Le manque de confiance en soi vient-il de notre enfance ?

Le manque de confiance en soi vient-il de notre enfance ?

Quelles sont les causes du manque de confiance en soi ?

L’une des raisons pour lesquelles certaines personnes ne mènent pas une vie satisfaisante, saine et stimulante est liée au manque ou à l’absence de confiance en soi. Les origines de ce problème sont multiples (cet article en parle davantage), même s’il semble que l’éducation et la famille en soient un élément clé.

Qui plus est, le manque d’amour et de compréhension dans l’enfance peut miner l’estime de soi et la confiance en soi. Dans les lignes à suivre, nous vous ferons découvrir à quel point la qualité de l’enfance influence nos compétences, nos qualités et notre confiance.

Les causes principales du manque de confiance en soi proviennent de l’enfance

La confiance en soi se crée dans l’enfance et résulte de l’éducation reçue, des valeurs et croyances transmises par la famille. À travers ces éléments, nous créons notre vision du monde et notre approche de celui-ci.

Les parents jouent un rôle fondamental dans le développement de la confiance en soi de leurs enfants. Dès l’enfance, ils peuvent pousser l’enfant à prendre confiance en soi ou non. 

Voici quelques-uns des comportements des parents qui sont à l’origine du manque de confiance des enfants :

Manque d’affection dans l’enfance

Lorsqu’un enfant grandit dans un contexte familial qui ne lui procure pas assez d’amour et d’affection, peut-être parce que ses parents sont trop froids et détachés envers lui, il ne pourra certainement pas développer une forte confiance en soi. Il finira par éprouver des problèmes d’introversion et des difficultés relationnelles, ce qui l’empêchera d’aller de l’avant.

Parents très critiques

Les parents qui sont continuellement critiques ou qui fixent des normes de comportement impossibles à atteindre peuvent générer un fort sentiment de culpabilité et d’infériorité chez l’enfant. Entendre continuellement les critiques de vos parents ou de vos proches peut avoir généré en vous une tendance à l’autocritique. 

Perte importante pendant l’enfance

Si vous êtes séparé de vos parents dans l’enfance en raison d’un divorce ou d’un deuil, vous pouvez être piégé dans un fort sentiment d’abandon. Ce manque peut générer un sentiment de vide, de timidité et d’insécurité. En tant qu’adulte, pour combler les sentiments de vide et d’abandon, vous pouvez devenir particulièrement dépendant d’une personne ou de la nourriture, des médicaments, du travail et de tout ce qui vous aide à limiter la douleur de la perte.

Abus par les parents

Les adultes qui ont été maltraités dans leur enfance peuvent se sentir continuellement comme des victimes. Pour cette raison, ils peuvent, à leur tour, développer un sentiment d’hostilité envers la vie et les autres. Les adolescents maltraités peuvent avoir des difficultés dans les relations intimes, une fois devenus adultes, et n’ont pas confiance en eux.

Parents négligents

Certains parents sont aujourd’hui occupés par leurs propres soucis, leur travail et bien d’autres engagements. En raison de la vie trépidante, ils sont incapables d’accorder à leurs enfants une attention et des règles éducatives adéquates. Les enfants essaient de grandir de la meilleure façon possible, mais ils développent de l’insécurité, un fort sentiment de solitude. Une fois devenus adultes, ils peuvent continuer à se priver de leurs propres besoins et exigences.

Comparaison avec ses camarades

Les influences de notre société et le regard des autres peuvent également être à l’origine d’un manque de confiance en soi chez les adolescents. Le fait de comparer constamment les enfants à leurs pairs les fait se sentir vulnérables. Ils finissent par croire qu’ils ne font jamais bien les choses comme les autres et qu’ils en sont incapables. Les parents doivent féliciter et encourager les petits efforts de leurs enfants sans les comparer à leurs camarades.

Parents trop indulgents

Les enfants dont les parents sont trop indulgents peuvent ne pas être suffisamment exposés à la frustration et retarder leur propre satisfaction. Ils n’apprennent pas à accepter les limites personnelles et sociétales. À l’âge adulte, ils peuvent avoir tendance à s’ennuyer en permanence, à faire preuve de manque de cohérence et à avoir du mal à se fixer un objectif précis.

Pour aller plus loin :