peurs : sur quoi agit NERTI ?


« Quelles sont les peurs dont vous pouvez vous débarrasser avec NERTI ? Bonjour je suis Luc GEIGER le concepteur de la méthode NERTI. Dans la vidéo précédente je vous expliquais à qui s’adresse la méthode NERTI. Dans cette vidéo je vous donne les cas concrets pour lesquels NERTI est efficace et surtout définitif. «
« D’abord, nous allons voir les indications.
NERTI est indiqué pour traiter :
• Toute réactivité anormale, quelle qu’elle soit, notamment toutes les peurs et les phobies telles que :
– les peurs des lieux : agoraphobie, claustrophobie, …
– la peur des ascenseurs
– la peur de sortir de chez soi
– la peur de l’autoroute
– la peur des transports,
– la peur des animaux : insectes, araignées, serpent, …
– et bien d’autres peurs …
Parfois, les gens souffrent de peurs bizarres. Une cliente avait, par exemple, la phobie des boutons de chemise…
• Toute réactivité émotionnelle anormale comme :
– la peur de l’abandon ou le syndrome abandonnique
– la timidité maladive
– la jalousie
– les irritabilités et la colère : lorsqu’on constante qu’on se met en colère pour des raisons sans importance
– les angoisses
– le vertige
– l’hypersensibilité au stress

• La procrastination, la difficulté à se mettre en action, la peur de réussir, la peur de parler en public, … En gros, tout ce qui freine, tout ce qui limite notre liberté, tout ce qui fait qu’on n’a pas le choix de réagir d’une certaine manière. Chaque fois que vous pensez que vous n’avez pas le choix, cela signifie qu’il y a quelque chose d’anormal derrière.
Si vous avez le choix de dire : « Je peux réagir comme ça, je peux réagir autrement », c’est que tout va bien. En fait, le cerveau reptilien est très basique, il a un choix et n’est pas plastique. En revanche, le cortex a plusieurs attitudes et il est plus plastique.
Donc, chaque fois qu’il y a une différence entre votre réaction et celle d’une autre personne face à la même situation, si vous vous dites : « Je ne veux pas réagir comme ça », ou alors si vous réagissez d’une façon « normale » pour vous mais que l’autre personne à côté ne réagit pas de la même façon, cela signifie qu’il y a une différence au niveau de votre cerveau et celui de la personne à côté. En effet, si la personne ne ressent aucune peur face à la situation mais que vous, vous avez peur, cela veut dire que quelque chose en vous vous avertit qu’il y a un danger, ce qui n’est pas le cas de l’autre personne. Si la situation est exactement la même, il est évident qu’il y a quelque chose d’anormal en vous, et que ce n’est pas la situation qui est problématique mais la réactivité et ce qui la réveille en vous. Si elle réveille une mémoire traumatique, une réaction très anormale est inévitable.
Nathalie : C’est aussi quand on se dit : « Oui je n’aurais pas dû faire ça, je n’aurais pas dû être comme ça, je n’aurais pas dû réagir comme ça ; oui je me suis pris une gifle, je n’aurai pas dû… », et qu’on a des regrets ou des remords sur des réactions qu’on a eues.
Luc : Souvent il y a une réaction émotionnelle derrière cela. Mais attention ! Ce n’est pas une raison de justifier le fait de se permettre des réactions émotionnelles anormales. «
« Vous avez désormais une idée très précise des cas pour lesquels NERTI est efficace, alors ne perdez pas de plus de temps et passez à l’action dès maintenant en vous inscrivant pour recevoir des informations gratuites, sur http://nerti.fr et si vous avez aimé cette vidéo cliquez sur j’aime, partagez-la ou abonnez-vous. Dans la prochaine vidéo je vous expliquerait à quel point les questions que vous vous posez peuvent être toxiques, prenez soin de vous et à bientôt ! »

retrouver enfin une vie normale, sans peurs
retrouver enfin une vie normale, sans peurs

réaction émotionnelle : du feu sous une marmite !



réaction émotionnelle : du feu sous une marmite !

Mais quel est le rapport entre une marmite sur le feu et une phobie ?

Bonjour je suis Luc GEIGER le concepteur de la méthode NERTI. Dans la vidéo précédente j’utilisait la métaphore du diable dans la boite pour illustrer le travail de sape de nos hyperréactivités. Dans cette vidéo je vous propose une nouvelle métaphore, celle du gaz sous la casserole. »
« Et j’utilise aussi souvent la métaphore d’une marmite sur le gaz : la réaction émotionnelle c’est comme s’il y avait du feu sous une marmite et que le feu est en train de faire chauffer la marmite en permanence. Quand elle chauffe et qu’on met le doigt dedans, on se brûle. Même si on y met des glaçons et de l’eau froide, on pourra peut-être y mettre la main mais ce ne sera pas vraiment froid et ça ne durera pas longtemps. Avec NERTI, on va éteindre le gaz. Alors, parfois, au début, ça reste encore un peu chaud, mais rapidement, ça devient tiède, voire froid. Et si on met la main dedans, ce n’est plus brûlant. On me demande souvent, à qui s’adresse cette technique ?
D’abord à tous ceux qui ont déjà essayé en vain de s’en sortir avec d’autres techniques. Tous ceux qui galèrent, tous ceux qui en ont marre de tester 100 000 choses sans résultat. À ceux qui ont déjà investi dans un parcours thérapeutique long, fastidieux, cher et sans succès.
A ceux qui veulent vraiment vivre leur vie !
Mais aussi à ceux qui veulent contribuer à aider les gens à s’en sortir : thérapeutes, coach, managers, des gens dans la relation d’aide, quelle qu’elle soit ; ou tout simplement ceux qui veulent aider leur entourage : enfants, conjoint, amis, …
En revanche, il faut toujours obtenir leur accord auparavant.
C’est la limite du thérapeute mais c’est très important. C’est une question d’éthique. On ne peut pas aider quelqu’un qui ne veut pas être aidé. De toute façon, cela est difficile.
Il faut accepter que, parfois, des personnes refusent l’aide que vous leur proposez. Par exemple, j’ai des personnes phobiques dans mon entourage, j’ai beau leur dire : « Mais vous pouvez le faire, vous pouvez vous libérer de telles ou telles difficultés ¨. Mais ils ne me croient pas, ou ils ne veulent pas que je les aude, ou.. je ne sais pas quoi…J’ai aussi des amis qui ont de grosses phobies, je leur propose de travailler ensemble dessus mais non, ils ne veulent pas. Donc, une des souffrances en tant que thérapeute ou en tant que personne qui connaît des techniques permettant d’aider les gens est que, des fois, on n’est pas la bonne personne pour aider nos proches, elles ne veulent pas de nous. »
« Je viens de vous expliquez à qui s’adressait la méthode NERTI alors si vous vous sentez concerné ou si vous aimez cette vidéo, cliquez sur j’aime, abonnez-vous, partagez-la à tous vos amis et puis revenez rapidement car dans la prochaine vidéo je listerais les cas de peurs, de phobies ou d’hyper réactivités dont on peut se débarrasser grâce à NERTI.

Pour d’autres vidéos, cliquez : http://nerti.fr

A bientôt et prenez soin de vous !

réaction émotionnelle : du feu sous une marmite
réaction émotionnelle : du feu sous une marmite

 

aider ceux qui souffrent : de peurs irraisonnées, d’émotions incontrôlables,de phobies

aider ceux qui souffrent, comment faire ?

Bonjour je suis Luc GEIGER le concepteur de la méthode NERTI. Vous êtes nombreux à me solliciter sur le thème de « comment je peux aider mon fils à sortir de son isolement social qui le rend si malheureux ou comment je peux aider ma fille qui à peur de vomir et pour qui le moindre repas prend des allures de cauchemar etc…Aider les autres avec NERTI, c’est tout de suite ! »

« Une fois que vous aurez compris la technique, vous pourrez l’utiliser, soit à chaud, soit à froid. À chaud quand vous êtes, par exemple, avec un de vos enfants ou conjoint qui, à un moment, a une réaction émotionnelle qu’il n’arrive pas à contrôler. Là, vous pouvez le travailler à chaud et après, éventuellement à froid, à d’autres moments, en préparation d’un événement, en préparation d’un voyage, en préparation d’une éventualité où on risque d’être confronté à ces difficultés.

Nathalie : Donc, quand on l’a fait une fois pour soi, quand on l’a vécu pour soi, on est en capacité de le faire pour quelqu’un d’autre ?

Luc : Peut-être pas dès la première fois. Il faut vraiment comprendre le système, mais une fois qu’on l’a compris, oui. Il est assez simple et facile à mettre en œuvre. Il faut le faire correctement mais c’est simple, surtout quand on n’est pas en train de cogiter sans arrêt et d’essayer de contrôler avec la tête. Mais pour pour vous sentir en sécurité si vous voulez l’utiliser sur les autres, je vous conseille de consulter plutôt mon autre livre ¨ NERTI pour les PRO ¨.

Nathalie : En même temps, si c’est vraiment un phénomène naturel, ça se comprend que ce soit simple.

Luc : C’est cela. Le nettoyage émotionnel est un phénomène naturel qui est génétiquement programmé en chacun d’entre nous. Heureusement la plupart du temps, nous libérons nos réactions émotionnelles naturellement. C’est ce qui se passe quand on a une catharsis, c’est-à-dire une réaction émotionnelle, et qu’après ça va mieux, et que le même problème ne se reproduit plus. C’est ce qui arrive de temps en temps avec certaines personnes. Ça veut dire qu’ils ont laissé faire le processus naturel. Or, ce n’est pas ce que la plupart des gens font, ils entravent le processus naturel de nettoyage parce qu’ils essaient de contrôler. Je dis souvent que notre plus grand problème en nettoyage émotionnel, c’est que nous avons un cerveau trop intelligent qui cherche à comprendre et à contrôler. On va apprendre dans ce livre à le mettre en sourdine pour faciliter le nettoyage NERTI.

aider ceux qui souffrent : métaphore du diable qui sort de sa boite :

J’utilise aussi souvent la métaphore de la boîte avec le diable. C’est comme s’il y avait un diable dans une boîte qui symbolise l’hyper-réactivité, puis, on fait une réaction émotionnelle. Donc, on ouvre la boîte et on se prend le diable dans le visage, il nous fait peur. Après, au lieu de le jeter, on le remet bien rangé dans la boîte. Ainsi, la prochaine fois, qu’on ouvrira, il sera bien prêt pour nous sauter à la figure et nous faire peur une nouvelle fois. La l’idée est de faire l’inverse. J’ouvre la boîte et je tire le fil, sur le ressort, je l’arrache et je le sors complètement. Ainsi, même je réouvre la même boite plus tard, il n’y a plus rien dedans. Plus rien ne me fera peur ni sursauter. Donc, c’est nickel. »

« Vous l’aurez compris, avant de pouvoir aider les autres en utilisant la méthode NERTI, il va falloir que vous maitrisiez cette méthode parfaitement ! Et quoi de mieux que de l’utiliser sur vous avant. Il faut que vous compreniez ses principes, les bonnes questions à vous poser, bref ne perdez plus de temps et inscrivez-vous pour recevoir du contenu gratuit, et si vous avez aimé cette vidéo cliquez sur j’aime, partagez-la ou abonnez-vous et rendez-vous dans la prochaine vidéo pour prendre connaissance de la métaphore du gaz sous la casserole ! Prenez soin de vous !»

aider ceux qui souffrent c'est possible
aider ceux qui souffrent c’est possible

Pour voir d’autres vidéos, cliquez sur le lien : http://nerti.fr

se débarrasser seul de ses phobies c’est possible !

se débarrasser seul de ses phobies c’est possible, vous allez comprendre pourquoi :

« Comment se débarrasser seul de ses phobies ? Bonjour je suis Luc GEIGER le concepteur de la méthode NERTI. La rapidité d’action de la méthode NERTI est pour moi un point important à mes yeux, je vous en parlais dans la vidéo précédente. Dans cette séquence j’aborde deux autres points essentiels pour moi : d’abord que NERTI à une action définitive et deuxièmement que cela se fait en autonomie. NERTI vous permet de ne pas être tributaire ni de moi, ni d’un thérapeute quel qu’il soit ! Vous être acteur de votre démarche de libération ! Vous seul décidez de quand, ou et quoi vous allez libérer ! »

 

« C’est définitif car une fois que la source est effacée, elle est effacée. Le cerveau reptilien a changé d’avis. J’utilise souvent cette métaphore du père Noël : quand on croit au père Noël, on y croit ; le jour où on n’y croit plus, c’est compliqué de revenir en arrière. La croyance est partie définitivement. Au niveau du cerveau reptilien, c’est le même phénomène, une fois qu’il a compris qu’il n’y a pas de danger de mort, il a compris. Donc, c’est fait.

Le but de ce livre est de faire en sorte que vous puissiez le faire par vous-même en autonomie. C’est vraiment cela l’intérêt. L’importance de cette technique est qu’elle peut se faire par soi-même. «

 

« Se débarrasser seul de ses phobies, de ses peurs, de ses angoisses ou de ses réactivités, voilà ce que je vous propose avec NERTI. Pour en savoir plus n’hésitez pas à vous inscrire pour recevoir du contenu gratuit. En attendant, si vous aimez cette vidéo, cliquez sur j’aime, abonnez-vous, partagez-la à tous vos amis et puis retrouvez-moi dans la prochaine vidéo. J’aborderais un sujet que beaucoup d’entre vous me réclame : comment aider son entourage, comment aider les personnes autour de soi ? Prenez soin de vous !»

Pour en savoir plus, retrouvez d’autres vidéos sur : http://nerti.fr

se débarrasser seul de ses phobies
se débarrasser seul de ses phobies

phobies, angoisses du balai !

phobies, angoisses du balai : nouvel extrait du livre audio de Luc GEIGER

Bonjour je suis Luc GEIGER le concepteur de la méthode NERTI. Dans la vidéo précédente je vous parlais de la possibilité qu’offre NERTI de se débarrasser seul de ses phobies ou de ses hyperréactivités. Et dans cette vidéo courte et dynamique, je vais maintenant vous expliquer pourquoi NERTI permet de se libérer rapidement et de voir les résultats instantanément

Ma promesse pour vous dans ce livre est la suivant : grâce à NERTI, vous allez apprendre une méthode thérapeutique qui va vous permettre de :

Vous libérer de vos phobies, c’est-à-dire vous libérer de vos réactivités incontrôlables, gênantes, perturbantes, rapidement (en quelques séances), définitivement et en autonomie.

Rq : Si vous voulez faire NERTI sur quelqu’un d’autre, je vous conseille vivement de lire le livre consacré à l’accompagnement d’une séance de NERTI sur quelqu’un d’autre : ¨ NERTI pour les PRO ¨

On va éradiquer le problème, on va supprimer la source du problème rapidement, en quelques séances.

Rapidement

Le nettoyage lui-même est rapide puisque le temps thérapeutique réel, le moment véritablement efficace est le temps du verrou. Le moment qui verrouille la mémoire traumatique, et l’oblige à rejouer sa participation sans arrêt. Cela dure quelques secondes, quelques dizaines de secondes. Avant d’arriver à ce verrou, la préparation dure parfois quelques minutes, quelques dizaines de minutes. Dans les cas difficiles, il faudra plusieurs séances de préparation et de renforcement pour arriver à libérer ce verrou. Mais le temps véritablement thérapeutique, c’est quelques secondes de verrou.

C’est à ce moment-là que le cerveau reptilien change d’avis.

Si j’explique rapidement, le cerveau reptilien pensait jusque-là que la situation qui provoquait l’hyper-réactivité émotionnelle était une situation de danger de mort. Et c’est la perception de danger de mort imminente qui produit la puissance de la réaction émotionnelle. Mais au moment ou on passe le verrou, le cerveau reptilien se rend compte qu’il n’y a plus de danger de mort. Du coup, il enlève la mémoire parce qu’il dit : « Il n’y a pas de danger. Finalement, je ne suis pas mort ».

Je viens de vous confier le secret qui fait de NERTI une méthode rapide permettant de changer de vie en se débarrassant de ses hyperréactivités. Si vous aimez cette vidéo, cliquez sur j’aime, abonnez-vous, partagez-la à tous vos amis et puis revenez rapidement car dans la prochaine vidéo je vous expliquerais pourquoi les résultats d’un nettoyage bon nettoyage NERTI sont systématiquement définitifs

phobies, angoisses du balai !
phobies, angoisses du balai !

Pour retrouver d’autres extraits du livre audio de Luc GEIGER et vous débarrasser définitivement de ces phobies, peurs, angoisses ou émotions incontrôlables qui font de votre vie un enfer, cliquez sur : http://nerti.fr

phobies et autonomie

phobies et autonomie : nouvel extrait du livre audio de Luc GEIGER

Bonjour je suis Luc GEIGER le concepteur de la méthode NERTI. Dans la vidéo précédente j’abordais l’intérêt de pratiquer les techniques comme le yoga, le Reiki, la méditation, l’EFT et autres techniques qui sont ce que j’appelle des méthodes de renforcement et qui vont vous aider à faciliter le nettoyage de vos phobies. Dans cette vidéo courte et dynamique j’aborde un point crucial à mes yeux : comment vous pouvez être autonome pour vous libérer par vous –même de vos peurs, ou de vos angoisses ou de toutes vos hyper réactivités incontrôlables

Témoignage de Guénolé :

Elle termine en disant : « D’après mon expérience, la force de cette technique tient aussi bien de sa simplicité et sa pérennité d’action, que l’autonomie qu’elle procure à la personne qui s’y forme. »

Cela est quelque chose de super important aussi pour moi. NERTI est fait pour être utilisé en autonomie. Il y a aussi des thérapeutes qui vont pouvoir utiliser NERTI avec leurs clients et faire une grande différence. Je suis tout à fait d’accord avec ça, mais l’idée de ce livre auto-NERTI est de pouvoir faire le travail de nettoyage sur soi. Je pense vraiment qu’on peut être notre propre thérapeute sans chercher le pourquoi du comment, ni l’histoire qui m’est arrivé quand j’étais petit etc… parce qu’on n’a pas besoin d’aller chercher tout ça.

Nathalie : Donc ça veut dire qu’on peut soi-même arriver à guérir ?

Luc : Alors, « guérir » on va éviter d’employer ce mot car il est réservé aux médecins, on dira plutôt « se débarrasser » ou ¨ se libérer ¨ ou ¨ se nettoyer ¨.

Nathalie : Donc on peut se débarrasser de phobies et d’hyper-réactivités en faisant NERTI tout seul ?

Luc : Oui, tout à fait. Et j’ai des centaines de témoignages de personnes qui se sont débarrassées par elles-mêmes.

Nathalie : Et sans risque ?

Luc : Sans risque, oui, si on le fait bien. Il faut vraiment le faire correctement et le faire jusqu’au bout, c’est la raison d’être de ce livre et de l’auto-thérapie en ligne pour laquelle je vous offre une vidéo gratuites sur http://nerti.fr.

Le principal risque, c’est de continuer à aller super mal.

Nathalie : Donc le risque c’est que ça ne marche pas si on ne le fait pas bien.

Luc : Oui, et du coup, continuer à être super mal et continuer à être dans cette hyper-réactivité souffrante. Parfois ça peut même être temporairement un peu plus souffrant parce qu’on a un peu gratté la mémoire émotionnelle comme quand on commence à presser un bouton sans tout sortir. Temporairement ça peut être un peu plus pénible si on a commencé le travail de nettoyage sans finir, sans aller jusqu’au bout jusqu’au ¨ verrou ¨.

Nathalie : Mais il n’y a pas de risque de déclencher autres choses ?

Luc : Non, on ne peut pas déclencher autre chose, parce qu’on ne travaille que sur de la mémoire. On rappelle juste une mémoire d’un événement inconscient qui s’est déjà réellement passé dans la vie de la personne. On va en reparler un peu plus tard, mais ce qu’on libère, ça existe déjà dans la personne. On ne va pas créer autres choses. Et on ne peut pas.

D’ailleurs, c’est aussi une chose importante avec le nettoyage émotionnel NERTI, c’est qu’on ne peut pas aller trafiquer quelque chose qui n’existe pas. On ne peut pas induire quelque chose de nouveau avec NERTI. On va juste travailler avec ce qui est là. Donc ce qui est là est déjà là. Il fait déjà souffrir et, la seule chose qu’on va faire, c’est le sortir, le libérer, le nettoyer. Ensuite, soit on le libère, soit on ne le libère pas vraiment et, dans ce cas, ça reste actif et c’est désagréable. Parfois aussi désagréable que les moments les plus désagréables que la personne a vécue en lien avec cette difficulté. Mais c’est heureusement temporaire. Mais ça ne peut pas être vraiment toxique.

Voilà au niveau des témoignages.Je viens d’aborder le fait que NERTI permet de ne pas être soumis à un professionnel pour se débarrasser de ses hyper réactivités.

Si vous aimez cette vidéo, cliquez sur j’aime, abonnez-vous, partagez-la à tous vos amis et revenez rapidement car dans la prochaine vidéo vous découvrirez à quel point les libérations NERTI sont rapides et les effets immédiats.

phobies et autonomie avec NERTI
phobies et autonomie avec NERTI

Pour d’autres vidéos, cliquez sur :http://nerti.fr.

Timidité : j’ai trouvé un tremplin pour m’en sortir !

Timidité : il faut que je trouve une solution pour en sortir !

A la base je suis un garçon très timide et ça faisait vraiment un gros contraste dans ma vie parce qu’en même temps, j’étais gymnase de au niveau. D’un côté j’étais super à l’aise et de l’autre côté, socialement, notamment avec les filles et dans toutes situations sociales, j’étais hyper hyper timide. Et pour illustrer ça, je peux donner un exemple : il y avait quand on allait à une compétition de gymnastique, il y avait un jeu où un garçon donnait une boîte d’allumettes à une fille, et lui faisait une bise et après la fille, choisissait un garçon, lui donnait la boite d’allumette pour lui faire la bise. C’était un jeu super sympa, super agréable sauf que pour moi, c’était juste l’horreur, parce que, à chaque fois qu’une fille devait choisir un garçon elle hésitait quelques temps avant de donner un prénom et moi à chaque fois qu’elle hésitait, je commençais à me tasser dans mon siège à vouloir disparaître sous le siège. Au moment où la fille donnait un prénom qui n’était pas le mien, je me sentais tranquille. Ce qui paraît paradoxal parce que ça devait être l’inverse. Donc le jeu à continué comme ça et au fur à mesure j’étais de plus en plus en train de m’effondrer jusqu’au moment où c’est la fille dont j’étais secrètement amoureux qui a eu la boîte d’allumettes. Et là, donc elle a hésité avant de trouver quelqu’un et au fur et à mesure qu’elle hésitait moi j’avais l’impression que ça durait des heures, tellement j’étais tendu. Et elle a annoncé mon prénom. Et quand elle a annoncé mon prénom je ne sais pas ce qui s’est passé mais j’ai eu une espèce de panique qui m’a pris, je me suis réfugié sous le siège du bus mais vraiment en boule. En disant « laissez-moi tranquille ! Laissez-moi tranquille ! Laissez-moi tranquille ! » jusqu’à ce qu’on arrive. A l’arrivée ils ont eu beau essayé de venir et même la fille est venu me chercher pas moyen de me faire sortir et c’est uniquement quand le conducteur de bus a décidé de vouloir partir avec moi que je suis enfin sortie du bus pour aller à ma compétition. Cette différence entre d’un côté super à l’aise et de l’autre côté très mal dans ma peau a fait que j’ai voulu travailler sur moi et j’ai voulu travailler sur cette difficulté, donc je me suis lancé pleins de défis. Dès que j’avais un truc qui me faisait peur « j’y vais quand même ! J’y vais quand même ! » et je me lançais tout le temps des défis comme ça, jusqu’à arriver à faire du théâtre, jusqu’à arriver à faire de la chanson, jusqu’à arriver à faire des choses comme ça, pour dépasser cette timidité mais elle était tout le temps présente en dessous même si extérieurement il y avait plein de gens qui ne se rendaient plus beaucoup compte que j’étais mal à l’aise, que j’étais timide. Moi en interne, ça continuait à être présent et j’étais tout le temps en train de me battre contre moi.

Timidité : un tremplin vers la solution NERTI

NERTI la méthode que j’ai créé qui s’appelle donc nettoyage émotionnel rapide de traumatismes inconscients. Elle s’est vraiment mise en place le jour où je me suis rendu compte que j’avais totalement libéré ma réactivité émotionnelle par rapport à ma timidité. C’est arrivé un jour où il y avait une animation près de chez moi d’un artiste qui proposait de faire de l’improvisation au piano. Je n’ai jamais joué de piano. Et j’étais avec ma compagne, ce jour là et du coup par défi, par habitude de me lancer des défis, je me suis dit, allez j’y vais. Donc j’ai levé la main, le mec me dit de venir et je pensais que j’allais avoir mon coeur qui allait battre, que j’allais avoir les suées et que j’allais avoir des choses comme ça mais que j’allais contrôler. Et donc j’y suis allé et à mon grand étonnement, il n’y avait rien de ces manifestations. J’étais la, j’étais tranquille, j’allais vers le piano, l’artiste a commencé à m’expliquer ce qu’il fallait faire comment il fallait jouer ainsi de suite et je me suis mis à jouer. Presque je ne me suis plus rendu compte qu’il y avait du monde autour de moi. Ce qui était totalement impossible avant pour moi. Et donc ce jour là, quand j’ai joué donc de ce piano, je me suis rendu compte que j’avais complètement libéré la réactivité émotionnelle que j’avais à l’intérieur de moi et dans laquelle je me battais sans arrêt, donc c’est ça qui a fait que j’ai vraiment compris ce qui se passait à l’intérieur de moi et je me suis dit, ça, il faut absolument que j’en parle à tout le monde, il faut que je le fasse connaître au monde entier pas parce que c’est trop génial d’arriver enfin à être totalement libre et totalement en pleine possession de ses moyens et non pas sans arrêt en train de se battre et d’utiliser toute l’énergie contre soi.

Timidité : un travail en profondeur pour m’en sortir

La particularité de NERTI c’est qu’elle travaille non pas au niveau de la pensée même pas au niveau de l’émotionnel mais au niveau du cerveau reptilien. Alors le cerveau reptilien, c’est la partie instinctive, c’est la partie qui veut nous maintenir en vie. Et elle est très basique. Elle n’a pas de langage, elle n’a pas d’émotionnel, elle a juste « danger de mort » ou « pas danger de mort ». Et ce qui se passe quand on a une hyperactivité comme la timidité ou comme la phobie comme les attaques paniques comme la jalousie maladive, c’est que, on identifie cette situation en tout cas le cerveau reptilien identifie cette situation, comme étant possiblement dans une mort parce qu’elle est reliée à une mémoire traumatique et cette mémoire traumatique est une mémoire ou le cerveau reptilien a cru mourir. Il n’est pas vraiment mort sinon on ne serait pas là, mais il a cru mourir. Et donc le travail de NERTI va être d’expliquer au cerveau reptilien qu’en fait dans cette situation, on ne meurt pas. Et comme il est très basique et très one/of, une fois qu’il s’est rendu compte qu’il ne mourrait pas il arrête complètement de réagir, instantanément. Et en plus cela va durer tout au long de la vie parce qu’une fois qu’on a compris qu’on ne va pas mourir, c’est comme la croyance au Père Noël. Si tu crois au Père Noël fois et qu’après tu n’y crois plus tu ne peux pas revenir en arrière et de nouveau croire au Père Noël. De la même façon le cerveau reptilien, une fois qu’il a compris que ce n’est plus un danger de mort, et bien c’est fini, définitivement.

Timidité : il m’a fallu du temps pour trouver cette solution rapide !

Autant NERTI est une thérapie brève voir ultra brève, autant la genèse pour créer NERTI a pris un certain nombre d’années parce que j’ai fais une synthèse de beaucoup de techniques : la méditation Vipassana, la sophrologie, le TIPI, le lying, la méthode PRI, pas mal de techniques comme cela dont j’ai tiré la substantifique moelle pour vraiment en tirer une technique qui soit à la fois brève et qui soit définitive car c’est vraiment mon graal.

Timidité et challenge : pouvoir changer la vie des personnes !

J’ai un exemple très parlant de cette technique, c’est l’exemple d’une étudiante qui est venue me voir parce qu’elle était complètement paniquée à l’idée de sortir de chez elle. Elle ne pouvait plus aller à l’université, elle ne pouvait plus aller dans les magasins, elle ne pouvait plus aller faire les courses, enfin c’était terrible et donc c’est sa famille qui l’a pratiquement obligée à venir me voir et quand on a fait le nettoyage émotionnel, quand elle est rentrée chez elle, plus rien ne se passait. Et par rapport aux choses qui lui faisaient peur elle ne comprenait même plus pourquoi auparavant cela lui avait fait peur, de sortir de chez elle, d’aller dans les magasins. Elle est quand même revenue la semaine d’après, c’est sa famille qui l’a obligée à revenir car sa famille avait peur que cela ne dure pas alors qu’en fait une fois que le cerveau reptilien à compris que cette situation n’est pas un danger de mort, il ne peut pas revenir en arrière. Donc c’est vraiment fini, c’est définitif.

Timidité et prise de conscience : trouver une solution pour améliorer mon impact

A force de travailler sur le nettoyage émotionnel je me suis rendu compte que la demande est vraiment énorme. Et les statistiques montrent qu’il y a 10 % de la population qui est en but à des phobies à un moment de sa vie. Comme je ne pouvais pas, moi tout seul, suivre toutes ces personnes, la meilleure solution était d’avoir une autonomie. Qu’elles soient capables de le faire par elles-mêmes. Donc j’ai créée un processus qui permet d’avoir les mêmes résultats, d’avoir les mêmes bénéfices, chez soi, en autonomie. Et pour ceux qui veulent comprendre le processus, j’ai créée une série de vidéos que tout le monde peut suivre gratuitement sur le site de NERTI.

NERTI : Nettoyage Emotionnel Rapide des Traumatismes Inconscients, la méthode NERTI est efficace pour se libérer de la plupart des réactions émotionnelles incontrôlables : peurs, phobies, angoisses, paniques, timidité, jalousie, colère etc…même les plus anciennes. Dans 90% des cas une seule séance suffit pour se libérer…définitivement. Chacun peut apprendre à se soigner soi-même,… même vous !

crise d'angoisse : ma vie d'avant NERTI
timidité, angoisses, peurs : passez à autre chose !

Découvrez la méthode en vidéo gratuitement sur : http://nerti.fr.

peur de l’autoroute et des chiens : un témoignage surprenant !


allowfullscreen= »allowfullscreen »>
peur de l’autoroute : Il y a une quinzaine d’années j’ai vécu un traumatisme très important, j’ai été emportée dans ma voiture dans un torrent de boue lors d’une inondation. J’ai pris la route et il a commencé à pleuvoir. Il a plu énormément, c’étaient des pluies torrentielles en fait. La le cauchemar à commencé parce que dans le petit bled ou je me suis arrêtée il n’y avait plus de lumière. L’eau avait tellement montée qu’il n’y avait plus de différence entre la route, les fossés et les champs. Tout était de l’eau. Le niveau a tellement monté que ma voiture a commencé à flotter et à dériver. Je suis partie dans le torrent avec ma voiture. Il faisait nuit et j’étais seule. Et la j’ai vraiment cru que j’allais mourir. Quand je suis rentrée chez moi la vie a repris son cours. Mais je ne savais pas que cela avait marqué ma vie.

peur de l’autoroute : ma vie est devenue un enfer !

En fait, je n’arrivais pas à conduire sur l’autoroute. Et a être conduite sur l’autoroute, surtout par temps de pluie. C’était devenu une peur paralysante, mais vraiment paralysante. Je n’arrivais absolument plus à me contrôler, c’était la panique dans l’habitacle. Donc je n’allais plus du tout sur la route. Pour me déplacer en week-end ou les amis qui m’invitaient, je n’y allais plus. Même pour les déplacements professionnels c’était devenu difficile. Le train etc… Mais c’était surtout la pluie qui me terrorisait sur route et sur autoroute.

peur de l’autoroute, mais aussi des chiens !

En fait j’ai traité plusieurs choses. J’avais cette problématique mais j’avais aussi la problématique des chiens. Je croise un chien et c’est l’angoisse, voire la panique. Surtout les chiens qui sont en liberté comme cela, qui vont et viennent, le maitre n’est pas forcément la ou le chien s’est échappé. Ce n’est pas normal. Donc j’ai pris conscience qu’il y avait quelque chose a régler mais je ne savais pas comment m’y prendre, je ne savais pas comment faire. Je me sentais vraiment paralysée. Donc du coup il fallait que je trouve une solution et je me suis mise en tête de trouver LA solution pour dépasser cette problématique devenue trop limitante.

peur de l’autoroute et des chiens : j’ai trouvé la solution !

C’est la première fois que je faisais une formation comme ça a distance. Et en fait c’est tout aussi puissant et efficace on fait à son rythme donc cela respecte le rythme de chacun. Ca fait une énorme différence dans la vie en tous cas dans ma vie cela a fait une énorme différence. Quand on libère ses peurs on n’est plus limité, on a plus d’audace, on ose faire plus de choses et la d’un coup ce poids s’envole on se sent beaucoup plus léger, on se sent plus pétillant, on se sent plus libre tout simplement et cela, ça n’a pas de prix !

NERTI : Nettoyage Emotionnel Rapide des Traumatismes Inconscients, la méthode NERTI est efficace pour se libérer de la plupart des réactions émotionnelles incontrôlables : peurs, phobies, angoisses, paniques, timidité, jalousie, colère etc…même les plus anciennes. Dans 90% des cas une seule séance suffit pour se libérer…définitivement. Chacun peut apprendre à se soigner soi-même, même vous. Découvrez la méthode en vidéo gratuitement sur : http://nerti.fr.

Ne plus avoir peur de l'autoroute et des chiens
Ne plus avoir peur de l’autoroute et des chiens

Crise d’angoisse : je veux retrouver une vie normale !

crise d’angoisse : c’est pas normal !

Ma vie était faite d’évitements et de fuites de la peur. Je savais que tout ce qui m’apportait de la peur j’allais le fuir. Quand j’avais une soirée par exemple qui était prévu sur Montpellier et je savais que j’allais passer par la place de la comédie qui est une place assez grande, j’avais tendance à faire en sorte de ne jamais passer sur cette place. Et si je savais que je devais y aller tout de suite ça montait dans les tours. Je savais que je n’allais pas être bien.Avant j’avais plus une distance avec les gens, à croire que c’était eux le problème, que c’était eux qui n’étaient pas agréables. Je me disais les gens sont tous comme cela. Jusqu’au jour ou je me suis rendu compte qu’en fait c’était moi qui était stressé donc ça rejaillissait sur les gens et cela faussait l’échange.

crise d’angoisse : je ne veux plus passer à côté de ma vie !

Plus ça allait plus les crises d’angoisse prenaient de l’ampleur plus j’avais une vie, entre guillemets « de merde ». J’adore tout ce qui est Week-end avec les amis, partir à la plage ou à la montagne. C’était des trucs que je ne faisais pas trop parce que je savais que je n’allais pas être à l’aise. Alors oui j’aimais bien cela mais je savais que le week-end n’allait pas être super agréable parce que j’allais être accaparé en fait par mes crises d’angoisses, par mon mal-être. Donc c’était des trucs que j’avais tendance à ne pas faire. Ma zone de confort c’était être chez moi confiné et pas trop sortir.

crise d’angoisse : je ne pensais pas trouver un jour la solution !

J’avais été voir plusieurs psychothérapeutes ou chaque fois oui je faisais quelques progrès, mais c’était jamais vraiment efficace. Et en fait je suis allé voir Luc parce que la méthode NERTI, c’est la seule qui permet de dissocier la sensation de la situation. Et c’est là que j’ai commencé à voir les changements. Changement des fois assez surprenants car en travaillant sur un problème que j’avais, et bien en fait ça rayonnait sur pleins d’autres aspects de ma vie. Alors on dit toujours, il faut penser à autre chose si t’es pas bien, alors que le but de NERTI c’est de faire remonter toutes ses émotions, et une fois que tu les a acceptées, vécues, elles ont exprimé, moi je le vois comme ça, elles ont exprimé ce qu’elles avaient à exprimer, elles sont passées et cela n’existe plus chez toi. En tous cas mon état d’esprit d’aujourd’hui, je pense qu’il rayonne autour de moi. Je pense que j’apporte pas mal. C’est pas me vanter ou quoi que ce soit. Je pense que ce côté posé et ce côté beaucoup plus positif que j’ai dans la vie. En fait, je suis passé d’un état où j’étais limite dépressif angoissé de la vie à un état où je suis totalement optimiste et pour moi, c’est une révolution de pouvoir faire ce que j’ai envie de faire et vivre ce que j’ai envie de vivre et ne pas me poser de questions. Et c’est que le début.

crise d’angoisse : comment j’ai retrouvé une vie normale

Retrouver d’autres témoignages ou d’autres vidéos gratuites qui expliquent ce qu’est la méthode NERTI en cliquant : http://nerti.fr

AIDER LES AUTRES : Chantal réalise son rêve

aider les autres : un petit mail qui a changé ma vie !

Ma vie d’avant, j’avais une maison, mariée avec deux enfants, j’étais très malheureuse dans ma vie d’avant. Je me sentais prise au piège quelque part et pas heureuse du Tout. J’ai du faire face à ma situation et prendre des décisions dans ma vie.

Et j’ai donc décidé de me séparer, de divorcer et de recommencer une nouvelle vie.On attendait tellement de moi en fait, mais ce n’était pas ce que je voulais. Je voulais vraiment vivre ma vie et devenir ce que j’ai toujours voulu. Dès que j’ai commencé à m’écouter je me suis retrouvée complètement alignée je me sentais bien. Donc même si ça déplaisait à beaucoup de personnes j’étais déterminée pour recommencer quelque chose de nouveau.

Et un jour j’ai ressenti quelque chose qui m’arrivait du ciel enfin quelque chose de très bizarre qui m’arrivait par la, qui m’arrivait au coeur avec une petite voix qui me disait “maintenant Chantal, c’est le moment”, “il faut que que tu fasses vraiment ce que tu as envie de faire depuis toujours”. J’ai toujours adoré depuis toujours d’aider les gens, toujours être là pour les gens. Même si j’ai ramassé quand j’étais plus jeune. J’ai connu l’humiliation, la trahison, le rejet, l’abandon en fait toutes les personnes que j’ai pu connaître, malgré tout ça, j’ai continué à croire en elles et à aimer les gens, continué à les aimer.

aider les autres : comment puis-je faire ?

J’étais devant l’ordinateur, je me suis dit : « qu’est ce que je fais ? Pour faire ce que j’ai toujours voulu ? » Finalement un jour j’avais dans ma boite mail un message de Luc GEIGER. Tout d’un coup ça m’a interpellé. J’ai commandé les 4 vidéos et la je me suis dit : « whaou ! la c’est ça ! »

J’ai commencé la méthode de la formation NERTI. Et ça a été vraiment pour moi une révélation, vraiment, ou je me suis dit : « Yes ! » ça c’est la méthode qu’il faut.

Alors j’ai voulu traiter ma peur de m’exprimer en public avec la formation de Nerti. J’avais eu une grosse peur lors d’une formation ou j’ai dû présenter un article et un sujet et je me suis vraiment sur le moment décomposée sur place. Donc j’ai travaillé cela, j’ai fait le nettoyage en ligne. Maintenant j’anime des formations et c’est juste génial parce que je n’ai plus la boule au ventre. J’avais également la peur du vide donc pendant la formation, j’ai aussi fait un nettoyage sur ce sujet, et ça m’a permis en fait de faire un saut à 3000 mètres un saut en parachute. Tu es zen, tranquille et quand les portes de l’avion se sont ouvertes, j’ai pu faire le grand saut.

Cela fait 3 ans que je suis à la recherche d’un outil efficace et depuis que j’ai NERTI, je suis complète. Avant NERTI, je me disais “mais si j’ouvre des blessures émotionnelles chez quelqu’un comment je fais pour les régler ?”. Je sais qu’aujourd’hui je peux affronter n’importe quoi en fait, n’importe quelle situation j’ai l’outil en main.

Un jour une personne a pris contact avec moi pour une séance NERTI pour la phobie de l’avion. Donc nous avons pris rendez vous sur skype et la séance NERTI s’est déroulée en ligne à distance donc c’était vraiment incroyable et la semaine d’après, elle prenait l’avion pour les états-Unis sans médicaments et sans peur. Ce que j’ai adoré avec la formation NERTI c’est que je pouvais le faire tranquillement à la maison et ensuite l’impression d’être vraiment dans la formation ne pas être toute seule en fait.

Le coaching vraiment top, une super équipe qui est là pour vous, pour moi. C’est en fait du pur bonheur ! Depuis que j’ai NERTI, quand j’ai fait mes premiers nettoyages. Rien que de voir la tête qu’ils font après un nettoyage c’est juste, c’est juste « Whaou, quoi !… Certain ont éclaté de rire en se remettant dans la situation. Et moi je suis là, ébahie à les regarder et j’adore quoi, je kiffe !

aider les autres, pour m’aider…moi !

Je suis vraiment épanouie dans ma vie ou je sens que j’atteins gentiment du bout des doigts mon rêve d’être thérapeute à temps complet.

Je te dirais juste essayes, essayes juste une fois et c’est juste génial ! Quand je dis qu’on peut libérer quelque chose en une séance, une peur, une réaction disproportionnée, une blessure émotionnelle, personne ne me crois mais viens essayer, viens essayer et tu verras, ça va changer ta vie !

NERTI : Nettoyage Emotionnel Rapide des Traumatismes Inconscients, la méthode NERTI est efficace pour se libérer de la plupart des réactions émotionnelles incontrôlables : peurs, phobies, angoisses, paniques, timidité, jalousie, colère etc…même les plus anciennes. Dans 90% des cas une seule séance suffit pour se libérer…définitivement. Chacun peut apprendre à se soigner soi-même, même vous. Découvrez la méthode en vidéo gratuitement sur : http://nerti.fr.

aider les autres : pour m'aider, moi !
aider les autres : pour m’aider, moi !

NERTI et sophrologie


nerti et sophrologie : ou comment certaines pratiques de renforcement travaillent en complémentarité de la méthode NERTI

Bonjour je suis Luc GEIGER le concepteur de la méthode NERTI. Dans la vidéo précédente nous avons vu comment Guénolé avec une seule séance de nettoyage émotionnel NERTI s’est libérée de plusieurs problèmes sans avoir à les traiter et dans cette vidéo je vais vous expliquer à quel point il est important de renforcer votre structure émotionnelle pour faciliter et amplifier les résultats de NERTI et comment vous allez pouvoir le faire aussi vous-même depuis chez vous.

Guénolé continue en disant : « Les pratiques qui m’aidaient tant bien que mal à supporter mon état poly-traumatique n’ont pas été vaines car elles ont servi de renforcement pour avancer plus vite et stabiliser le nettoyage émotionnel qu’offre NERTI. »

Ça aussi c’est super important. Toutes les techniques que vous faites (EFT, sophrologie, pleine conscience, méditation, Taï-Chi, Qi gong, yoga, pilates, reiki, tout ce qu’on peut faire comme autres techniques, ou même techniques thérapeutiques que vous avez faites à côté, à part les techniques très analytiques qui ont tendance à enkyster un peu le problème) vont améliorer le renforcement de la structure émotionnelle. Elles vont apporter du contrôle et c’est une bonne chose quelque part, mais ça ne travaille pas du même côté que NERTI. Ça vient en synergie mais c’est les 2 plateaux de la balance en équilibre.

Il faut faire du nettoyage pour que le renforcement marche bien et soit plus efficace. Et parfois, il faut faire du renforcement pour que le nettoyage puisse se faire. Car il arrive que la structure émotionnelle de la personne n’ait pas suffisamment d’énergie pour accepter de faire le nettoyage, donc dans ce cas, il faut faire du renforcement avec les techniques que je viens de citer.

Si ça vous intéresse de faire du renforcement, vous pouvez trouver des séances gratuites en audio sur mon blog http://mister-no-stress.fr.

J’en reparlerai plus précisément plus tard.

Je viens de vous parler de l’importance et de la synergie qui existe entre les techniques de renforcement et l’approche thérapeutique de la méthode NERTI. Si vous aimez cette vidéo, cliquez sur j’aime, abonnez-vous, partagez-la à tous vos amis et revenez rapidement car dans la prochaine vidéo je vais vous expliquer pourquoi votre autonomie est si importante et comment je vais vous aider à l’acquérir.

nerti et sophrologie : du renforcement pour lâcher prise
nerti et sophrologie : du renforcement pour lâcher prise

Pour d’autres vidéos, rejoignez-moi sur : http://nerti.fr

phobies : une libération peut en cacher une autre !


« Bonjour je suis Luc GEIGER le concepteur de la méthode NERTI. Dans la vidéo précédente Samuel témoignait comment il avait pu ressortir ses rêves du placard pour enfin les vivre car il était à l’aise en public. Dans cette vidéo vous allez être surpris de découvrir comment une libération de phobies peut en cacher beaucoup d’autres et comment les effets positifs peuvent se cumuler les uns après les autres !  »

Troisième témoignage de Guénolé qui dit :

« Je suis ravi d’avoir découvert la technique NERTI. Cela faisait des années que je cherchais à me libérer de traumatismes, de phobies qui provoquaient de grands stress et de grandes fatigues en moi. Malgré tous mes efforts et une bonne douzaine de soins et de thérapies pratiquées depuis plus de 30 ans, 30 ans de pratiques diverses et variées, NERTI est la première technique qui me soulage réellement. Grâce à NERTI, je me sens calme et envisage l’avenir sereinement et positivement depuis plusieurs semaines alors que je venais de traverser des mois d’anxiété et d’angoisses très éprouvantes, sans parler d’autres aspects pénibles de ma vie. »

phobies une libération peut en cacher une autre : qu’est-ce que cela veut dire ?

Souvent, quand les gens font un nettoyage sur une réaction émotionnelle incontrôlable, d’autres réactivités qui y étaient rattachés – qui semblent apparemment sans rapport – vont se libérer aussi. C’est-à-dire que des hyper réactivités, – qui avaient la même racine émotionnelle, la même source, sans qu’on les ait forcément traitées et sur lesquelles on n’a pas travaillé directement, disparaissent également. Lorsque la mémoire traumatique qui a été nettoyée était la même que celle qui était déclenchée dans plusieurs autres situations, elles vont toutes bénéficier du nettoyage. Du coup, toutes iront mieux aussi. c’est chouette non ?

Ça c’est le deuxième effet kiss cool de la technique.

Je viens de vous parler de Guénolé qui, malgré ses 30 ans de thérapies avait toujours les mêmes difficultés. En travaillant avec NERTI sur un sujet précis, Guénolé à libéré d’autres problèmes qui étaient reliés entre eux et cela en une seule séance !  Si vous aimez cette vidéo, cliquez sur j’aime, abonnez-vous, partagez-la à tous vos amis et revenez rapidement car dans la prochaine vidéo je vous parlerais du rôle des techniques de renforcement comme le Yoga, le Reiki, la méditation…et comment elles augmentent les effets de NERTI.

Une peur peut en cacher une autre
Une peur, une phobie peut en cacher une autre

Pour d’autres témoignages, rejoignez-moi sur : http://nerti.fr

Phobies : un nettoyage définitif avec NERTI


« Bonjour je suis Luc GEIGER le concepteur de la méthode NERTI. Dans la vidéo précédente je vous expliquais que vos peurs, vos angoisses, vos phobies n’étaient pas le reflet de votre véritable personnalité. Dans cette vidéo, je laisse la parole à Samuel pour vous expliquer comment la méthode NERTI a profondément et définitivement changé sa vie. »

phobies un nettoyage définitif c’est possible :

Il disait : « Avant je m’étais refusé de nombreuses choses. J’avais mis de côté des tas de rêves car ils étaient incompatibles avec mes peurs et mes angoisses. »

Témoignage de Samuel : On voit bien qu’il était en souffrance, qu’il rêvait de faire des choses, qu »il rêvait de faire des voyages, de faire des tas de choses comme ça. Il rêvait aussi de parler en public. Mais il ne pouvait pas car il avait un problème de rougissement. Il avait tendance à rougir beaucoup, et ça le mettait encore plus mal à l’aise. Du coup, il ne se permettait pas d’aller parler devant des gens, de rencontrer des personnes, de s’exprimer en public, parce qu’il savait qu’à chaque fois il allait rougir, alors qu’il en avait très envie.

Il a dit aussi : « J’ai dû lutter et dépenser énormément d’énergie pour réussir tant bien que mal à les maîtriser sans jamais être vraiment à l’aise et uniquement pour avoir un semblant de vie à peu près normal. »

Et c’est un peu le cas de beaucoup de gens, ils jouent avec, ils disent : « Mais non, ce n’est pas si grave » et ainsi de suite, alors qu’en fait, c’est juste terrible. C’est une fausse vie.

Nathalie : Puis ça prend beaucoup d’énergie !

Luc : Oui, ça prend beaucoup d’énergie, beaucoup de temps, beaucoup d’occasions ratées, beaucoup de souffrances. C’est plus ou moins masqué parce qu’on dit « on fait avec » mais la souffrance est là quand même.

Il dit : « Et puis un miracle est arrivé, un miracle que j’attendais depuis des années et des années sans plus vraiment y croire. Aujourd’hui je peux être à l’aise avec d’autres personnes, sans rien chercher à contrôler, ma peur de rougir qui me bouffait la vie a disparu. »

Donc c’est vraiment ça. Ça a disparu.

phobies un nettoyage définitif :

Il se dit : « Normalement je dois rougir, et non je ne rougis pas. »

Il dit : « Je suis à l’aise dans l’échange sans aucune tension ou mal être. C’était juste impensable pour moi il y a encore un mois. »

C’était au-delà de ce qu’il pouvait imaginer, et là, hop, libéré.

Nathalie : C’est génial hein !

Il dit : « J’en suis encore qu’au début, alors imaginez les perspectives que cela m’ouvre. Je recommence à envisager la vie avec un réel optimisme, une réelle joie, pas ce que j’appelle un optimisme de circonstance. »

Parce qu’il y a souvent des gens qui disent : « J’ai travaillé sur telle technique et puis je sens que ça va mieux… Ah ouais ça va vraiment mieux ¨. Comme dans le sketch de Danyboon sur le dépressif ¨ Je vais bien, tout va bien. »

Voilà ce qu’il appelle « l’optimisme de circonstance ».

Il y a beaucoup de gens qui me témoignent de ça. Pendant des années ils ont dit : « Si ! Si ! Ca va mieux, si quand même, ça va nettement mieux »… Ils s’auto-persuadaient et là une fois que le nettoyage est fait, ça va réellement mieux, mais vraiment pour de vrai. Quand le nettoyage NERTI est fait, tout est ouvert. Toutes les portes s’ouvrent. Ce n’est plus une lutte permanente pour aller dépasser les limites et des choses comme ça.

« Dans cette vidéo, j’ai eu le plaisir de vous faire découvrir Samuel qui croyait ne jamais réussir un jour à être à l’aise avec les autres et avait mis ses rêves au placard. Si vous aimez cette vidéo, cliquez sur j’aime, abonnez-vous, partagez-la à tous vos amis et revenez rapidement car dans la prochaine vidéo vous apprendrez qu’une libération peut faire un effet boule de neige absolument bénéfique et magique. » !

Pour en savoir plus, cliquez sur : http://nerti.fr

phobies un nettoyage définitif
phobies un nettoyage définitif

Peurs et personnalité


« Bonjour je suis Luc GEIGER le concepteur de la méthode NERTI. Dans la vidéo précédente j’ai insisté sur la simplicité d’utilisation de la méthode NERTI. Dans cette vidéo j’ai envie de vous expliquer pourquoi vous n’êtes pas votre hyperréactivité «

Peurs et personnalité : le témoignage d’alizés :

Témoignage d’Alizée : « J’ai des problèmes que je traine depuis plus de 25 ans et que j’avais intégrés comme faisant partie de moi, et je me suis débarrassée de ces problèmes à ma grande surprise et à ma grande joie. Ma vie est transformée, plein de barrières ont sauté, c’est un vrai plaisir de prendre du plaisir à faire des choses qui, auparavant, me torturaient. »

Donc, c’est ça aussi une des caractéristique du nettoyage NERTI, par rapport à d’autres thérapies, c’est qu’on n’a pas besoin de continuer à contrôler la difficulté. C’est-à-dire qu’une fois qu’elle n’est plus là, elle n’est plus là.

Souvent les personnes se trouve dans la situation anxiogène et se disent : « Mais, normalement, j’ai peur », et rien ne se passe de désagréable !

Nathalie : Tu veux dire que quand ça disparaît, ça disparaît.

Luc : Ça disparaît, carrément. Cela veut dire que ça ne fait plus partie de notre vie. Il y a même parfois une amnésie du problème. On dit : « Mais comment j’ai pu avoir autant peur de quelque chose ? » Les gens se disent : « Mais c’est débile ! » Alors que ça fait 20 ans, 30 ans qu’ils trainent avec ça. C’est très drôle.

 J’ai un autre témoignage de Samuel, il dit : « Ça va faire environ 2 semaines que j’ai commencé et je me sens déjà complètement différent. Je suis libéré de peurs ancrées jusqu’alors avec une telle force que je pensais devoir faire avec toute ma vie. »

Peurs et personnalité : nous ne sommes pas nos hyperréactivités !

Ça aussi c’est un concept important, c’est que, souvent, on pense qu’on est notre hyperréactivité, nos peurs font partie de nous.

Nathalie : Oui, ça fait partie du caractère des gens.

Luc : Exactement, la plupart d’entre nous pensent que notre réactivité émotionnelle, nos peurs font partie de notre caractère, alors qu’en fait ce n’est pas du tout vrai. Notre hyper-réactivité est anormale. Le vrai « nous » n’est pas hyper-réactif. Il est sain, naturel, tranquille, posé. On peut être extraverti ou introverti mais on n’a pas à avoir peur de l’avion ou de sortir de chez soi ou des choses comme ça.

Donc, c’est vraiment important de se dire que nous ne sommes pas nos hyper-réactivités. Ce n’est pas notre vraie personnalité.

« Dans cette vidéo je vous est expliqué cette information importante que vous n’êtes pas votre hyper réactivité. Vous n’êtes pas cette personne colérique ou perpétuellement angoissée. Vous n’êtes pas vos peurs. Après votre première libération vous allez découvrir l’étonnement dans les yeux de vos proches et le sourire d’une vie libérée de toutes ses peurs. Evidemment si vous aimez cette vidéo, cliquez sur j’aime, abonnez-vous, partagez-la à tous vos amis et revenez rapidement car dans la prochaine vidéo vous découvrirez à quel point la méthode NERTI a profondément et définitivement changé la vie de Samuel»

Pour en savoir plus suivez ce lien : http://nerti.fr

peurs et personnalité

Peurs paniques, la technique pour s’en libérer

Peurs paniques, la technique pour s’en libérer

Bonjour je suis Luc GEIGER le concepteur de la méthode NERTI. Dans la vidéo précédente je vous expliquais pourquoi j’avais envie de créer ce livre. Et dans cette vidéo je vais maintenant partager avec vous le témoignage d’Alizée et de Samuel, deux stagiaires de la formation en ligne NERTI qui expriment leur étonnement de la simplicité d’utilisation et de la facilité avec laquelle ils ont obtenu des résultats époustouflants grâce à NERTI.

J’essaie d’abord de répondre à la question « Pourquoi ce livre ? Pourquoi je veux parler de cette technique NERTI ? »

D’abord, parce qu’elle marche. C’est déjà la première chose.

Nathalie : Tu l’as expérimenté j’imagine.

Luc : Exactement, je l’ai expérimentée, d’abord sur moi, ensuite avec mes clients au cabinet, puis je l’ai enseignée à des thérapeutes, et maintenant elle existe comme auto-thérapie en ligne. Si ça vous intéresse vous pouvez vous inscrire pour voir les 4 vidéos gratuites que j’ai faite pour tout vous expliquer sur http://nerti.fr.

Et je voudrais justement parler de quelques témoignages. Donc, j’ai 3 témoignages.

Témoignage de Alizée :

« Je l’ai testé sans y croire mais d’une manière rigoureuse et sérieuse. »

Ça c’est super important. Je ne vous demande pas de croire à ce que je vais proposer mais quand même d’être précis et de vraiment faire pas à pas tout ce que je vais expliquer dans ce livre parce que ça marche de façon très rigoureuse, et si vous avez un problème, une réactivité émotionnelle qui reste récurrent dans votre vie, c’est parce que vous avez une stratégie qui ne permet pas de vous libérer naturellement. Et c’est justement ce que je vais chercher à vous apprendre à faire dans ce livre.

Témoignage de Samuel :

« Je m’attendais à une méthode contraignante, compliquée. Aussi, j’ai été déçue quand j’ai vu la simplicité de la technique. C’est trop simple. »

Effectivement, c’est très simple quand on l’explique, je peux vous l’expliquer en 3 secondes mais après, il faut arriver à le faire. Et pour de nombreuses personnes, c’est beaucoup plus facile à dire qu’à faire.

« Je me suis dit que c’était si simple que je l’aurais déjà su. J’ai quand même joué le jeu en me disant qu’avant de dire que ça ne marche pas, je vais d’abord aller jusqu’au bout. »

 

Elle a vraiment fait une démarche d’application et, ça c’est super important. Le plus important et je le répète sans arrêt, c’est l’action ! Arrêtez de dire pourquoi ¨ théoriquement ¨ ça ne peut pas marcher et faites-le…

« Mais quelle ne fût pas ma surprise lors de ma première libération, c’était magique, très agréable, une vraie transformation de ma vie. »

Quand elle l’a vraiment mis en place, elle s’est rendu compte, effectivement, des résultats.

Si je peux donner un conseil : NERTI ne demande pas de croire, de faire des choses compliquées, il suffit simplement de mettre en pratique la méthode, suivre les exercices et les conseils, et les résultats vont être au rendez-vous.

Donc, mon principal conseil, il faut le faire. Il faut le faire correctement, pas à pas, comme je l’explique. Et vous verrez par vous-même que ça marche vraiment.

Nous venons de voir qu’en pratiquant NERTI vous n’aurez rien de compliqué à faire pour vous libérer de vos peurs ou sortir de vos angoisses. En suivant pas à pas mes conseils vous arriverez très simplement à dépasser vos hyper réactivités. Si vous aimez cette vidéo, cliquez sur j’aime, abonnez-vous, partagez-la à tous vos amis et revenez rapidement car dans la prochaine vidéo vous découvrirez que votre hyperréactivité n’est pas votre véritable personnalité.

Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien : http://nerti.fr

peurs paniques : s'en libérer

NERTI : STOP aux Phobies !

NERTI : stop aux phobies est un extrait du nouveau livre audio de Luc GEIGER le concepteur de la méthode NERTI pour se libérer de ses phobies, de ses angoisses ou de ses réactions émotionnelles incontrôlables.


Bonjour, je suis Luc GEIGER le concepteur de la méthode NERTI et dans cette vidéo vous allez découvrir une interview que j’ai donnée en préparation de mon nouveau livre auto-NERTI. Bonne lecture et à bientôt !

Ce livre est destiné d’abord à tous ceux qui ne veulent pas aller voir les thérapeutes. C’est ce que j’aurais rêvé trouver quand j’étais super timide, comme j’étais à ce moment-là. Je suis un homme, et, en tant qu’homme, je ne veux pas aller voir quelqu’un pour m’aider. En tout cas, c’était ma façon d’être à l’époque, donc, j’aurais aimé avoir un livre comme celui-ci qui m’explique des choses pour me libérer moi-même de mes hyperréactivités. C’est tout cela que l’on abordera dans ce livre de NERTI (Nettoyage Emotionnel Rapide de Traumatismes Inconscients), la technique que j’ai synthétisée qui permet de se débarrasser de toutes les réactivités anormales telles que phobies, attaques de paniques, etc… Celles qu’on n’arrive pas à contrôler, que vous essayiez plus ou moins de gérer, mais que globalement, vous sentez que vous ne vous en sortez pas vraiment. Donc, cela va être le but de ce livre.

Vous connaissez maintenant le but de ce livre. Si vous aimez cette vidéo, cliquez sur j’aime, abonnez-vous, partagez-la à tous vos amis et revenez le plus rapidement possible car dans la prochaine vidéo vous découvrirez à quel point la méthode NERTI est à la fois simple et puissante !

Pour en savoir plus cliquez ici : http://nerti.fr

Libérez-vous de vos phobies
Libérez-vous de vos phobies

peur de l’eau : Pierrette a pu vaincre sa peur de l’eau ainsi que d’autres peurs comme celles des ascenseurs ou de l’avion. Elle témoigne également de son expérience en tant que thérapeute utilisant la méthode NERTI.

 

peur de l’eau, peur de l’ascenseur, peur de l’avion…une peur peut en cacher une autre !

Luc GEIGER : Bonjour Pierrette !

Pierrette : Bonjour Luc

Luc GEIGER : Merci de prendre quelques instants, quelques minutes même pour nous répondre. Je te présente rapidement tu es une ex directrice commerciale d’Arcelor Mittal. Tu en es actuellement au niveau 7 de praticien NERTI. Tu as déjà travaillé sur un certain nombre de sujets à chaud dont un qui te posait vraiment un gros soucis c’est la peur de l’eau et précisément de pouvoir mettre la tête sous l’eau ce qui t’empêchait du coup de pouvoir profiter des lieux paradisiaques ou tu allais en vacances. Et tu me disais un truc rigolo, pour moi. Par rapport à ton mari tu as travaillé aussi sur le fait qu’il avait tendance à t’énerver et que du coup il te trouvait plus sympa, plus agréable et plus tolérante.

Pierrette : nos relations sont plus souples.

Luc GEIGER : les relations sont plus souples et cela fait un effet kiss cool à l’extérieur. Je voulais savoir si tu es d’accord avec cela déjà en introduction ?

Pierrette : Oui

Luc GEIGER : Comment cela se passait avant de faire cette formation ?

Pierrette : avant de mettre la tête sous l’eau ?

Luc GEIGER : oui, par exemple !

Pierrette explique les conséquences de sa peur de l’eau :

Pierrette : Depuis que je suis née ou en tous cas depuis que j’ai des souvenirs je n’ai jamais réussi à maitriser le fait de réussir à mettre la tête sous l’eau. Pour moi c’était impossible ! Le fait d’imaginer que l’eau pouvait rentrer dans mon nez je m’étouffais et c’était sur, j’allais mourir !

Luc GEIGER : même dans ton bain ?

Pierrette : Oui ! Oui ! Même dans mon bain ! Et pendant une période même sous la douche ! Après cela s’est arrangé parce que j’ai travaillé dessus mais c’était quand même très marqué.

Luc GEIGER : Tu avais déjà travaillé dessus je suppose ?

Pierrette : Oui j’ai travaillé en EFT. Il est vrai que cela a été mieux mais ce n’était pas encore complètement maitrisé et de toutes façons je n’avais jamais réussi avant à la mettre sous l’eau toute seule.

Luc GEIGER : avant de faire cette formation tu avais déjà tenté de te libérer de cette peur de l’eau ?

Pierrette : avant de faire NERTI pour moi c’était impossible. Même avec l’EFT, avec l’hypnose j’ai essayé aussi. Avec la sophrologie on contrôle mais pas au point de pouvoir passer à l’acte.

Luc GEIGER : Et qu’est-ce que cela t’a couté de ne pas pouvoir dépasser cette peur de l’eau ?

Dépasser sa peur de l'eau avec NERTI
Dépasser sa peur de l’eau avec NERTI

Pierrette : Cela m’a couté de ne pas pouvoir voir les fonds de la mer rouge, des Maldives. J’ai beaucoup voyagé j’ai fais pleins de choses mais on m’a proposé de me prendre sur le dos pour aller voir les poissons mais ce n’était pas possible ! Ne plus avoir les pieds sur terre ce n’était pas possible !

Luc GEIGER : Tu restais sur le bord à regarder les autres ?

Pierrette : j’attendais.

Luc GEIGER : Tu voyais les photos mais pas vraiment le reste !

Pierrette : Voilà c’est cela ! Mais je vais me rattraper, hein !

Luc GEIGER : Tu dis que cela t’a permis de te libérer mais comment est-ce que cela s’est passé ?

Comment Pierrette s’est débarrassé de sa peur de l’eau :

Pierrette : Et bien j’ai fais cela dans ma baignoire. J’ai commencé en me bouchant le nez pour évaluer mes sensations, pour vraiment rester dans mes sensations et ne pas monter dans mes émotions. Cela s’est bien passé à ma grande surprise. J’ai sentis pleins de choses qui se sont calmées. Et puis j’ai travaillé en cohérence cardiaque après avoir fait cela parce qu’après j’avais peur d’avoir peur.

Luc GEIGER : Il te restait la peur fantôme comme on dit.

Pierrette : exactement. Et après la cohérence cardiaque j’ai réessayé sans me boucher le nez et la je me suis aperçue que l’eau ne rentrait pas dans le nez. Mais ça je ne le savais pas !

Luc GEIGER : Tu n’avais jamais expérimenté.

Pierrette : Non je n’ai jamais expérimenté.

Luc GEIGER : Et maintenant tu vas à la piscine ?

Pierrette : Maintenant je vais à la gym aquatique une fois par semaine je suis à l’aise tout va bien ! J’y vais une fois par semaine et c’est vrai que pour le moment il faut que je reste concentrée pour me focaliser sur ma respiration et ne pas respirer quand j’ai la tête dans l’eau.

Luc GEIGER : Parce que tu n’as pas le reflexe de ne pas respirer quand tu as la tête dans l’eau ?

Pierrette : Non ce n’est pas encore automatique. Il faut que je réfléchisse.

Luc GEIGER : Comme tu ne l’as jamais travaillé le reflexe ne s’est pas fait, c’est étonnant !

Pierrette : Je suis super contente ! Pour moi c’est extraordinaire !

Luc GEIGER : Ca change quoi de ne plus avoir cette peur de l’eau ?

Pierrette : J’ai l’impression d’être normale !

Luc GEIGER : Tu avais l’impression de ne pas être normale ?

Pierrette : Oui complètement ! Quand je restais sur le bord et que je voyais tout le monde partir sans soucis j’avais l’impression d’être autrement que les autres !

Luc GEIGER : D’avoir un bug ?

Pierrette : Oui c’est cela !

Après la peur de l’eau, Pierrette à résolu sa peur des ascenseurs avec la formation NERTI !

Luc GEIGER : Il y a autre chose que tu as réussi à travailler ?

Pierrette : Oui j’ai travaillé la peur des ascenseurs et ça y est je prends les ascenseurs. Je suis capable d’attendre. On a fait une croisière et à certaines heures les ascenseurs sont très chargés donc il faut attendre. Avant au bout de quelques minutes d’attentes il fallait que je monte par les escaliers parce que c’était trop dur. Maintenant c’est bon j’attends sans problème. Je me suis même retrouvé coincée au fond d’un ascenseur parce qu’il était archi plein : pas de problème ! Aucun problème ! Aucune sensation, aucune panique ! et la je me suis dis : je suis comme tout le monde !

Après la peur de l’eau, dépasser sa peur des ascenseurs, qu’est-ce que cela change ?

Luc GEIGER : Est-ce que cela change qui tu es ?

Pierrette : Je pense oui ! Je pense que j’ai l’impression d’avoir laissé tomber quelque chose derrière moi. D’avoir lâché un poids qui m’encombrait. D’être plus légère de ne plus avoir de limite D’être plus libre ! libre !

Luc GEIGER : Comme si tu avais lâché le leste !

Est-ce que dépasser sa peur des ascenseurs peut engendrer d’autres changements ?

Pierrette : C’est cela ! Et bizarrement moi qui avait un peu peur de l’avion avec tout ce que j’ai fait : hypnose, sophro j’ai travaillé dessus je gère une peur dans une situation phobique avec la respiration, tout cela j’arrive à gérer mais la peur est quand même la. Alors que la j’ai pris un vol de huit heures au mois de janvier. Habituellement dans la salle d’embarquement je prend un demi anxiolytique au cas ou. Quand même, au cas ou ! Même si je sais que tout va bien se passer mais quand même ! Et donc j’ai pris ce vol et après le repas je me suis dit : »tiens je vais dormir un petit peu » et bizarrement je me suis aperçue que je n’avais rien pris. C’est la que je me suis aperçue que ma peur de l’avion était partie ! Mais par contre je n’ai pas travaillé dessus.

Après la peur de l'eau, la peur des ascenseurs dépassée avec NERTI
Après la peur de l’eau, la peur des ascenseurs dépassée avec NERTI

Luc GEIGER : En fin de compte en travaillant sur une autre phobie, reliée à celle-là, ça l’a fait disparaître !

Pierrette : Certainement seulement je n’ai pas eu à le gérer et je n’y ai même pas pensé !

Luc GEIGER : C’est l’effet généralisateur mais dans l’autre sens.

Pierrette : Cela généralise le retrait des phobies. C’est étonnant !

Après la peur de l’eau, la peur des ascenseurs reliée à d’autres peurs, comment ça marche ?

Luc GEIGER : Quand tu enlèves une racine, tous les évènements liés à cette racine partent avec !

Pierrette : la preuve !

Luc GEIGER : Oui la preuve ! Est-ce que cela t’a permis d’apporter quelque chose de plus autour de toi ?

Pierrette : Au niveau de NERTI sur les autres, je ne sais pas si on les attire ou si on est soi-même phobique mais j’ai énormément de client qui sont phobiques.

Luc GEIGER : C’est vrai que tu t’es installé comme thérapeute !

Pierrette : Je suis sophrologue, hypno thérapeute. A la base sophrologue et j’utilise l’hypnose pour tout ce qui est changement de comportement. Les gens gèrent, contrôlent mieux leurs phobies mais ne les font pas disparaître. C’est plus de la gestion que de la disparition. Alors qu’avec NERTI, les gens après une séance me disent : « mais je n’y pense plus ! Ce n’est plus quelque chose qui est dans ma tête». C’est comme si on leur avait retiré, extrait de la tête. Et bien sur c’est valorisant, on se sent récompensé en tant que thérapeute.

Luc GEIGER : Un exemple comme cela de personne que tu as accompagné.

Convaincue de l’efficacité de NERTI après avoir dépassé sa peur de l’eau puis des ascenseurs et de l’avion, Pierrette expérimente cette méthode en tant que thérapeute :

Pierrette : Oui, avec NERTI à chaud parce qu’à l’époque je n’avais pas encore appris NERTI à froid. Une personne qui avait une peur panique de se trouver dans les bouchons.

Luc GEIGER : Et à Paris il y en a quelques uns.

Peur panique de se retrouver dans un bouchon, une expérience avec NERTI :

Dépasser ses peurs
Dépasser ses peurs grâce à NERTI

Pierrette : Exactement, alors elle ne sortait plus. Ou alors elle prenait les petites routes pour être certaine de pouvoir prendre un autre itinéraire. Donc on a travaillé à chaud. Nous avons pris la voiture. Je lui ai dit il faut absolument qu’on aille ensemble dans un endroit ou tu seras confronté à ta peur. Elle s’est mise à crier : « Non ! Non ! Je ne veux pas ! » Donc nous nous sommes arrêtés plusieurs fois en route parce qu’elle n’arrivait pas à passer le cap, c’était difficile pour elle. Nous sommes entrés sur l’autoroute. Nous sommes allé sur l’autoroute ou elle devait normalement conduire son mari chaque semaine et on a travaillé comme cela. Pour elle ce n’était pas vrai, ce n’était pas parti c’était impossible ! Nous nous sommes arrêté sur le bord de la route pour gérer etc…Et puis j’ai eu son mari quinze jours après qui m’a dit : « c’est bon, Francine m’a conduit ! Elle m’a conduit à l’aéroport sans problème ! Elle est même rentrée toute seule ! «  Je l’ai eu après, c’est avec elle que je vais à l’aquagym d’ailleurs (elle connaissait ma peur de l’eau) et elle m’a dit : « c’est extraordinaire ! Vraiment ! Je n’ai pas d’appréhension, pas de soucis. Il y a un bouchon et bien tant pis ! »

Luc GEIGER : Elle n’y croyait pas quand tu as fait la séance ?

Pierrette : Non ! Non ! Elle disait que ce n’était pas possible ! Elle était contente mais bon : « je ne crois pas que j’irais », disait-elle. Je lui ai appris à faire la cohérence cardiaque pour travailler dessus afin de ne pas avoir peur « d’avoir peur » et elle y est allée !

Luc GEIGER : Des fois les gens disent : il faut y croire. Mais en fait il n’y a pas besoin d’y croire, il faut juste le faire !

Pierrette : Oui, complètement !

Dépasser ses peurs (peur de l’eau, de l’ascenseur, des avions, de conduire dans les bouchons…) pour apaiser les relations avec ses proches, Pierrette témoigne :

Luc GEIGER : Au niveau de tes proches ? Tu disais que tu étais moi énervée par ton mari !

Pierrette : Oui c’est vrai, je suis beaucoup moins énervée contre lui ! Il a tendance à être un petit peu sourd et quand il faut répéter trois fois parce qu’il n’a pas pris la peine de mettre ses appareils, cela m’énerve ! C’est vrai que ce n’est pas gentil de ma part parce que j’en ai bien conscience mais ca monte ! J’ai travaillé dessus et d’abord je ne m’énerve plus et c’est lui qui m’a fait remarquer : « Mais, tu as changé ? »Bof ! « Mais si je t’assure ! Tu es beaucoup plus cool qu’avant ! plus tolérante, plus patiente » Du coup je lui ai parlé de NERTI parce que je ne lui en parlais pas. Et c’est vrai que c’est plus facile entre nous. C’est vrai que je n’étais pas gentille je le reconnais.

Luc GEIGER : Ah oui ? Et du coup il y a plus d’harmonie entre vous ?

Pierrette : Oui et on se parle plus également. On a plus de conversation. C’est vrai que je devais le rebuter. Il n’avait plus très envie de me parler, forcément.

Luc GEIGER : Si à chaque fois tu lui rentrais dedans à chaque fois, forcément ca calme !

Pierrette : Et oui !

Luc GEIGER : Du coup cela améliore aussi ta vie relationnelle !

Pierrette : Vraiment oui !

Dépasser ses peurs (peur de l’eau, de l’ascenseur, de l’avion…), avec une formation en ligne, est-ce bien sérieux ?

Luc GEIGER : Pour terminer. Si il y a des gens comme toi avec des problèmes de phobies d’ascenseur, de peur de l’eau ou d’autres phobies, qui hésitent à faire cette formation, qu’est-ce que tu leur dirais ?

Pierrette : Et bien je leur dirais qu’il ne faut surtout pas hésiter ! Que la seule chose qu’on peut regretter c’est de ne pas l’avoir connu plus tôt ! C’est vraiment la seule chose que je regrette dans cette formation !

Luc GEIGER : C’est à dire ?

Pierrette : Et bien quand je pense que j’ai passé toute ma vie à regarder les autres faire des choses que je ne pouvais pas faire !

Luc GEIGER : Mieux vaut tard que jamais. Tu aurais aussi pu ne jamais la connaître ! Tu vas pouvoir profiter des années qu’il y a devant toi !

Pierrette : Oui ! Oui ! Il faut savoir aussi que cela prend du temps. Qu’il faut s’investir un peu.

Luc GEIGER : La formation ne se fait pas toute seule c’est certain !

Pierrette : Cela prend pas mal de temps si on veut aller jusqu’au bout. Que c’est un investissement, aussi ! Mais vu les retours que j’ai (j’ai une psychologue qui a entendu parler de moi et qui m’a envoyé une cliente)., il y a un retour sur investissement.

Luc GEIGER : Comme cette formation est en ligne, c’est pour toi gênant où c’est un atout ?

Pierrette : Alors pas du tout ! En dehors des cours de langue c’est la première fois que je fais des cours en ligne. Mais ce n’est pas du tout la même chose parce que tu participes, tu es la, en vidéo. Ce que j’ai trouvé vraiment super c’est que tu le fais quand et ou tu veux. A ton rythme. Pas de frais de déplacement. Et ce que j’ai apprécié c’est qu’on a au départ un guide qui explique la théorie et on sait ou on va. Cela me sécurise. Et puis la méthode est simple.

Luc GEIGER : Tu parles du manuel de départ.

Pierrettte : Oui pour moi cela était important. Après l’utilité du prof il n’y a aucun souci. Thomas et toi êtes très réactifs. On peut poser les questions qu’on veut.

Luc GEIGER : Un mot sur la certification ?

Pierrette : Oui ! Le fait que cela soit une formation certifiante c’est important. Dans mon cas qui suis installée, j’ai besoin de justifier de notre capacité à avoir des outils.

Luc GEIGER : Le fait de passer des épreuves de praticien, maitre praticien ?

Pierrette : pour moi c’est important.

Luc GEIGER : Pour toutes les personnes qui regardent cette vidéo. Si vous voulez en profiter et devenir libre comme dit Pierrette, ou dépasser votre peur de l’eau ou d’autres peurs, vous vous inscrivez, vous regardez les vidéos et si cela vous intéresse vous vous inscrivez sur le site : http/nerti.fr  Merci et à bientôt.

Pierrette : Au revoir !

ne plus être en colère tout le temps, c’est ce que Christine à réussi à faire grâce à la méthode NERTI.

Colère et peurs sont souvent liées. Christine témoigne de l’efficacité de la méthode NERTI pour apaiser l’une et dépasser l’autre.

Luc GEIGER : Bonjour Christine

Christine : Bonjour Luc, je suis contente de cet entretien, merci

Luc GEIGER : Et bien moi aussi. Je vous présente Christine qui est entre Bourg en Bresse et Lyon. Ex mathématicienne pendant plus de 20 ans c’est cela ?

Christine : Oui

Luc GEIGER : et qui se destine à être psychothérapeute en utilisant la méthode NERTI dont on va parler un peu plus loin. Elle a réussi la formation, tu es certifiée maitre praticien c’est cela ?

Christine : oui

ne plus être en colère : lâcher prise c’est possible avec NERTI :

gérer ses émotions, dépasser son hyper émotivité rapidement
ne plus être en colère : gérer ses émotions, dépasser son hyper émotivité rapidement

Luc GEIGER : Elle a donc réussi à libérer grâce à cette formation NERTI une énorme colère qu’elle avait et à juste titre, contre les dentistes qui l’avaient mutilée. Du coup elle ne trouvait pas de solution pour lâcher cette colère et débloquer cette situation. C’est un peu cela ?

Christine : C’est exactement cela. Le fait d’avoir utilisé NERTI m’a permis d’être dans mon ressenti qui était énorme. Le fait de dégager cette émotion m’a permis par la suite d’aller mieux et de trouver des solutions comme par magie ou comme un miracle.

Luc GEIGER : Cela faisait un petit bout de temps que tu cherchais des solutions ?

Christine : Cela faisait un an que je cherchais des solutions et cela bloquait tout le temps. Puis quand on enlève une émotion, il y a une solution qui arrive comme par magie !

Luc GEIGER : Avant que tu ne rencontres NERTI, comment cela se passait pour toi dans ta vie ?

Christine : Avant que je rencontre NERTI j’ai fais beaucoup de formations, notamment en EFT. Je maitrise la technique EFT, j’ai suivi tout le cursus d’EFT et derrière NERTI m’a semblé sympa parce qu’on va beaucoup plus vite. J’ai eu de très très bons résultats.

Luc GEIGER : Quels sont pour toi les points forts de cette formation ?

ne plus être en colère : suivez le rythme,… le votre !

Christine : Déjà tu vas à ton rythme, tu avances à ton rythme, tu peux réécouter comme tu veux chaque module. Et après chaque module, tu nous valides. On ne part pas comme cela dans la nature. Tu es la, avec tes mots : « prends soin de toi, yes ! J’adore cela ! » C’est une formule qui me plait énormément et derrière on est dirigé, pas dans la nature. On écrit notre ressenti et derrière tu nous corriges ! C’est cela qui est magique.

Luc GEIGER : Qu’est-ce que tu as appris de nouveau qui fait vraiment une grosse différence ?

Christine : J’ai appris que tout est possible. Quand tu enlèves une colère, tout est possible ! Quand tu enlèves ton dragon, derrière ca bouge ! J’ai soigné des gamins qui étaient couverts d’eczéma avec NERTI. En 10 minutes. Le gamin était couvert d’excéma, il avait une peur en lui je suis restée au niveau de son ressenti et le lendemain son eczéma avait disparu.

Luc GEIGER : Le lendemain ?

Christine : Oui ! Oui ! Il n’avait plus rien ! C’était une peur qu’il avait ! Cela a duré 10 minutes avec le gamin ! Ca marche ! J’étais précise, on était sur un événement précis. Le gamin était dans son ressenti, et quand on est vraiment sur le dragon, ca part !

Luc GEIGER : C’est vrai que pour les manifestations physiques il faut trouver le point émotionnel qui provoque la difficulté et à ce moment seulement elle peut se résoudre.

Christine : rapide ! J’aime bien ! C’est la fusée ! Droit au but !

Luc GEIGER : En commençant cette formation, tu imaginais arriver à un tel résultat ?

ne plus être en colère : passer de l’émotion…à la sensation :

Christine : Non je ne pensais pas. J’ai dit : « ça me plait ! Je l’a fait » Et depuis, en consultation, je commence toujours par NERTI. Les gens qui n’éprouvent pas d’émotions on trouve d’autres solutions. Les gens ont du mal à être dans le ressenti. Il faut déjà les aider.

Luc GEIGER : Il y a un travail de renforcement à faire.

Christine : Cela fait parti maintenant d’une routine, je commence par cela.

Luc GEIGER : Et cela te permet quoi ? Comment tu te sens d’avoir cet outil ? Comment tu l’utilises, qu’est-ce que cela change pour toi ?

Christine : Pour moi, je suis à l’aise avec. J’aime bien parce que je sais que cela ira vite. Les gens n’ont plus le temps de faire des années de thérapie. Il faut aller vite !

Luc GEIGER : Et cela change qui tu te sens ? Qui tu es ?

Christine : oui parce que je sais que je suis à l’aise dans ce que je fais et les résultats sont la.

Luc GEIGER : Les résultats/ Tu m’as parlé de ce garçon pour l’eczéma as-tu d’autres exemples de personnes avec qui tu aurais travaillé ou des gens dans ton entourage pour qui cela aurait changé les choses ?

Christine : Sur les douleurs cela marche bien aussi. J’ai eu des personnes qui avaient quelques douleurs et c’est parti. Il suffit d’être sur le bon événement, le bon ressenti. La douleur est la, et moi je peux en parler aussi de la douleur. Maintenant je ne suis même plus une douleur je suis la douleur et maintenant je ne la ressens plus.

Luc GEIGER : moi je dis souvent aux gens de ne pas travailler sur les douleurs directement. Il faut trouver la composante émotionnelle en fait qui est derrière. Travailler directement sur les douleurs ce n’est souvent pas facile. Toi tu arrives à le travailler parce que c’est ce qui t’arrives à toi du coup c’est la ou tu es performante !

Christine : 31 opérations tout de même !

Luc GEIGER : 31 opérations ! Et ca continu ?

Christine : Et c’est pas fini ! Bien sur, j’aime ! Non ! Non Et finalement maintenant je n’appréhende même plus. Je n’ai plus de peur pour cela ! Je fais du NERTI : « Qu’est-ce que tu ressens dans ton corps et je n’ai plus de douleurs » Même pas peur ! Ce que je vis est hors norme, mais j’accepte.

Luc GEIGER : Est-ce que l’acceptation tu l’avais avant ?

ne plus être en colère : Christine à trouvé la solution :

Christine : Non, j’étais beaucoup en colère, je ne l’avais pas cette acceptation. Je cherchais des solutions. J’étais avec ce problème-la et je cherchais des solutions. Une autre solution que j’ai maintenant. Je me sens bien. Je sais que mon visage va se reconstruire, je suis entre de bonnes mains avec des hauts et des bas mais je suis la douleur et je l’accepte.

Luc GEIGER : Tu n’es plus en lutte contre toi-même.

Christine : Non ! Non ! J’accepte cette douleur. Que je n’ai plus d’ailleurs, elle est partie. Je regarde le ressenti. Cette peur n’est plus et NERTI m’a permis d’être dans mon corps et m’a aider à faire partir la peur à l’idée d’avoir la chignole dans la tête. Tout va bien. La chignole je l’accepte comme quelque chose qui fait partie de ma vie : la chignole dans ma tête, voilà, c’est tout !

Luc GEIGER : Quels conseils tu donnerais aux personnes qui hésitent encore ? En galère comme toi ou pour d’autres choses ?

ne plus être en colère : facilement et simplement :

Christine : C’est une technique qui est rapide, simple à mettre en œuvre, alors allez-y les gars ! Si vous êtes en colère vous l’a dompterez votre colère en étant juste dans le ressenti. Une fois que vous êtes dans le ressenti, cela s’évacue ! Vous y restez 5/10 minutes et après vous aurez réparé votre dragon !

Luc GEIGER : Ce que je dis souvent c’est que le temps de vie d’une émotion si on l’a laisse vivre sa vie sans la réalimenter tout le temps c’est 5 à 10 minutes maximum. Si cela dure plus longtemps c’est qu’on réactive, qu’on remet de l’huile sur le feu. Merci de me faire rappeler ce truc-la !

Christine : Oui c’est vrai, une fois que c’est reparti c’est bon on peux passez à autre chose !

Luc GEIGER : Est-ce que tu veux rajouter quelque chose pour terminer ?

Christine : Non c’est vraiment une technique qui est rapide, simple à mettre en œuvre et on a des résultats, c’est magique !

Luc GEIGER : Si vous regardez cette vidéo et que vous voulez également avoir la magie dont parle Chrisitne, que vous voulez libérer les colères ou autre chose comme cela, vous savez ce qu’il faut faire, inscrivez-vous pour visionner les vidéos sur le site : http/nerti.fr et si vous le souhaitez inscrivez-vous à la formation. Merci Christine !

Christine : Merci ! Merci !

 

 

 

Apaiser ses émotions et aider sa clientèle avec la méthode NERTI c’est possible !

Hervé à trouvé une nouvelle méthode thérapeutique pour sa clientèle et pour l’aider à apaiser ses émotions. Il témoigne de son expérience avec la méthode NERTI.

 

Luc GEIGER : Bonjour, nous sommes aujourd’hui avec Hervé de Biarritz, bonjour Hervé !

Hervé : Bonjour Luc

apaiser ses émotions : un professionnel témoigne de l’efficacité de la méthode NERTI :

Luc GEIGER : Merci de nous accorder un peu de ton temps. Hervé tu es thérapeute en EMDR et en massage. Tu en es actuellement au module 6 de la formation NERTI. Tu disais que grâce à cette formation tu te sentais plus à l’aise, plus confiant, avec une façon de travailler un peu personnelle. Tu me disais que dès que cela vient tu travailles dessus.

Hervé : Tout à fait. C’est vrai que je n’ai pas travaillé d’une façon très classique. Je n’ai pas tout identifié. J’ai identifié certaines hyper activités et j’ai du travail au fur et à mesure qu’elles se présentent. J’ai toujours travaillé comme cela. Aujourd’hui j’en suis satisfait, cela me donne de bons résultats ; Je sens qu’il y a eu une évolution, je sens qu’il y a moins de peurs en moi. Je me sens plus relax, plus détendu.

Luc GEIGER : Concrètement tu peux donner un exemple de quelque chose qui a changé. Une situation où tu aurais réagit différemment.

apaiser ses émotions : un travail sur les réactivités :

Luc GEIGER : Oui je pense qu’il y a moins de réactivité en moi lorsque je suis en conversation avec des personnes. Il y a moins d’agitation, moins de colère. Il y a moins de réserve, je me sens plus extravertie, je suis plus libéré dans mes relations ou mes conversations.

Luc GEIGER : Et avant de faire cette formation qu’est-ce qui te coinçait particulièrement.

apaiser ses émotions : un travail sur les peurs :

Hervé : Beaucoup de peurs en fait : De la colère aussi qui s’exprimait par une forme de réserve. Pas très à l’aise quand je suis avec beaucoup de monde autour de moi. Cela générait pas mal d’anxiété et une hyper réactivité.

Luc GEIGER : Tu avais travaillé avec d’autres outils, l’EMDR ?

Hervé : Oui ! Oui ! Cela fait plus de 15 ans que je travaille sur moi j’ai fais tout un tas de thérapies : avec l’ EMDR effectivement qui est une très bonne technique mais j’ai rencontré rapidement beaucoup de résistance avec l’EMDR. J’ai travaillé en hypnose, en micro kinésithérapie, en psychothérapie, en bio énergie, j’ai touché beaucoup de techniques et j’avoue qu’aujourd’hui avec NERTI j’ai des résultats qui sont vraiment satisfaisants et certains. Je peux dire que si en 15 ans j’ai fais 1 pas, en un mois de NERTI j’ai fais un second pas.

Luc GEIGER : ah oui ! ca fait une grosse différence !

Hervé : C’est même énorme ! Ca veut dire que j’ai gagné pratiquement 15 ans, en un mois ! Je me sens plus à l’aise et plus zen aussi dans mon corps à savoir qu’il y a moins de somatisations, moins de pression moins d’oppression.

Luc GEIGER : Et c’est quoi qui fait pour toi la différence avec NERTI ?

apaiser ses émotions : avec simplicité et rapidité :

Hervé : Ce qui fait la différence c’est qu’il s’agit d’une méthode qui peut se faire d’une manière très spontanée ! A savoir que dès qu’il y a une manifestation on peut travailler ! On peut travailler seul. On n’a pas besoin d’aller voir un thérapeute. En cas de blocage on peut travailler tout de suite. Ce que je trouve super dans cette technique c’est que l’on reste indépendant. On peut travailler par soi-même. Ce qui est merveilleux pour les gens c’est qu’ils peuvent se libérer au fur et à mesure des hypers réactivités qu’ils rencontrent au fur et à mesure de leur vie, de leur journée !

Luc GEIGER : et le fait que cela soit en ligne, il y a des personnes qui disent que le fait que cela soit en ligne, on se retrouve tout seul, on a personne avec soi, qu’est-ce que t’en pense toi ?

Hervé : Moi jusqu’à présent j’ai rencontré certaines petites difficultés mais bon j’ai appris aussi à les dépasser, il faut apprendre à travailler sur soi, se mettre au point par rapport aux techniques, qu’on ne peut pas assimiler en deux trois jours ! On         a le temps donc on essaye, ce n’est pas vraiment un problème. On a un bon suivi. On peut te joindre. Toi tu interviens aussi donc on peux discuter. Donc je trouve que c’est vraiment très bien fait, pour une formation en ligne sincèrement je trouve vraiment que c’est bien fait. La formation est très bien faite.

Luc GEIGER : Du coup tu as pu l’utiliser aussi auprès d’autres personnes ?

apaiser ses émotions : un exemple sur la phobie des araignée :

vaincre sa peur des araignées
apaiser ses émotions : vaincre sa peur des araignées c’est possible avec NERTI

Hervé : Oui je l’ai utilisé auprès d’autres personnes. Une personne qui souffrait de phobie des araignées. J’ai acheté une araignée en plastique pour justement l’a mettre en situation. Je l’ai mise en situation elle a complètement paniqué j’ai du retirer complètement l’araignée. La personne était en hyper réactivité. On a donc travaillé en situation et en une demie heure j’ai de nouveau confronté la personne à l’araignée. Il y avait encore une réaction de rejet mais plus de sensations. Je lui ai demandé si elle avait des sensations et elle m’a répondu absolument pas.

Luc GEIGER : Elle se rappelait qu’elle avait peur mais elle ne ressentait plus la peur.

Hervé : Oui il restait j’imagine la peur fantôme. Elle avait encore une certaine appréhension mais les sensations n’étaient plus la, elle n’était plus envahi et par la suite elle a fait le rêve étrange d’une énorme araignée qui arrivait dans son rêve et dans son rêve elle m’a dit n’avoir absolument pas peur.

Luc GEIGER : C’est fort. Moi je ne suis pas sur que dans un rêve je serais très rassuré par une grosse araignée !! Pourtant je ne suis pas phobique. !

Hervé : Elle m’a dit n’avoir jamais rêvé d’araignée, du coup je trouve cela excellent !

Luc GEIGER : Il faut que le cerveau digère l’information.

Hervé : Tout à fait. L’inconscient a du intervenir la dedans et voilà elle a rêvé d’araignée.

apaiser ses émotions : en faire profiter sa clientèle :

Luc GEIGER : Et si tu te projettes dans l’avenir comment tu te sens avec ce travail de NERTI ?

Hervé : Sincèrement très optimiste en ce qui me concerne, ma clientèle et l’ensemble des gens qui en profiteront. Je pense que c’est une méthode qu’il faut mettre à la portée de tout le monde car nous vivons tous dans un état de souffrance permanente : on a tous des peurs, on a tous des traumas on a tous des réticences. C’est une méthode formidable qui nous permet de nous libérer de tout un tas de peurs, de réactions comme la colère, l’irritabilité, l’agitation et les gens vont se libérer de tout cela et pouvoir vivre une vie beaucoup plus agréable avec leurs proches. Ils vont ouvrir leur cœur, avoir plus de contacts avec les autres, s’ouvrir au monde et s’ouvrir vers tout un tas peut-être d’activités qu’ils n’ont pas osé faire parce que bloqué par des peurs inconscientes. Car chez beaucoup de gens les peurs sont inconscientes. Ils ne se rendent pas compte qu’ils sont en souffrance alors qu’ils sont en grande souffrance !

Luc GEIGER : Oui ils pensent que c’est normal, que cela fait partie de leur personnalité, que c’est comme cela !

apaiser ses émotions : dissocier l’hyper émotivité de sa personnalité :

Hervé : tout à fait, c’est cela ! Les gens te disent : c’est comme cela, c’est ma personnalité, je suis né comme cela. C’est très intéressant, c’est quelque chose qui pourrait même changer l’humanité et faire évoluer la manière de fonctionner de l’homme vers quelque chose de complètement différent du point de vue intellectuel de manière à ce qu’il puisse devenir plus harmonieux et peut –être qu’un jour il y aura moins de guerre sur terre dans la mesure ou on sera plus dans l’amour et la paix intérieure.

Luc GEIGER : Si je peux contribuer un petit peu à cela j’avoue que cela serait fabuleux !

Hervé : Dans la mesure où chaque individu trouve l’harmonie en lui je pense qu’automatiquement il va y avoir des répercussions dans le monde entier, dans l’entourage, dans la société.

apaiser ses émotions : pourquoi hésiter à s’inscrire à la formation NERTI ?

Luc GEIGER : Merci. Pour terminer, si les gens hésitent à s’inscrire parce qu’ils ont aussi des blocages, des phobies, des hypers réactivités, qu’est-ce que tu leur dirais toi ?

Hervé : je leur dirais de ne vraiment pas hésiter. Sur le moment j’ai un peu hésité parce que je me suis dit : »c’est sur le net, ca paraît trop facile, ca paraît trop simple ». On a tendance à se dire c’est encore un truc qui ne marche pas. Moi en tous cas j’ai pris la décision de le faire et je ne regrette pas ! Alors je dis à tous les gens allez-y foncez parce que tous les jours vous allez vous dire j’ai bien fait d’y aller et cela aurait été une grande erreur de ne pas y aller parce que finalement ne pas y aller c’est se refuser d’avoir une vie meilleure, alors du coup le choix est vite fait quand on se dit cela ! Maintenant c’est vrai que pour les gens qui vont regarder cela peut-être qu’ils vont se dire est-ce que ce n’est pas une histoire de business, c’est ce que je me suis dit au départ. Ce n’est pas une histoire de business, c’est une histoire qui modifie vraiment les états émotionnels et il y a vraiment une amélioration évidente et possible à mettre en pratique par n’importe qui ! C’est cela qui est formidable ! Chacun peut s’approprier la méthode et la mettre en pratique à tout instant ? Des crises, des émotions qui débordent et la méthode NERTI nous aide à éliminer les différents dragons ! C’est le but !

Luc GEIGER : C’est le but ! On va terminer sur ces belles paroles. Pour ceux qui nous regardent si cela vous intéresse vous vous inscrivez sur le site de http/nerti.fr, vous visionner les vidéos et vous vous inscrivez sur le site pour pouvoir profiter de la formation à l’issue des vidéos. Merci et on se retrouve sur le site privé de la formation pour continuer à te suivre. Merci beaucoup. Au revoir.

Hervé : Merci, au revoir !

Sortir de sa colère permanente c’est possible avec la formation NERTI !

Alors qu’il en est au tout début de sa formation NERTI, Ghyslain arrive déjà à dépasser la colère qui l’anime en permanence.

 

 

Luc GEIGER : Bonjour Ghyslain.

Ghyslain : Bonjour Luc

Luc GEIGER : merci de prendre du temps pour nous parler un peu de ce que tu as vécu dans ta formation NERTI. Tu es en train de faire une formation à Paris pour travailler dans le bâtiment, c’est bien cela ?

Ghyslain : oui

Luc GEIGER : Tu n’es pas trop dans le domaine de la thérapie ou du développement personnel à la base ! Tu es originaire de peymenas et tu en es au niveau 4 de libération. Tu viens d’arriver au niveau 4 de la formation donc tu n’as pas encore eu le temps de faire une très grande libération mais tu me disais vouloir tout de même témoigner parce que tu sens que cela t’as déjà fait beaucoup de bien, c’est cela ? Comment tu étais avant de faire cette formation ? Qu’est-ce qui te gênais, qu’est-ce qui se passait pour toi ?

Ghyslain : A quel niveau ?

Luc GEIGER : Comme tu dis que cela va mieux, qu’est-ce qui allait moins bien ?

En colère tout le temps, Ghislain à trouvé une solution avec NERTI :

Ghyslain : Ce qui va mieux ce n’est pas par rapport aux autres mais vis à vis de moi. J’étais hyper en colère contre moi, hyper stressé. Je suis toujours stressé mais moins en colère.

Luc GEIGER : tu te dénigrais, tu disais du mal de toi ?

Ghyslain : J’étais hyper en colère contre moi, vis à vis de ce que je faisais. Et j’ai trouvé dans cette formation une solution très simple pour guérir de cette colère. C’est très simple à comprendre et très sympa. C’est une formation à la portée de tous le monde, il n’y a rien de compliqué à faire.

Luc GEIGER : Tu ne t’es pas senti perdu ?

Ghyslain : Non, dans les explications c’est limpide, il n’y a pas de mots compliqués. Tu n’as pas besoin d’avoir de dictionnaire devant toi ou d’avoir un bac +15, voilà ! C’est limpide et à la porté de vraiment tout le monde, j’ai trouvé cela sympa.

Luc GEIGER : Qu’est-ce qu’il y a de différent, qu’est-ce qui va mieux, qui change vraiment dans ta compréhension ?

Ghyslain : C’est une autre vision, j’entre dans un autre domaine, j’ai une autre vision. Tu as vraiment dit ce qui est primordiale avant tout : la sensation, ce qui se passe dans mon corps. Ce que je ne faisais pas avant. Avant je passais tout cela par l’intellect !

Luc GEIGER : On fait cette vidéo parce que les gens ont envie de savoir ce qui change en vrai, ce qui change dans ta vie.

Passer d’une colère permanente à plus d’apaisement, c’est ce que découvre Ghyslain pour la première fois de sa vie :

Ghyslain : Avant j’étais en colère, maintenant je relativise. Je relativise à fond sur ce qui m’arrive, sur les évènements et les sensations que cela peut provoquer. Je me rends compte que certaines émotions viennent des gens et pas de moi. Les réactivités émotionnelles n’ont rien à voir avec les réactivités sensationnelles je dirais. Et c’est là la différence. Tu as une personne qui vient te parler et qui t’agresse et bien automatiquement t’as une émotion, tu intellectualises mais la sentation n’est plus là. La sensation de vouloir lui tordre le cou, la colère n’est plus la. Le stress n’est plus la, il est parti. Et cela c’est que du bonheur ! C’est vraiment génial, le top ! Et encore je ne suis pas très discipliné, je ne fais pas les exercices en permanence parce que j’ai des choses à faire dans la journée, mais si je m’y mettais matin, midi et soir en trois semaines je serais complètement nettoyé de tous les dragons de la planète et de l’univers !! Merci à toi d’être la, d’avoir pris du temps.

colère, débordement émotionnel, comment gérer ses émotions
colère, débordement émotionnel, comment gérer ses émotions avec NERTI

Luc GEIGER : merci à toi Ghyslain d’avoir pris du temps pour nous et d’avoir accepter de partager ton expérience.

Ghyslain : Tu peux mettre n’importe qui en contact avec moi pour partager et communiquer, ce n’est pas un soucis.

Luc GEIGER : Tu dirais quoi à ceux qui hésitent à s’inscrire à cette formation ?

Ghyslain : Que se sont des idiots !….

Luc GEIGER : c’est peut-être un petit peu rentre dedans, non ??

Ghyslain : Oui mais c’est dans mon tempérament. Au lieu de payer 10 ans de psy, tu fais cette formation et tu es débarrassé de tous cela !

Luc GEIGER : c’est direct en tous cas !

Ghyslain : Cela vient du cœur, c’est franc ! Il n’y a pas d’ambiguïté, ceux qui ne viennent pas ce sont des idiots ! Excusez-moi les idiots !

Luc GEIGER : Merci Ghyslain, prends soin de toi, bonne continuation, avances bien et on se retrouve dans l’espace privé de la formation !

Ghyslain : Si j’ai quoique ce soit je t’envois un mail ! Au revoir !

Luc GEIGER : Ca marche, au revoir !

Si comme Ghislain vous avez l’impression d’être tout le temps en colère, faites un tour sur le site : http/nerti.fr

1 2 3 4 5 6