cela est plus ou moins conscient. Faire cet exercice, ce petit rituel, va permettre de libérer cet auto-sabotage.

L’effet psychologique de l’inversion psychologique est l’effet inverse de ce que l’on veut obtenir. En d’autres mots, on veut bien se débarrasser de la phobie, mais l’inversion psychologique dit: « Non, je ne veux pas m’en débarrasser!». Inconsciemment, il y a une inversion entre ce que l’on veut consciemment et ce que l’on veut inconsciemment.  C’est le premier conflit. Cela a pour effet de rajouter la difficulté pour réussir son nettoyage émotionnel.

L’inversion psychologique pour libérer les conflits

Pour libérer le conflit, on va commencer par taper sur le point karaté, le tranchant de la main, soit avec une main, soit avec l’autre. Vous pouvez aussi taper avec les deux mains à la fois, tout en répétant la phrase : « Même si j’ai peur des araignées, je m’aime et je m’accepte complètement et profondément. » Répétez cette phrase 3 fois.

« Même si je n’apprécie pas qu’on m’ait fait cette remarque, je m’aime et je m’accepte complètement et profondément. »

« Même si je me sens très timide dans telle situation, je m’aime et je m’accepte complètement et profondément. ». Répétez le nom de votre phobie ou de votre problème à la place des araignées.
L’inversion psychologique est une aide pour le déclenchement de vos nettoyages émotionnels. D’autres techniques sont également utiles pour vous aider à vous libérer de vos peurs. Vous pouvez retrouver celles-ci en vous abonnant pour recevoir les autres vidéos gratuites. En attendant si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur j’aime, partagez-la à tous vos amis. Et dans la prochaine vidéo, je réutiliserai l’exemple de la peur des araignées pour vous faire comprendre comment et pourquoi utiliser l’inversion psychologique avec la méthode NERTI. Prenez soin de vous et à bientôt sur http://nerti.fr/!

L'inversion psychologique pour déclencher les nettoyages émotionnels
l’inversion psychologique : un petit truc très efficace

 

Peur des araignées : Essayez NERTI !

La peur des araignées n’est pas une fatalité !

Je suis Luc GEIGER, concepteur de la méthode NERTI. J’ai décidé de partager avec vous des extraits de mon nouveau livre, Auto-NERTI. Dans la vidéo précédente, j’ai commencé à vous expliquer comment faire un nettoyage de vos peurs paniques, de vos réactions émotionnelles incontrôlables, ou de vos phobies. La suite de cette explication dans cet extrait, avec l’exemple de la peur des araignées.

La peur des araignées : Faîtes du NERTI à chaud !

Nous allons illustrer cela par un exemple: Je n’aime pas les araignées, mais je sais que dans le cagibi, il y en a plusieurs. Demain, je décide d’y aller pour me mettre en situation « à chaud ». Il s’agit donc ici de choisir le sujet, et d’évaluer sa gravité. Ceci est très important. J’évalue l’intensité de ma peur des araignées à 10/10 ou 9/10 ? A vous d’évaluer l’intensité de votre peur en situation.

Ensuite, il faut définir à quel endroit et à quel moment vous allez faire votre nettoyage. Je continue avec mon exemple: Demain matin, je décide d’aller dans le cagibi pour faire cette séance de libération. Au moment où vous décidez d’aller le faire, dès la préparation, soyez à l’écoute des émotions qui viennent. Si vous sentez que l’émotion arrive, vous pouvez commencer à faire du nettoyage « à chaud ».  

Vaincre la peur des araignées : Au cœur de l’action !

Pour commencer le nettoyage, je ferme les yeux, j’observe ce que je ressens dans mon corps, et je laisse faire. Et là, l’erreur que font certaines personnes, c’est de se dire « j’observe ce que ça fait et j’essaie de me calmer. » Ceci est une erreur. Il ne faut pas se calmer. J’ai besoin de sentir mon corps, et je laisse empirer pour laisser la mémoire traumatique se dérouler.

Si vous avez bien fait, comme vous êtes en contact avec votre mémoire traumatique, ce sera peut- être la seule fois où vous aurez à faire ce nettoyage, et après ce sera fini. Quand vous tenterez de retrouver les émotions, il n’y aura plus rien.

Il arrive souvent que lorsque je travaille avec des personnes, elles me disent « Je ne comprends pas , quand je le fais, je n’ai plus rien ». Ceci est vrai, parce que vous l’avez fait avant. Il y a donc des gens naturellement en contact avec leur mémoire traumatique. S’ils font une séance à ce moment-là et qu’ils la font bien, ils se libèrent de la peur des araignées !

A vous de jouer maintenant ! Si vous avez besoin d’autres explications, abonnez-vous et vous aurez accès à d’autres vidéos. Cliquez sur j’aime, partagez cette vidéo à tous vos amis si vous le souhaitez. Dans la prochaine vidéo, je parlerai d’une technique issue de l’EFT : l’inversion psychologique. Cette dernière est bien utile pour aider les personnes qui n’arrivent pas à déclencher un nettoyage émotionnel. Prenez soin de vous et à bientôt sur http://nerti.fr!

Source 2.42.d(1)

Réactions émotionnelles excessives : stop au contrôle !

o

Arrêtez de vouloir tout contrôler pour sortir de vos réactions émotionnelles excessives !

Je suis Luc GEIGER le concepteur de la méthode NERTI. J’ai décidé de partager avec vous des extraits de mon nouveau livre : Auto-NERTI. Dans la vidéo précédente, je commençais à vous expliquer comment faire un nettoyage de vos peurs paniques, de vos réactions émotionnelles excessives ou de vos phobies. Je vous fais part de la suite de cette explication dans cet extrait.

Laisser faire ses réactions émotionnelles excessives !

Est-ce-que c’est possible, quand la poitrine se serre et que ça ne s’arrête pas ?

Oui, parce qu’il ne peut rien vous arriver si vous laissez faire, si vous acceptez de lâcher prise ! Ne contrôlez pas vos réactions émotionnelles excessives.

Imaginez : Vous sentez que ça doit serrer plus, que ça serre, que ça serre trop. Vous vous dites : » je vais en crever. Là je sens que je vais mourir. » C’est là où il faut laisser faire. C’est bizarre mais ce n’est qu’une mémoire, vraiment, et le film est en train de se dérouler.

Peut-être que cette sensation doit augmenter ou peut-être qu’il faut rechercher une autre sensation de mon corps et à laquelle je ne fais pas attention parce que je me dis « Oui j’ai mon lumbago comme d’habitude ». Non, si je sens le lumbago à ce moment-là,  c’est qu’il fait partie de la mémoire à nettoyer. Et donc le lumbago, il est douloureux encore et encore, de plus en plus. Souvent, la question à se poser est « Si on laisse faire, qu’est-ce qui risque de se passer ? » ;  « Si je laisse faire, est-ce-que ça pourrait empirer ? ». Et si on sent que les sensations empirent, alors, il faut laisser empirer. Si on sent qu’il faut se déplacer, alors on se déplace. Si on sent que la sensation peut changer, on laisse changer. En gros, il faut toujours laisser faire…

Donc voici comment se présente un NERTI à chaud et imprévu. Lorsque l’occasion se présente, il faut la saisir. C’est le meilleur moyen de traiter ses réactions émotionnelles excessives, le moyen idéal !

« Laissez faire ce qui se passe dans votre corps, laissez vos sensations faire leur chemin jusqu’au bout ! »  Pas toujours facile, n’est-ce pas ? Si vous avez aimé cette vidéo cliquez sur j’aime, partagez-la à tous vos amis, abonnez-vous et dans la prochaine vidéo je continuerai les explications sur le déroulement d’une auto-séance NERTI à chaud mais cette fois-ci préparée à l’avance. Prenez soin de vous et à bientôt sur : http://nerti.fr/

2.42.c réactions émotionnelles excessives stop au contrôle !
réactions émotionnelles excessives : STOP au contrôle !

Réactions émotionnelles incontrôlables : action !

Etes-vous prêt pour de véritables changements ?

Je suis Luc GEIGER le concepteur de la méthode NERTI. J’ai décidé de partager avec vous des extraits de mon nouveau livre : Auto-NERTI et dans la vidéo précédente je commençais à vous expliquer comment faire un nettoyage de vos peurs paniques, de vos réactions émotionnelles incontrôlables ou de vos phobies.

Voici un super exemple : je suis avec quelqu’un qui me fait une remarque et là je sens que je la prends mal. De toute façon, j’ai tendance à mal prendre toutes les remarques ! Je cherche un endroit tranquille. je vais aux toilettes, par exemple, si j’estime que c’est le meilleur endroit pour mettre en pratique NERTI. Et là je ferme les yeux et j’observe les sensations. Cela m’appuie sur la poitrine ? je laisse appuyer. Je sens comme une tristesse ? Je la laisse venir. Je la sens dans la gorge, comme quelque chose qui bloque ? Je la laisse faire aussi. Puis je ne m’occupe que des sensations, je n’essaie pas de me rappeler de ce qu’on m’a dit mais juste de sentir ce qui se passe là dans l’immédiat. Je sens que j’ai mal au ventre ? La pression sur la poitrine s’arrête mais le mal de ventre devient plus important ? Le mal de ventre monte comme si j’avais envie de vomir sans que j’arrive à vomir ? Ce sont des hauts le cœur. Ça s’arrête. Là je me sens bien.

Réactions émotionnelles incontrôlables : Ne vous arrêtez pas là !

La plus grosse erreur est de s’arrêter à ce moment-là. Quand je trouve que je me sens bien, je me pose les questions suivantes : « Qu’est-ce-que je sens ? Est-ce que je sens bien mon corps ? » Et là non, je me rends compte que je me sens un petit peu flottant, un peu vaseux, un peu bizarre. Je suis bien, puis j’ai comme l’impression que ça s’illumine dans les yeux, pas forcément mais souvent. Ensuite, j’ai l’impression que mes jambes flottent un peu, qu’elles sont un peu au-dessus de moi, qu’elles ne touchent plus le siège. Oui, je suis bien.

Donc là, je garde les yeux fermés et je continue à observer tout cela. Et là, généralement, les changements sont assez subtils. Je ne vois pas grand-chose car c’est vraiment très faible. Et je sens comme un engourdissement ou je n’arrive plus à bouger. J’ai l’impression que je ne peux plus bouger mais j’accepte cela. Et je note une autre émotion qui vient. Une espèce de colère. Comment je la sens la colère ? Je sens que ça chauffe dans les bras. J’ai les bras qui se tendent. Je les laisse tendre ainsi jusqu’à ce que ça s’arrête. Je ne sens plus que je suis flottant.  

En tout, je sens que ça va bien. « Est-ce-que je suis là ? » Oui je suis là, je sens bien mes bras, mes jambes. Oui je suis normal. Alors c’est fini.

Il y a donc un vrai changement énergétique, un changement dans la perception.  Là j’ai fait ma séance à chaud pour me libérer des réactions émotionnelles incontrôlables.

Réactions émotionnelles incontrôlables : « Qu’est-ce qui se passe dans votre corps ?

Il y a autant de réponses à cette question que de personnes souffrant de réactions émotionnelles incontrôlables ou de phobies. C’est pourquoi je vous invite à vous inscrire pour recevoir d’autres vidéos afin de vous aider à enfin vous libérer de tout cela ! En attendant, si vous avez aimé cette vidéo cliquez sur j’aime, partagez-la à tous vos amis et dans la prochaine vidéo je vais continuer à vous parler de la façon dont votre corps peut réagir lors d’une séance de nettoyage NERTI. Prenez soin de vous et à bientôt sur http://nerti.fr/.

miniatures1o

Les émotions excessives, en route pour une libération !

La technique pour combattre vos émotions excessives.

Je suis Luc GEIGER le concepteur de la méthode NERTI. J’ai décidé de partager avec vous des extraits de mon nouveau livre : Auto-NERTI. Dans la vidéo précédente, j’insistais sur l’importance de pratiquer au quotidien des techniques dites « de renforcement » c’est à dire celles qui vont vous permettre d’être à l’écoute de ce qui se passe dans votre corps. Dans ce court extrait, j’aborde la technique de NERTI « à chaud » afin vous débarrasser de vos peurs paniques, de vos émotions excessives ou de vos phobies au moment où elles sont réactives.

Faire une auto-séance pour en finir avec les émotions excessives.

On peut le faire de 2 façons :

On peut le faire à chaud, c’est-à-dire au moment où l’émotion se déclenche. C’est le plus facile si socialement c’est jouable et si cela ne vous met pas en danger ! Si vous êtes en train de rouler sur l’autoroute, ne faites pas une séance de NERTI en fermant les yeux. Si vous êtes en pleine réunion, ce va être compliqué aussi. Mais, techniquement, c’est quand même le plus facile. On peut le faire à chaud, non préparé, c’est quand cela arrive. Si vous devez faire un NERTI à chaud sans préparer à l’avance, c’est simple,  au moment ou vous sentez l’émotion, utilisez la phrase magique  : « Qu’est-ce-que ça fait dans mon corps ? » ; « Où est-ce que je sens dans mon corps ce qui se passe en ce moment ? »

La 2ème manière de vous débarrasser des émotions excessives

Par exemple, vous vous retrouvez dans votre jardin et tombez nez à nez avec un serpent, alors que vous avez la phobie des serpents. Je vous conseille de reculer quand même puis de vous asseoir juste à côté… Fermez les yeux et répétez la phrase magique : « Qu’est-ce-que ça fait dans mon corps ? ».

2 choses importantes : observez les sensations de votre corps, vos émotions excessives, et laissez faire.

Il vaut mieux que vous fermiez les yeux, ainsi, vous serez moins perturbé par les informations visuelles et plus centré sur les sensations. En effet, les informations visuelles prennent beaucoup plus de place dans notre champ mental et, le fait de fermer les yeux facilitera vraiment le processus.

Vous vous trouvez face à une situation où on vous fait une remarque désobligeante. Vous vous sentez vraiment mal. Mettez-vous dans votre coin et fermez les yeux. Puis répétez la phrase magique « Qu’est-ce-que ça fait dans mon corps ? » Et laissez faire. Laissez faire ! Laissez faire !

C’est le meilleur moyen de procéder si vous ne vous étiez pas préparé ou si vous êtes en train de faire une technique thérapeutique, ou lorsque vous sentez l’émotion vous envahir. Demandez-vous « Qu’est-ce-que ça fait dans mon corps ? » et laissez faire. A partir de là,  vous serez rapidement et facilement libéré car vous êtes directement en contact avec la mémoire traumatique liée aux sensations de votre corps.

« Qu’est-ce qui se passe dans votre corps ? » Cette petite phrase magique, vous allez m’entendre vous la répéter maintes et maintes fois !

Si vous avez aimé cette vidéo cliquez sur j’aime, partagez-la à tous vos amis et dans la prochaine vidéo je vais continuer à vous expliquer comment faire une auto-séance. Prenez soin de vous et à bientôt sur : http://nerti.fr/

Source 2.42.a

Réactions émotionnelles excessives ? Essayez NERTI !

Reiki et sophrologie pour vous débarrasser de vos réactions émotionnelles excessives !

Je suis Luc GEIGER le concepteur de la méthode NERTI. J’ai décidé de partager avec vous des extraits de mon nouveau livre : Auto-NERTI et dans la vidéo précédente je parlais de l’amnésie du problème qui peut se mettre en place après un nettoyage émotionnel. Dans ce court extrait, je vous explique les avantages à pratiquer des techniques de renforcement pour augmenter vos chances de bien pratiquer la méthode NERTI et enfin vous débarrasser de vos peurs paniques, de vos réactions émotionnelles excessives ou de vos phobies.

Les réactions émotionnelles excessives : le renforcement d’autres techniques au quotidien

Il y a une synergie avec les autres outils thérapeutiques. Pour ceux qui utilisent d’autres outils thérapeutiques et d’autres techniques, utilisez NERTI en complément, surtout lorsqu’il y a des montées émotionnelles ou des réactions émotionnelles excessives. En travaillant sur d’autres choses, notamment en coaching ou autre technique, la maîtrise de NERTI peut vraiment vous aider. Aussi, je vous encourage à mettre en pratique toutes les super techniques de renforcement : sophrologie, cohérence cardiaque, yoga, taï-chi, psychologie positive et bien d’autres. Ce sont vraiment des disciplines à pratiquer régulièrement à faire et à refaire, c’est de l’entretien et c’est vraiment essentiel.

« Vous l’avez compris, toutes les techniques dites « de renforcement » c’est à dire celles qui vont vous permettre d’être à l’écoute de ce qui se passe dans votre corps sont des techniques à pratiquer au quotidien surtout dans le cas de réactions émotionnelles excessives.

Si vous avez aimé cette vidéo cliquez sur j’aime, partagez-la à tous vos amis et dans la prochaine vidéo je vous expliquerai comment faire une auto-séance. Prenez soin de vous et à bientôt sur : http://nerti.fr/

Source 2.41.c

1 2 3 4 5 6