Comprendre ses peurs est souvent inutile

« Chercher à comprendre ses peurs pour s’en libérer ! »
Voilà une croyance qui a la peau dure et nous allons voir ensemble pourquoi c’est non seulement rarement vrai mais en plus souvent contre productif.

Envie de comprendre ses peurs

il est inutilie de chercher à comprendre ses peurs pour s'en libérer

Il y a toujours, en consultation, en formation ou en séminaire un moment où je m’amuse beaucoup : je sais que quelqu’un, forcément, va me demander de comprendre ses peurs, de connaitre leurs origines et leurs modes de fonctionnement .

En fait, cette envie de comprendre, c’est humain !

On nous a enseigné, depuis la maternelle, que pour résoudre un problème notre cerveau a besoin de le comprendre.
C’est vrai pour un problème de math !
C’est vrai pour le monde extérieur et  tout ce qui nous entoure.
Par exemple quand une voiture est en panne, chercher à comprendre pourquoi est absolument nécessaire pour pouvoir la réparer.
Mais cette vision cartésienne a envahi tous les domaines, même les sciences humaines.

Un monde d’émotions et de sensations

   

Or, votre monde intérieur fonctionne différemment.
Vous êtes avant tout faits de sensations et d’émotions.
Votre partie cognitive (en fait, ce qu’on appelle la raison) vous paraît toujours prendre une place immense.
C’est ce qui fait votre dialogue intérieur et c’est ce que l’on « voit » le plus.

En fait, il est désormais démontré par les neurosciences que les émotions sont à l’origine de la plupart de nos décisions et de nos actes.
Même si nous sommes persuadés d’avoir tranché en réfléchissant longuement, en analysant, en hiérarchisant les problèmes, au bout du compte, ce n’est pas cela qui a été décisif mais l’état émotionnel du moment !

Chercher les causes ?

De nombreuses thérapies s’articulent autour de la recherche des causes, de comprendre le pourquoi…
La psychanalyse, notamment, bâtit sa « cure », autrement dit, sa thérapie, sur la recherche des causes et la compréhension des phobies, anxiétés, mal-être.
Si la cause est trouvée et comprise par le patient, la personne est censée aller beaucoup mieux.

Or, on sait aujourd’hui que la psychanalyse, malgré sa durée d’accompagnement dans le temps, ne donne pas toujours les résultats attendus.
Par résultats attendus, j’entends aller mieux !
Pour moi, c’est une évidence !

En fait, la compréhension d’un événement du passé s’adresse à votre cerveau cognitif. Votre intellect a compris pourquoi vous avez en horreur les clowns, le fait de monter dans un avion ou votre phobie de la foule en ville….
Mais si on s’arrête à cette interprétation, c’est comme si on ne s’adressait qu’à une partie de votre cerveau.
Votre cerveau reptilien, lui, votre cerveau instinctif (siège de l’instinct de survie) n’a pas été consulté !!!

NERTI, une thérapie différente

Avec NERTI, la bonne nouvelle, c’est que comprendre ses peurs n’est pas nécessaire.
Je dirais même que cela ne facilite en aucune manière le nettoyage émotionnel….

Pourquoi ?
NERTI va directement travailler sur une mémoire traumatique inconsciente, bien enfouie dans votre cerveau reptilien. Cette partie du cerveau n’a pas d’accès au raisonnement,  à la pensée telle qu’on la conçoit.

En effet, votre cerveau reptilien n’a qu’une fonction : vous maintenir en vie. C’est lui, par exemple , qui régule votre respiration.
D’ailleurs, vous l’avez peut être déjà expérimenté : il est impossible de s’arrêter volontairement de respirer !
Alors, les questionnements, les problèmes existentiels, le pourquoi du comment…., le cerveau reptilien ne s’en préoccupe pas du tout !

Avec la méthode NERTI, vous allez apprendre à travailler avec cette partie de vous dont vous avez peu conscience mais qui impacte votre vie en permanence.
Je vous aide à apprivoiser son fonctionnement pour être enfin la personne que vous rêvez d’être !

L’accès à mes ateliers vidéos est gratuit alors cliquez maintenant sur le bouton pour vous inscrire !

Prenez soin de vous

Luc GEIGER
Concepteur de la méthode NERTI

 

methode-nerti-qu'est-ce-que-c'est

Phobies : NERTI ou une psychanalyse?

«Pourquoi ne pas faire une psychanalyse plutôt que NERTI pour me débarrasser de ma phobie ? »
Voilà la question à laquelle je vais répondre aujourd’hui.

Je suis Luc Geiger, le concepteur de la méthode NERTI.
Tous les mois, je propose aux stagiaires qui participent à ma formation en ligne NERTI, un webinaire.
Il s’agit d’une  conférence en ligne ou ils peuvent me poser toutes leur questions en direct.
A cette occasion, une personne m’a posé une question super importante.
J’ai envie de la partager avec vous.

Sa question était simple : «Pourquoi ne pas faire une psychanalyse plutôt que NERTI pour me débarrasser de ma phobie ? »

Psychanalyse

La psychanalyse est à la fois une conception du fonctionnement psychique de l’homme et une méthode de cure.
Freud a élaboré au début du XX° siècle une théorie qui a bouleversé la vision du fonctionnement humain.
Sa conception de la psyché a permis des avancées majeures, c’est une évidence, même s’il est aujourd’hui très controversé.
Pour Freud, notre psychisme est dépendant de sa partie enfouie : l’inconscient.
Freud : le père de la psychanalyse

L’inconscient serait le siège de nos pulsions et refoulements.
Les angoisses, phobies, mal-êtres ne seraient que la manifestation du conflit entre l’inconscient et la conscience.
L’analyse elle même est une succession de séances. Les séances ont toutes la même durée et reposent sur l’association libre.
La patient dit au thérapeute tout ce qui lui vient à l’esprit.
L’analyse des rêves y tient une grande place.
Étonnamment, l’objectif de la psychanalyse n’est pas la suppression des symptômes.
L’objectif de la cure analytique est de retrouver des associations inconscientes et de faire disparaître le refoulement…

Analyse

Bref, la psychanalyse vous propose, après parfois plusieurs centaines de séances (et oui, 3 à 4 séances par semaine pendant quelques années…) … de mieux vous connaître ! Par contre, la phobie ou les angoisses que vous aviez, seront, peut être, toujours là…
En revanche, votre argent investi dans la thérapie… non !

En analyse, vous aurez beau remonter au plus profond de votre inconscient, évoquer vos lapsus, vos interprétations de rêves et faire de l’association libre… il y a peu de chance que votre phobie s’améliore. Et c’est démontré !
Je suis toujours assez amusé par la résistance de certains aux changements !

L’OMS, en 1993,  conclut dans son rapport que la psychanalyse n’est pas plus efficace qu’un placebo…
En 2001, le Département de Santé anglais remet, lui aussi, en cause les résultats de ce type de thérapie.
Un rapport de l’INSERM, datant de 2004, pourtant un peu moins sévère, est publié en France par l’HAS.
L’HAS est la Haute Autorité de Santé. C’est un organisme d’État qui évalue les pratiques médicales.
Elle donne aussi des recommandations de bonnes pratiques.
Sous la pression du lobby psychanalytique, le ministre de la Santé de l’époque retirera le rapport.
Il a été remis depuis et il est toujours consultable ici :

http://www.ipubli.inserm.fr/handle/10608/57

Il est clair, pour moi, que la psychanalyse est seulement un outil de connaissance de soi.
Il y a peu de chance que le mieux-être soit finalement au rendez-vous.

Dépendance au thérapeute

En plus, je dois bien vous avouer que je suis mal à l’aise avec la relation particulière qui s’instaure entre le thérapeute et son patient. Cette relation est censée participer au transfert.
En fait, j’y vois surtout un lien de dépendance qui vous lie pour longtemps au thérapeute.

C’est l’exact opposé de ce que je propose avec NERTI !
Je refuse qu’un lien de dépendance s’instaure avec mes clients, que ce soit en cabinet ou en ligne !

En effet, la liberté et le libre arbitre de chacun sont, pour moi, des valeurs fondamentales auxquelles je suis très attaché.
C’est pour cela que j’estime que les changements doivent arriver vite. L’impact doit être rapide.

Pour être clair, si après 3 séances, quelle que soit la thérapie, vous ne voyez pas de différence, changez de thérapeute !

La solution NERTI

Avec la formation en ligne NERTI, vous apprenez à vous libérez de vos peurs pas à pas. Mon objectif est que vous soyez autonomes !
Dès le module 5 de la formation en ligne, vous maîtrisez le processus de façon autonome. Ainsi, vous devenez votre propre thérapeute !
D’avoir réussi à modéliser la méthode NERTI pour que vous soyez autonome de vos libérations est une grande fierté pour moi  !

Je vous invite, à votre rythme, à la découvrir dans les vidéos ateliers gratuites

Cliquez ici

 

decouvrir-la-methode-nerti

Prenez soin de vous

Luc Geiger

Différence entre Praticien et Maître Praticien NERTI

Praticien NERTI : est-ce fait pour vous ?

Recherchez-vous depuis de nombreuses années une solution permettant enfin de prendre l’ascenseur jusqu’à votre étage ?
Aimeriez-vous, comme toutes les personnes autour de vous, prendre votre voiture pour partir en week-end avec vos enfants ?
Vous arrive-t-il de rêver de plonger avec délice dans une eau turquoise entouré de vos amis ?
Les amis justement, existe-t-il une solution pour que les relations avec eux soient plus simples ?
Si vous avez répondu un « oui  » franc et sonore à une seule de ces questions, restez avec moi et lisez cet article jusqu’au bout !

Bonjour je suis Luc Geiger, le concepteur de la méthode NERTI.
J’ai conçu cette méthode en pensant à vous ! Je l’ai intégrée sur le Web afin que vous puissiez la suivre quand vous voulez, ou que vous soyez !
Et surtout, j’ai mis toute mon expérience de thérapeute dans cette formation en ligne, pour qu’elle fonctionne ! Je veux que vous puissiez m’écrire : « Luc, c’est fou mais c’est réussi ! Ma vie ressemble enfin à ce que je voulais ! « .

Il existe 3 niveaux à ce jour pour cette formation en ligne : le niveau Technicien NERTI ;  le niveau Praticien NERTI ; le niveau Maître Praticien NERTI. Pour des renseignements complémentaires concernant ce niveau, cliquez sur le gros bouton bleu à la fin de cet article ou ici pour les plus impatients !

Je vous explique aujourd’hui la différence entre le niveau Praticien et Maître Praticien NERTI ?

Praticien NERTI pour libérer les autres

NERTI = 3 niveaux accessibles en ligne

En fait, je vous propose 3 niveaux de formation NERTI en ligne : Technicien, Praticien et Maître-praticien NERTI :

Technicien NERTI

Le technicien permet de s’occuper de soi, de se libérer des hyper réactivités émotionnelles : phobies, stress, hyper émotivité, jalousie, colère… C’est parfait si vous voulez travailler sur vous pour enfin vous sentir pleinement vous-même!

Ainsi, vous pouvez vous débarrasser de votre émotivité excessive, des freins émotionnels qui vous empêchent d’avancer….vous pourrez enfin vous aimer.

Praticien NERTI

Mais vous souhaitez peut-être aller plus loin…

Avec le niveau praticien, vous pourrez aider les personnes autour de vous au moment où elles sont dans une situation émotionnelle difficile.
Par exemple, votre collègue aperçoit une araignée et débute une crise d’angoisse à l’idée quelle lui tombe dessus !
Dans ce cas, vous serez en capacité de l’aider à en finir définitivement avec sa phobie.

Maître Praticien NERTI

Si vous pratiquez la relation d’aide ou si vous êtes thérapeute, le niveau Maître Praticien est nécessaire pour utiliser NERTI.
Vous allez intégrer le protocole « à froid ».
Vous serez ainsi totalement impactants, même avec vos clients les plus contrôlants.

Je tiens à être transparent, la certification Maître Praticien NERTI n’est délivrée qu’aux personnes qui ont démontré une maîtrise parfaite du processus NERTI.
J’ai ainsi la certitude, mais  vos clients aussi, que vous pouvez mener efficacement une séance NERTI en toute sécurité.

Des résultats!

Les thérapeutes qui se forment à la méthode NERTI me font des retours qui me touchent beaucoup.
Il n’est pas toujours facile de faire « décoller » un cabinet…
Comme ça a été le cas pour moi, NERTI permet des résultats tellement bluffants, que le bouche à oreille est très important !
De fait, cela remplit plus rapidement votre carnet de rendez-vous.

Vous aurez ainsi la joie, vous aussi, d’impacter plus de  personnes et plus puissamment….

Et cela rejoint mon grand rêve de paix.
Plus il y a de personnes libérées, en paix avec elles-même, meilleur est le monde!

Si vous aussi, vous voulez vous libérer et  aider les autres à se libérer, cliquez juste en dessous ! A tout de suite..;

 

ateliers-gratuits-nerti

Prenez soin de vous,

Luc Geiger.

NERTI : une méthode naturelle pour se libérer

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je veux partager avec vous quelque chose de fondamental : NERTI est une méthode naturelle que chacun d’entre nous peut utiliser pour retrouver une vie normale. Par vie normale j’entends une vie libérée d’émotions tellement inappropriées ou disproportionnées qu’elles prennent toute la place dans la vie des personnes.

Une méthode naturelle

Mais qu’est-ce que j’entends par une méthode naturelle?

En fait, on considère qu’une chose est naturelle si elle est directement issue de la nature, du monde physique, par opposition à ce qui est artificiel ou synthétique.

Je vous donne un exemple.

Comme beaucoup d’entre vous, je fais attention à ce que je mange, aux produits que j’utilise au quotidien, à mon environnement.

Pourquoi ? Parce que j’ai le sentiment, et nous sommes nombreux à l’avoir, que c’est mieux pour moi, pour mon corps, pour ma santé.

Moins les choses sont complexes, trafiquées, éloignées de ce qu’elles sont à l’origine, plus elles correspondent profondément à ce dont nous avons besoin.

Se réapproprier un processus naturel

Je n’ai pas inventé ce processus de nettoyage émotionnel, il est normalement présent pour chacun de nous.

Par contre, nous avons la chance d’avoir un cerveau intelligent. Mais le bougre veut tout comprendre, tout contrôler. Donc bien évidemment, à un moment donné, ce phénomème physiologique s’enraye !

C’est ainsi que nous créons une mémoire émotionnelle traumatique. La plupart du temps c’est inconscient et plutôt issu de notre petite enfance.

Vous l’expérimentez certainement au quotidien.

Comment ? A chaque fois que vous réagissez émotionnellement de façon anormale : phobie, jalousie, colère, hyper-timidité, angoisses, stress récurrent etc…

En fait, à chaque fois que vous vous dites  » j’aurai pas dû réagir comme ça, pourquoi j’ai réagit aussi fort, c’est pas normal »

Vous êtes, dans ce cas, très certainement face à une mémoire traumatique inconsciente.

Se Libérer seul

Avec NERTI, je vous apprends à déclencher ce processus volontairement. Ainsi, vous permettez à votre organisme de terminer physiologiquement un processus qui n’a pas été jusqu’au bout.

Votre organisme est extraordinaire, vous avez déjà en vous les ressources pour vous sentir apaisé, en harmonie, libre d’être pleinement vous même.

Je vous en dis plus dans mes ateliers vidéo, sentez vous libres de cliquer pour le découvrir !

Prenez soin de vous

 

 

en-savoir-plus-sur-nerti

Dégoût et Aversions, Efficacité de NERTI ?

Bonjour à tous !

Question NERTI !

Aujourd’hui, une question de Solange sur l’efficacité de NERTI pour le dégoût et l’aversion…
Si c’est une mémoire traumatique, alors oui, NERTI est efficace.

Dans mon cas personnel, il m’est arrivé une fois de manger des madeleines qui étaient rances. Cela m’avait rendu malade, et j’avais gardé l’odeur des madeleines qui me faisait remonter le dégoût à chaque fois.

Séminaire de Luc GEIGER

Une association possible au niveau émotionnel

Ce que j’ai fait, c’est que progressivement j’ai re-goûté des madeleines, doucement, et je me suis dés-habitué naturellement. Tout simplement parce que des fois ce n’est pas une mémoire traumatique, mais une mémoire du cerveau limbique, émotionnel, qui a associé ce moment désagréable avec le dégoût d’être malade.

Ici ce n’était pas une mémoire traumatique, mais une mémoire associative du cerveau émotionnel qui a associé plusieurs perceptions ensemble. Et donc le fait de se ré-éduquer, de re-goûter par exemple ici l’aliment – à condition qu’il soit bon – permet d’effacer les associations négatives.

 

Tenter un nettoyage à chaud

Maintenant s’il y a une mémoire traumatique, vous pouvez toujours faire une séance à chaud pour voir ce qu’il y a dessous, et si il y a une charge, vous pouvez la libérer. Et sinon, il suffit d’entamer un travail d’association positive qui aura une meilleure efficacité…

Prenez soin de vous !

Pour en savoir plus, cliquez ici !

Autres méthodes pour traiter la peur fantôme ?

Dans cette courte vidéo, je parle de la peur d’avoir peur. Et Anne me demande s’il existe d’autres méthodes pour traiter la peur fantôme. La réponse est oui ! Vous pouvez tout à fait mettre en pratique d’autres techniques pour effacer votre réactivité émotionnelle.

méthodes pour traiter la peur fantôme

Pas mal de méthodes pour traiter la peur fantôme

Lorsque le corps ne peut pas supporter une trop grosse charge émotionnelle (et ça peut arriver), il faut utiliser des techniques dites de renforcement de la structure. L’EFT (Emotional Freedom Techniques ou Techniques de Libération Émotionnelle) est tout à fait adaptée oui, mais pas que !

Cohérence cardiaque

La cohérence cardiaque est un état physiologique très puissant où notre corps et
notre mental sont apaisés, tranquilles et posés. Il s’agit de trouver un rythme cardiaque lent et confortable pendant au moins 5 minutes ce qui vous permet de visualiser votre peur fantôme jusqu’à sa disparition totale.

Ancrage de PNL

L’ancrage positif est ce qu’il y a de plus connu en PNL. Ici, il s’agit de se conditionner grâce à un souvenir ultra positif et d’en déclencher un bon ressenti émotionnel automatique. Vous associerez ensuite chaque épreuve difficile ou peur fantôme à cet état positif.

Sophrologie

Ce sont des pratiques qui visent à rétablir l’équilibre entre les émotions et les comportements. C’est à travers le travail de la conscience que le pratiquant va découvrir des ressources inattendues pour améliorer sa vie.

Rirologie

J’insiste dans cette vidéo sur le fait de rire avant de prendre l’ascenseur par exemple. Au bout de quelques fois, l’association entre l’expérience de vie négative et l’état émotionnel de la peur fantôme n’existera plus ! Vous associerez alors la prise de l’ascenseur à la rigolade et ça ne sera plus une source d’angoisse. Cliquez ici pour lire l’article dédié à la thérapie par le rire !

Pour découvrir la méthode NERTI en détails et donc, de décider de voir la vie autrement, je vous invite à cliquer ci-dessous !

changer-de-vie-avec-NERTI

Prenez soin de vous… en musique !

Vous êtes dans un magasin, vous entendez une musique qui vous est familière. Votre réflexe va être de l’écouter, de la fredonner et pourquoi pas de claquer des mains ! Et comme par magie, envolé le stress de trouver la cravate parfaite. Oublié le prix exorbitant de cette paire de chaussette. Pourquoi ? Parce que la musique apaise, rassure, et déstresse.

musique source de bien-être

Bref, la musique vous fait du bien au corps et au moral. Qu’attendez-vous pour essayer ?

Les effets physiologiques de la musique

Vous allez me dire que je ne vous apprends rien lorsque je vous dis que la musique fait du bien et aide à lutter contre le stress. Mais comme dirait un certain Jean-Jacques, savez-vous à quel point « la musique est bonne » ?!

Il existe même une thérapie spécifique appelée la musicothérapie. En effet, les scientifiques ont montré qu’écouter une musique que l’on aime bien, peu importe le type et le rythme, a des effets physiologiques sur notre corps :

  • Notre respiration augmente et devient plus profonde
  • Le rythme cardiaque diminue
  • L’organisme sécrète plus de sérotonine
  • La température du corps augmente


Donc, quand vous écoutez une musique qui vous plaît, votre corps rentre dans un état bien-être. En fait, la musicothérapie a les mêmes vertus que la méditation. Je suis en train de préparer un article dans lequel je vous donne les musiques qui déstressent le plus !

Comment prendre soin de vous en musique ?

Prenons le temps d’écouter de la musique là, de suite, maintenant. Car le but de cet exercice simple est que vous puissiez recommencer dès que vous vous sentirez stressé ou oppressé et si vous avez besoin de vous détendre. Evidemment c’est un travail que vous pourrez associer à la méthode de NERTI pour apprendre à gérer au mieux vos émotions et vous débarrasser de vos phobies.

Donc prenez votre smartphone, si vous êtes dans votre voiture (sans conduire évidemment !) mettez votre CD préféré, la radio, la télé peu importe où vous êtes et ce que vous faîtes, arrêtez-vous maintenant et laissez la musique vous détendre.

  • Choisissez une musique douce et apaisante mais pas triste. Que vous la connaissiez ou pas.
  • Fermez les yeux
  • Commencez à inspirer et à expirer au rythme de la musique
  • Respirez de plus en plus profondément
  • Vous sentez chaque muscle qui se détend
  • Les battements de votre cœur ralentissent
  • Vous êtes pris d’une sensation de bien-être
  • Laissez-vous transporter
  • Ne faites plus attention à ce qu’il se passe autour de vous
  • Laissez-parler votre corps et laissez-le danser s’il en a envie !

Voilà, vous venez de faire un exercice de musicothérapie ! Alors, vous voyez que ce n’est pas bien compliqué ! En plus, qu’est-ce que ça fait du bien !

Et si vous êtes plus dans une dynamique de motivation ou que vous souhaitez trouver les ressources nécessaires pour aller jusqu’au bout d’un effort, choisissez une musique plus rythmée et laissez-vous aller.

Pour tout le monde !

C’est simple, rapide et efficace. Ce type d’exercice est accessible aux adultes comme aux enfants. Enfin, je vous invite vivement à associer la musique et la danse pour une libération totale. Et pour que les bénéfices durent plus longtemps et en profondeur, n’hésitez pas à associer la méthode NERTI à tous ces exercices quotidiens.

Bref prenez soin de vous et ayez la musique dans la peau !

methode-nerti-qu'est-ce-que-c'est

Comment traiter le manque affectif ?

Le manque affectif est un problème pour beaucoup de personnes…

Le meilleur moyen de combler ce manque est de faire un maximum de choses positives pour soi, se dire qu’on s’aime, ou encore lister les belles choses qu’on a fait, dit, partagé….

Le problème est que certaines personnes ne trouvent rien de positif à elles-même, elles se disent donc qu’elles n’ont rien de spécial : c’est FAUX !

Il est possible de libérer ce manque en se donnant ce que l’on recherche…

Et il y a tellement de choses  magnifiques dans notre vie et en nous-même que nous ne prenons pas le temps de voir.
Si nous nous concentrons ce qui n’est pas là, nous ne serons jamais heureux.
Puis concernant l’amour, nous projetons généralement ce besoin sur les autres car nous ne prenons pas le temps suffisant pour nous aimer nous-même. Il n’y a pas de raccourcis possible que celui d’apprendre à se donner de l’amour…

Le manque affectif est la focalisation sur quelque chose qui n’est pas là et donc qui manque. Hors l’idée est vraiment de se concentrer sur ce qui est là et qu’on ne regarde pas. C’est absolument nécessaire d’apprendre à voir la vie du côté rempli. Et finalement d’apprendre à s’envoyer un peu d’amour (que l’on cherche à travers l’autre)…

C’est donc un travail de tous les jours. De plus c’est un  véritable apprentissage du bonheur et de la gratitude…

Prenez soin de vous !
Luc Geiger

Vous pratiquez la danse thérapie… sans le savoir !

Vous êtes chez vous et vous entendez une musique que vous aimez bien. Comme par magie, votre corps se met à bouger et une énergie s’empare de vous. Cela vous rempli de joie, vous fait rire et vous met aussi de bonne humeur ? Vous sentez ces sensations corporelles qui vous font du bien. Voilà, vous venez de faire une séance de danse thérapie !

la danse thérapie

L’impact de la danse sur notre quotidien

En discutant avec une amie, j’ai découvert l’importance de la danse dans notre quotidien. Nous discutions tranquillement et elle m’explique qu’elle est stressée, angoissée, son quotidien la pèse et elle me dit « vivement demain que je puisse libérer tout ça ».
Et vous savez, dès qu’on me parle de libération, je suis tout ouïe, alors je lui demande : « Qu’est-ce qu’il y a demain ? » Elle me répond : « J’ai danse ! Pendant une heure, je vais me libérer les tensions, me défouler, lâcher prise et après, je me sens beaucoup mieux ».
Je demande : « Mais depuis quand fais-tu de la danse ? Tu as quel niveau ? »
« Je ne vais pas à la danse pour mon niveau, mais pour sortir de mon quotidien, me lâcher, rencontrer de nouvelles personnes, me sentir bien dans mon corps et dans ma tête. En dansant, j’extériorise ce que j’enfouis dedans. Et on a un gala à la fin de l’année ! »

C’est ainsi que j’ai compris à quel point la danse pouvait avoir du bon. Mon amie s’est illuminée, les yeux remplis de joie et de fierté. Elle se moque que ce soit parfait ou pas, elle fait de son mieux, se fait plaisir, se donne à fond, se dépasse, mais évacue le stress ! Elle retrouve aussi une estime d’elle-même et communique ses émotions.

Les différents types de danse thérapie

La danse de manière générale, est un excellent moyen de combiner le langage du corps et de l’esprit. En effet, la thérapie par la danse et le mouvement libère les tensions de l’esprit par les mouvements du corps. La danse thérapie ou DMT (Danse Mouvement Thérapie) va au-delà des émotions bloquées. En fait, renforce l’estime de soi, recréée une relation avec les autres, et permet de lutter contre le stress et la dépression.

Danser pour se défouler est une manière de lâcher prise, de réveiller ses émotions et d’extérioriser ses instincts. Grâce aux mouvements et à la musique, vous vous sentez plus léger, plus tonique, mais aussi psychologiquement plus fort et moins timide. De plus, la danse préserve votre mémoire et votre cerveau de certaines maladies dégénératives.

Voici par exemple, quatre danses thérapies que vous pouvez explorer :

  • La danse des 5 rythmes
  • Le « Life art process »
  • La Biodanza
  • La danse biodynamique


Vous n’imaginez pas à quel point se soigner par la danse est facile et exaltant. Donc, peu importe votre niveau, vos goûts musicaux, déstressez et laissez-vous aller à quelques pas rythmés et défoulez-vous.

En plus, la danse thérapie est un excellent moyen de compléter votre nettoyage émotionnel par la méthode NERTI.

je-decouvre-la-methode-nerti

Essayez la relaxation pour les enfants, ça marche !

Nous n’avons pas les mêmes rythmes de vie que les enfants et pourtant, ils sont aussi stressés que nous ! A leur niveau, les sources d’angoisses sont multiples, et même si pour nous ça n’a pas l’air très important, pour eux, c’est un monde susceptible de s’écrouler. Pour apaiser les esprits et apporter du bien-être à vos bambins, avez-vous déjà songé à la relaxation pour les enfants ?

relaxation pour les enfants

À quoi ça sert ?

Les enfants sont remplis d’entrain, du matin jusqu’au soir ! À croire qu’ils ont un accès direct à une source d’énergie inépuisable. Mais une fois la journée terminée, il faut les calmer, les apaiser et les relaxer en vue de la nuit de sommeil. C’est à cela que sert la relaxation pour les enfants. Passer d’un état presque euphorique à un état de tranquillité totale.
Le fait d’être paisible et détendu apportera dans un premier temps beaucoup moins de stress aux parents (ça c’est sûr !), mais sera surtout bénéfique pour l’enfant :

  • Sensation de bien-être dans tout le corps
  • Amène le calme
  • Favorise la concentration
  • Diminue les tensions musculaires
  • Développe l’attention
  • Augmente la confiance en soi

Exercices de relaxation pour les enfants

Vous vous en doutez, mais la relaxation pour les enfants est totalement différente de celle pour les adultes. Il y a des méthodes particulières à mettre en pratique et surtout, il faut de l’implication. Donc, amis parents : pour relaxer vos enfants, il faudra vous relaxer vous-mêmes !
Cette pause servira à tout ce que je vous ai dit quelques lignes au-dessus, mais sera bénéfique pour l’apprentissage. En fait, cela va favoriser la concentration et ils devront se focaliser sur quelque chose de spécifique : les mouvements et la concentration.

Mon corps parle

Pendant 30 secondes, demandez à votre enfant de s’agiter sur place. En sautant, en bougeant les bras, en chantant ou en remuant la tête. Puis, arrive le moment d’écouter son corps. Pour cela, s’allonger bras écartés, pareil pour les jambes. Et parler à voix haute de ce qu’il se passe : cœur qui bat fort, souffle rapide, ventre qui bouge, jambes lourdes, bras qui tremblent. Puis, se focaliser sur la respiration pendant 1 minute en gonflant bien le ventre pour inspirer et en le dégonflant au moment de l’expiration.

La soupe chaude

Pour bien travailler la respiration, ce jeu est parfait. Asseyez-vous et imaginez-vous avec un bol de soupe très chaude entre les mains. Pour le refroidir, il faut souffler dessus de toutes ses forces. Alors, rapprochez le bol de votre bouche et après une grande inspiration, expirer pendant 3 ou 4 secondes. Chacun votre tour, refroidissez votre soupe. Mais ça n’est pas assez ! Alors recommencez chacun votre tour, puis faites semblant de boire votre succulent repas !

Le papillon

Le jeu du papillon est simple, il suffit de s’asseoir en tailleur et dans un premier temps, de faire le papillon avec ses genoux (de haut en bas) pendant 30 secondes. Ensuite, pendant 2 minutes avec les yeux fermés, se balancer d’avant en arrière. Une fois que l’enfant est bien relaxé, vous poserez un papillon imaginaire sur son épaule. L’enfant ne devra plus bouger et faire semblant de dormir pour se reposer avec son ami papillon. Lorsque le papillon s’est envolé, l’enfant pourra partir marcher doucement et revenir s’asseoir. Trois claquements de mains marqueront la fin du jeu.


En bref, la relaxation pour les enfants est un excellent moyen pour les détendre et aussi, pour passer un bon moment en famille. Si vous, adulte(s), vous avez besoin d’une méthode anti-stress et/ou de vous débarrasser de vos angoisses et phobies. Je vous invite à cliquer ci-dessous !

ateliers-gratuits-nerti

À très vite et prenez soin de vous.

Dire ce que l’on pense, c’est si important !

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, nous allons aborder un sujet sensible dans la société actuelle et qui est un vrai fléau pour pas mal d’entre nous. Doit-on dire ce que l’on pense ou pas ? C’est une question bien compliquée n’est-ce pas ? Et je suis sûr que vous avez déjà été dans une situation délicate de ce genre… Qui ne l’a pas été. Allez, on va décortiquer le pourquoi du comment ensemble !

oser dire ce que l'on pense

D’où vient cette crainte ?

Bon… Le fait de ne pas oser dire ce que l’on pense peut venir de plusieurs facteurs dissociés ou pas. Mais il y a dans un premier temps l’éducation. Ah cette fameuse éducation qui revient souvent sur le tapis lorsque nous faisons une petite introspection ! Si étant plus petit on vous a inculqués que la vérité n’est parfois pas bonne à dire, que parler trop franchement peut heurter votre interlocuteur, que la hiérarchie doit absolument être respectée… C’est sûr que vous allez avoir du mal à parler ouvertement.

Il y a aussi l’expérience qui rentre en ligne de compte. Il suffit qu’une fois, vous ayez dit ce que vous pensiez à quelqu’un et que ça a été très mal reçu. Du coup, vous êtes devenu trop prudent, voire peureux et vous n’osez plus rien dire de peur de blesser ou de recevoir un retour de bâton qui fait mal. Vous ne donnez plus votre avis, vous ne dites rien en situation conflictuelle et vous ne vous mouillez plus…

Pourquoi dire ce que l’on pense ?

Le fait de ne pas exprimer nos pensées  ou ce que l’on ressent a des conséquences lourdes sur l’homme.

Perdre son estime de soi

À force de ne pas parler, vous en arriverez à croire que votre vision des choses n’est pas la bonne. Vous allez ruminer et regretter de ne pas avoir parlé, surtout si vous ne constatez pas de changement et/ou un changement qui vous porte préjudice.

Perdre en crédibilité

Vous faites croire que vous êtes d’accord, vous dites amen à tout, vous dites oui trop facilement ? Méfiez-vous ! À ne pas vous prononcer, vos différents interlocuteurs risquent d’abuser de votre gentillesse, quitte à vous manquer de respect. Et ce, de manière complètement inconsciente la plupart du temps.

Vous risquez le conflit

Et oui, si vous ne dites rien pendant des semaines, des mois, voire des années, c’est sûr que le jour où vous allez prononcer un mot, ça sera mal perçu. Vous allez vous prendre une remarque ! Dans un élan de rébellion, vous allez enchérir et là, ça craint ! C’est le début d’un conflit assuré.

Un manque de respect envers soi-même

Vous ne dites pas ce que vous pensez ? Et bien sachez que vous vous manquez de respect ! En effet, dire à une personne l’inverse de ce que vous pensez, c’est vous mentir à vous-même et à votre interlocuteur par la même occasion !

Comment faire pour dire les choses ?

Tout d’abord, comprenez bien qu’il est important de communiquer. Mais, il y a un mais ! Tout en respectant votre interlocuteur, sa sensibilité, son ressenti, ses sentiments et ses droits. Vous ne devez pas le bloquer, le frustrer ou l’offusquer. N’oubliez pas que c’est ça qui, un jour, vous a gêné aussi. Ce comportement s’appelle l’assertivité, autrement dit l’affirmation de soi dans le fait de dire ce que l’on pense.

Vous voulez dire ce que vous pensez :

  • Ne parlez pas sous la colère
  • Mesurez les conséquences de vos propos
  • Mettez en avant le positif
  • Dites-vous que votre interlocuteur ne comprendra peut-être pas votre message


Pour terminer, vous savez quoi faire si vous êtes face à un blocage. Et si cela vient de plus loin, je vous conseille la méthode NERTI pour vous débarrasser de votre angoisse de parler devant plusieurs personnes ou d’une trop grande timidité qui vous empêche de dire ce que vous pensez.

methode-nerti-qu'est-ce-que-c'est

Les phobies des stars : aussi étranges les unes que les autres

Nous, communs des mortels, avons tous des peurs irrationnelles que l’on appelle plus fréquemment des phobies. Soyez rassurés, nous ne sommes pas seuls ! Histoire de dédramatiser, sachez que les célébrités aussi ont leurs démons. Alors, pour que vous vous sentiez moins seuls, voici les phobies des stars !

phobies des stars

Maintenant, vous vous sentirez moins seul face à une situation embarrassante !

Phobies des stars

Louane Emera

L’actrice française de 20 ans a développé une phobie assez particulière : celle des bananes ! Selon les psychologues, c’est une aversion alimentaire qui lui viendrait de son enfance et du fait qu’on l’ai forcé à en manger ! Dommage pour elle, c’est tellement bon la banane !

Katy Perry

La chanteuse américaine de 32 ans a avoué il y a quelque temps, être achluophobe. Vous vous demandez bien de quoi elle a peur ? De l’obscurité ! En effet, la star dort toujours avec une petite lumière allumée pour se rassurer. Comme quoi…

Nicole Kidman

L’actrice de Moulin Rouge, Nicole Kidman a quant à elle une phobie assez spéciale… La lépidophobie. C’est à dire qu’elle a une peur bleue des papillons ! Lorsqu’elle en voit un, elle ressent une forme d’angoisse irrationnelle et trouve « qu’ils dégagent quelque chose d’étrange ». Les papillons sont pourtant si beaux, un petit passage par mon cabinet ne lui ferait pas de mal 😉

David Beckham

Bien qu’il soit grand, beau et fort, le footballeur anglais David Beckham est atteint non pas d’une phobie, mais d’un toc. Il déteste le désordre. C’est un Trouble Obsessionnel du Comportement qu’il doit gérer quotidiennement puisque chez lui, tout doit être rangé, aligné, droit ou par paire !

Sigmund Freud

Eh oui ! Même les psychanalystes eux-mêmes ont des peurs incontrôlables. Effectivement, l’autrichien Freud souffrait de ptéridophobie. Vous vous demandez bien ce que c’est pour un homme comme lui ! Figurez-vous qu’il avait une peur folle des fougères !

Valérie Damidot

La décoratrice hors-pair de la télévision française est aérodromophobe. C’est-à-dire qu’elle a peur de prendre l’avion. Pourtant, lors de ses nombreux déplacements, elle est parfois obligée de se plier à un passage à l’aéroport. Dur quand on ne supporte pas de voyager par les airs. Cette phobie est une des plus répandues dans le monde et touche de nombreuses autres stars : Kate Winslet, Colin Farrell et bien d’autres !

Madonna

Dans la famille phobies des stars, je demande celle de la chanteuse américaine ! La star internationale qui a des flashs, éclairs et autres jeux de lumières pendant ses concerts est pourtant brontophobe, c’est-à-dire qu’elle a peur de l’orage ! Dès qu’elle entend le moindre grondement de tonnerre, elle s’angoisse et son comportement change radicalement.

Jodie Foster

La star de renom Jodie Foster a une peur qui pourrait être bénéfique pour beaucoup ! En effet, l’actrice a la phobie du shopping ! Elle a même déclaré que si elle rentre dans un magasin, elle est prise d’une angoisse folle, son corps se tétanise et la seule solution est de sortir de la boutique ! Depuis toute petite, elle n’a jamais aimé faire du shopping, même avec sa mère. Et en laissant traîné, c’est devenu une phobie ingérable pour elle. Plutôt pas mal pour faire des économies !

Sachez que peu importe votre peur, il est possible de vous en défaire. La méthode NERTI mise au point par mes soins est la clé de la réussite. Je vous invite à la découvrir pour peut-être éliminer toutes vos peurs inconscientes et retrouver une vie normale.

changer-de-vie-avec-NERTI

Votre corps se fatigue ! Changez vos habitudes

Je suis sûr que ça vous est déjà arrivé de ne pas dormir une nuit ou deux, de travailler ou de faire la fête. Peut-être même de regarder la télé trop tard et donc, perdre quelques heures de sommeil. Entre nos emplois du temps et aussi le stress, vous avez vu comme c’est difficile de rattraper la fatigue ? Dans cet article, je vous donne les causes et conséquences si vous n’arrêtez pas de fatiguer votre corps !

votre corps se fatigue changez vos habitudes

Pourquoi est-on fatigué ?

Vous devez vous dire que ce n’est pas compliqué de trouver les causes de la fatigue et pourtant ! Il y a bien des choses logiques auxquelles on ne pense pas et qui ne nous permettent pas d’avoir nos 8 heures de sommeil.

  • Le stress : votre corps est tendu, votre cerveau réfléchi constamment, vous n’arrivez pas à évacuer. Du coup, difficile de s’endormir paisiblement et vous perdez des heures entières de sommeil.
  • Le surmenage au travail : vous commencez tôt, vous finissez tard et une fois à la maison, impossible de bouger. Vous ne voulez plus faire de sport, puis vous prenez une douche et vous vous couchez. Mais vous n’arrivez pas à trouver le sommeil, car vous n’avez pas coupé.
  • L’alimentation : manger trop gras ou trop le soir, va empêcher votre corps de digérer correctement. Si en plus de ça, vous mangez tard et que vous allez vous coucher juste après le repas, ne cherchez pas : vous ne dormirez pas bien !

Votre corps vous parle, écoutez-le ! Si vous dormez mal, il est en train de s’adresser à vous et de vous dire : « Oh, il y a un truc qui ne va pas là, tu me malmènes et je ne peux pas me reposer ! » Alors réfléchissez à ce que vous avez fait, à votre état moral et analysez ce qui pourrait changer. Ainsi, vous et votre corps, vous vous reposerez comme il faut.

Les conséquences de la fatigue sur votre corps

Beaucoup pensent qu’être fatigué, c’est avoir besoin de dormir. Oui, mais pas que ! Se sentir fatigué, épuisé et avoir sommeil, c’est le résultat de plein de critères.

La fatigue mentale, morale et psychologique

Avec ce genre de fatigue, ne croyez pas qu’il n’y a que vos yeux qui ont envie de se fermer. Sachez que vos capacités intellectuelles et cognitives en prennent un coup ! C’est d’ailleurs pour cela qu’on répète qu’il ne faut pas conduire en étant crevé, vous n’êtes pas en pleine possession de vos moyens, surtout les fonctions visuelles et auditives.

L’épuisement

A force de lutter, à force de ne pas écouter votre corps : vous l’épuisez ! Et un jour, il vous lâchera musculairement. Ça commence par l’impossibilité de faire une activité physique, l’impossibilité d’avancer physiquement et moralement. D’ailleurs, l’épuisement a sa maladie et c’est le burn-out !

Comment bien dormir ?

Voici quelques conseils pour un bon sommeil :

  • D’abord, coupez les écrans 1h avant de dormir. Lisez !
  • Ne laissez pas de lumière artificielle visible dans votre chambre. Mettez un cache sur votre réveil par exemple.
  • Faites du sport, l’activité génère de la bonne fatigue.
  • Après une bonne douche, vous apprécierez vous allonger dans un lit propre.
  • Concentrez-vous sur votre respiration, Morphée viendra vous chercher sans vous en rendre compte.

Voilà, vous avez toutes les clés pour mieux et bien dormir ! Si vous faites des cauchemars, si vous avez peur du noir ou si vous pensez avoir une raison psychologique à votre fatigue, NERTI est la solution pour y voir plus clair !
changer-de-vie-avec-NERTI

Sophrologie parents enfants : créer un lien privilégié au sein de la famille

Nous vivons dans un monde ou même nos enfants ne sont pas épargnés par le stress quotidien. Étouffés dans cette société du toujours plus vite, toujours plus fort, parents et enfants ont besoin de se retrouver et de prendre ou reprendre confiance en eux.
La sophrologie parents enfants fait partie de ces thérapies douces basées sur la respiration et la relaxation pour créer un lien privilégié au sein de la famille.

sophrologie parents enfants mode d'emploi

La sophrologie parents enfants : oui, mais pourquoi faire ?

Se relaxer et prendre du temps pour soi est devenu vital. Alors pourquoi de ne pas initier nos enfants dès leur plus jeune âge à ces techniques de relaxation ludiques pour un quotidien plus serein.
Cette thérapie en famille invite parents et enfants à prendre conscience d’eux-même en temps qu’individu. Cela passe par des exercices ludiques de respiration et se termine par les échanges.
Plébiscités par le pédopsychiatre Marcel Rufo, les ateliers de sophrologie parents enfants vont améliorer le climat familial et ainsi libérer les tensions de la vie quotidienne.
Que ce soit dans le but d’apaiser, de gérer une crise ou préparer l’heure du coucher, cette relaxation en famille va vous permettre de vous retrouver, vous détendre et vous inciter à parler de vos émotions sans jugement. En effet, un cercle de confiance se crée entre les membres de la tribu dans laquelle personne n’a besoin d’être le meilleur.

Les exercices de sophrologie à faire en famille

En fait, de la même manière que la sophrologie mère-enfant créée le lien maternel, la sophrologie parents – enfant va créer et renforcer les liens entre les adultes et les enfants d’une même famille. Le but étant que chacun ait confiance en l’autre, mais aussi de renforcer la confiance en soi. Tout le monde se libérera de ses angoisses, de son stress et gérera mieux ses phobies.

Voici quelques exercices de sophrologie adaptés aux familles :

  • Les étirements : ils vont être d’une grande efficacité sur la concentration !
  • Les massages : ils vont leur permettre de s’abandonner et de prendre conscience de son corps.
  • La respiration abdominale : elle calme les angoisses, apaise les tensions et évacue le stress.

Cas pratique : la respiration abdominale

  1. Premièrement, chacun choisit un jouet, un objet ou même un caillou.
  2. Allongez-vous confortablement près les uns des autres.
  3. Ensuite, placez l’objet choisi sur votre ventre.
  4. Faites comme si vous sentiez un parfum et inspirez délicatement avec votre nez.
  5. En même temps gonflez le ventre exagérément pour voir l’objet monter sur votre ventre.
  6. Puis, quand vous l’avez vu, soufflez doucement par la bouche comme sur une bougie pour dégonfler votre ventre.
  7. Recommencez plusieurs fois.
  8. Chaque inspiration et expiration doivent être lentes et durer environ 4 secondes. Ceci afin de retirer tous les bénéfices de la sophrologie parents / enfants


Maintenant que vous avez toutes les clés pour passer un super moment de bien-être avec votre enfant et votre famille, il est temps d’inclure la sophrologie à votre planning de la semaine. À la fin de chaque séance de thérapie en famille, échangez avec vos enfants sur leurs émotions, leurs ressentis.

Saviez-vous que la sophrologie va de paire avec NERTI ?

je-decouvre-la-methode-nerti

Prenez soin de vous !

Les animaux, une grande source de bien-être

Avez-vous déjà ressenti l’apaisement et la sérénité lorsque vous avez visité un zoo ou un aquarium ? Et c’est bien normal, car les animaux sont sources de bien-être pour l’homme. En effet, ils peuvent même nous aider à aller mieux.

animaux-sources-de-bien-etre

Dans quels cas est-ce efficace ?

Que ce soit pour des soins spécifiques liés à la dépression ou pour traiter et aider à surmonter un handicap, notamment chez les enfants et les personnes âgées. On le sait peu, mais selon les experts de l’IAHAIO (International Association of Human-Animal Interaction Organizations) certains animaux sont de vraies thérapies qui ont fait leur preuve à travers les époques.

Cela peut paraître anodin de caresser un animal domestique, de faire une randonnée à cheval, mais en fait lorsque vous faites cela, sans même le savoir vous vous accordez un instant de bien-être naturel grâce à cette relation homme / animal. C’est ce que l’on appelle la zoothérapie ou l’équithérapie.

Alors quels sont ces animaux ordinaires qui sont dotés de vertus extraordinaires ?

Ces animaux qui soignent…

Le plus connu est le cheval, il va vous permettre de reprendre confiance en vous et ainsi retrouver le calme et la sérénité. Une balade à cheval ou simplement le fait d’en prendre soin vous permettra de développer un autre mode de communication basé sur la confiance et l’estime de soi.
Puis, il y a le chien, souvent préconisé pour aider les personnes à retrouver la forme physique. Mais il vous aide aussi à retrouver le calme et une protection dans leur environnement. Cet animal domestique permet de garder une vie sociale riche puisqu’il vous oblige à sortir vous aérer et à faire de l’exercice physique.

Plus commun, mais tout aussi efficace dans les syndromes dépressifs, le chat est l’allié parfait dans votre quête de bien-être. Grâce à son ronronnement il apaise, repose, réduit le stress et l’anxiété. Tout comme le cochon d’Inde qui procure les mêmes effets et demande moins d’espace.
Enfin, si vous avez envie ou besoin de réduire votre tension, le poisson est l’animal qu’il vous faut. Evidemment lorsqu’il est cru et qu’il bouge dans son aquarium !

Mais comment en profiter ?

Après la théorie, vient la pratique ! Vous allez voir que c’est très simple de faire des animaux une source de bien-être.
Pour ceux qui n’ont pas le temps ou pas envie d’avoir un animal de compagnie chez eux, il existe plein de manières de s’accorder des moments thérapeutiques grâce à ces boules de poils. Cela peut se faire lors d’une balade à cheval ou même de la visite d’un aquarium. Vous pouvez visiter une ferme et si vous avez des enfants c’est double dose de bonheur ! En Asie, il existe même des bars à chats spécifiquement conçus pour profiter de tous leurs bienfaits. Sinon, vous avez toujours la possibilité d’aller en animalerie ou à la SPA pour donner des câlins et de la tendresse à des animaux et au passage, en profiter aussi. Le tout est de ne pas craquer pour l’un d’entre eux !

Nous verrons dans un prochain article les bienfaits des animaux spécifiquement sur la dépression. En plus de bénéficier des avantages d’avoir un animal à la maison, je vous propose les ateliers gratuits de Nettoyage Émotionnel Nerti. Vous pourrez en profiter au maximum.

ateliers-gratuits-nerti

N’attendez plus et encouragez-vous ! C’est super bon pour le moral !

« Se donner du courage », c’est une jolie phrase, oui mais ça sert à quoi ? A qui ? Et surtout comment on fait ? Sachez tout d’abord que c’est très bon pour le moral ! Alors, encouragez-vous ! Je vous encourage à lire ce qui suit 😉

encouragez-vous dès maintenant

Oui, mais pourquoi ?

Parce que ça augmente son estime et ça accroît la confiance en soi.
S’encourager et encourager les autres, c’est prendre soin de vous et des autres de façon simple, naturelle et quotidienne. Et vous savez tous à quel point il est important de prendre soin de soi, je vous le dis à la fin de chaque vidéo !

Avant de penser à l’échec, encouragez-vous et pensez à la réussite. Se motiver c’est s’aimer. En effet, on a tendance à oublier que prendre soin de soi passe aussi par la case «se dire des belles choses et s’encourager ».

Re-va-lo-ri-sez-vous !

Vous allez me dire que s’encourager au quotidien ça a l’air simple. Pourtant, c’est très facile de se décourager n’est-ce pas ? Se critiquer au lieu d’aller de l’avant, se trouver tous les défauts du monde et se mettre en position d’échec. Facile aussi !

Et pourtant, les encouragements sont très importants. Ils nous aident à avancer et à nous sentir bien, et ce, depuis notre plus tendre enfance.

Je suis sûr que vous aimez entendre votre compagnon vous dire que vous êtes belle ou votre patron vous féliciter pour votre travail. Ça fait du bien de la part des autres, pas vrai ?
Vous sentez comme les compliments font plaisir ? Ils apaisent même les tensions ! En fait, les encouragements c’est pareil !

« Vas-y tu peux le faire » c’est quand même mieux que « tu n’y arriveras jamais ».
Alors, arrêtez donc d’être défaitiste et de vous apitoyer sur votre sort dès maintenant ! Commencez par l’auto-encouragement et partagez avec vos enfants, votre conjoint, vos amis. L’effet boule de neige est génial !


Rien de tel qu’un : «Tu vas réussir, tu es la meilleure» pour se rebooster et avoir confiance en soi.

Encouragez-vous ! Oui, mais comment ?

Vous êtes sceptique parce que ça vous semble tout droit tiré d’un épisode des bisounours ? Je vous comprends. Mais, faites l’expérience et allez-vous placer devant votre miroir, ou encore mieux, filmez-vous avec votre smartphone. Allez-y, levez-vous et allez dans une glace.
Dites : « Tu es nul, tu n’y arriveras jamais ». Que se passe t’il :

  • Votre visage est triste
  • Vos yeux tombent
  • Vous vous sentez malheureux
  • Vous avez les épaules en avant et avachies

Fixez-vous à nouveau droit dans les yeux en mode guerrier(ère) et encouragez-vous : « Je sais que tu peux le faire et tu vas y arriver »

  • Votre visage s’éclaire
  • Vos pupilles se dilatent
  • Votre posture est plus droite
  • Votre visage s’égaye
  • Vous vous sentez chargé(e) d’énergies positives

Vous voyez combien c’est bon pour votre moral. Et ça vous a pris combien de temps ? 5 minutes ! 5 petites minutes ! Et qu’est-ce que ça vous a coûté ? Rien du tout, nada, nothing !


Éduquez-vous et éduquez vos enfants dans l’estime de soi, dans l’auto-encouragement et l’auto-motivation.

Ne vous dites pas que c’est facile à dire, je vois déjà les détracteurs arriver ! Je n’invente rien, mais par contre je pratique ! Quand je ne suis pas au top de ma forme, oui ça m’arrive ! Et souvent…Je me mets devant un miroir, j’applique la méthode et hop je fonce !

C’est prouvé !

D’ailleurs, vous avez vu la vidéo d’un professeur américain spécialisé qui encourage ses élèves tous les matins ? Les résultats ne se font pas attendre. Ils se sentent bien mieux à l’école et la communication est meilleure.


S’encourager ou se donner du courage, c’est surtout une manière de vivre pour augmenter son propre bonheur. Ça fait du bien à la tête et en fait, vous prenez soin de vous ! C’est simple, efficace, pour tous, puis c’est gratuit.

Et si vous sentez que vous avez besoin d’aller plus loin, ne vous inquiétez pas, il y a la méthode NERTI ! Pourquoi vous n’êtes pas encore devant votre miroir ? Allez on y va, maintenant !!!!

en-savoir-plus-sur-nerti

Rire, une arme puissante de bien-être

7Lorsque nous sommes petits, nous rions jusqu’à 300 fois par jour et sans forcément savoir pourquoi. Alors que quand on est adulte, c’est moins de 20 fois par jour. Vous vous rendez compte du fossé entre les deux ? Cela est dû au stress, au rythme et au style de vie, au travail et à la pression quotidienne. Vous voulez vous sentir mieux ? Alors tentez la rirologie : la thérapie par le rire.

Il ne s’agit pas de rire pour un rien, mais de rire de manière positive et d’en tirer tous les bienfaits. Et autant vous dire qu’ils sont nombreux !

la-therapie-par-le-rire

La thérapie par le rire

La rirologie, c’est quoi ?

C’est prouvé, rire fait du bien et c’est maintenant devenu une technique anti-stress. Des spécialistes (oui oui, il existe des spécialistes de la rirologie) ont mis en place des méthodes psychologiques et corporelles qui permettent à n’importe quel être humain de rire. Ainsi, tout un processus positif s’active dans notre corps.
L’objectif de la thérapie par le rire est non pas de se forcer à s’esclaffer dès que l’occasion s’en présente, mais de voir les choses autrement et de favoriser le bien-être au quotidien.

Comment ça marche physiologiquement ?

Rire, ça n’est pas qu’un sourire. C’est tout un procédé physiologique qui fait du bien ! En effet, lorsque vous riez pour de bon, votre respiration va être modifiée ce qui entraîne l’activation du diaphragme et va engendrer un massage des organes digestifs. Votre sang va circuler plus vite et votre cœur aura plus d’oxygène qu’à la normale. Que des points positifs pour le moment n’est-ce pas ?
En plus de cela, rigoler va libérer les endorphines ce qui va provoquer un effet euphorisant et donc de bien-être ponctuel. Alors pourquoi se priver de rire lorsqu’on en a l’occasion ? C’est si bon pour nous !

Quelles en sont les conséquences ?

Un bon fou rire dans la journée (même plusieurs), c’est améliorer sa qualité de vie et son estime de soi. Les gens qui rient souvent ont plus de facilité à gérer les épreuves compliquées de la vie, elles prennent plus de recul grâce aux énergies positives accumulées et à un optimisme naturel.
De même, les personnes ayant un grand sens de l’humour ont un côté « un peu plus » séduisant et sont plus adaptés dans la vie de société.
En gros, pour avoir une bonne santé : riez !


Pour conclure, s’il y a bien quelque chose que tout le monde peut faire, c’est rigoler. Des ateliers réalisés par des spécialistes sont disponibles pour le grand public, les organismes sociaux, le corps enseignant. Même les entreprises peuvent en profiter.
Tout le monde peut se marrer, tout le monde peut se taper un fou rire et pleurer à s’en tordre en deux. C’est même recommandé. Alors, ne vous privez pas d’une bonne partie de rigolade. Ça peut être un film, un jeu, une soirée entre amis ou des livres drôles. Il y a plein de moyens de rigoler !

Et juste pour rire, voici une vidéo qui vous tordra en deux ! C’est pour moi, c’est cadeau.


Autre méthode anti-stress : le Nettoyage Émotionnel Rapide des Traumatismes Inconscients (NERTI), disponible ci-dessous sous forme d’ateliers vidéos.
ateliers-gratuits-nerti

Travaillez sur votre peur de l’échec et vous allez avancer !

Parfois, vous mettez de côté certaines idées ou certains projets car vous avez peur ! Mais pourquoi remettre au lendemain ce que vous pouvez déjà faire aujourd’hui ? Parce que vous ne vous rendez pas compte que vous en êtes tout à fait capable ! A cause de quoi ? LA PEUR ! Peur de ne pas y arriver, peur de l’échec… Et je vous garantis que si vous travaillez sur ces craintes et que vous les dissipez, vous avancerez et retrouverez une vie normale !

peur de l'échec

Je vais répondre à Alain qui nous demande comment travailler sur la peur de l’échec, sur la peur de réussir, mais aussi la peur de faire une séance NERTI et de ne pas y arriver.

Retrouver une vie normale sans peur de l’échec

En fait, ce qui est efficace c’est de se rendre compte, que la peur va être si forte qu’elle va vous bloquer dans vos mouvements, vos actions et vous empêcher de vivre normalement. Au moment où cette peur s’exprime clairement, c’est à ce moment-là qu’il faut faire NERTI à chaud. Ainsi, vous ne serez plus limité face à des situations délicates et retrouverez sans doute une vie équilibrée.

Car, il faut le reconnaître, c’est assez compliqué de conserver une vie sociale normale lorsque la moindre attaque panique vous oblige à vous mettre en retrait… Je sais que vous êtes d’accord avec moi.

Ne pas baisser les bras. Jamais.

Encore une fois, c’est important d’essayer, de réessayer et d’essayer encore ! Et si vous avez peur de rater, et bien agissez sur cette peur ! Il n’y a rien de mieux pour vous prouver que vous êtes capable et réussir.

En fait, c’est comme si vous marchiez et d’un coup, vous tombez. Imaginez vous en train de chuter au ralenti, vous allez avoir le temps d’avoir peur et vous en prenez conscience. C’est à ce moment-là précis qu’il faut songer à comment se relever. C’est là qu’il faut réagir !

Si vous êtes intrigué par la méthode NERTI, je vous invite à vous inscrire aux ateliers gratuits pour en savoir plus et enfin, vivre une vie normale sans angoisses !

ateliers-gratuits-nerti

Ecoutez votre corps, il vous parle !

Votre corps est un temple, il est la couche de protection de toutes les émotions que vous vivez. Il faut le préserver et l’écouter. Quand vous avez une migraine, demandez-vous pourquoi ? Quand vous avec une douleur à l’estomac, quelle en est la cause ? Si vous avez mal au dos, il y a forcément une raison ! Votre corps vous parle, alors écoutez-le !

votre-corps-vous-parle

Pourquoi mon corps parle ?

C’est vrai, vous êtes un esprit dans un corps. Mais ça n’est pas qu’une enveloppe corporelle, c’est bien plus que ça ! Votre corps est le reflet physique de votre âme, de vos pensées, de votre manière de voir les choses et de vous alimenter !
Si dans votre tête il y a un conflit, votre corps vous le prouvera d’une manière ou d’une autre ! Et qui dit conflit, dit négativité et dit forcément perte d’énergie. Or, l’énergie nous est si précieuse pour aller bien mentalement et physiquement…

Mais comment faire ?

A l’intérieur de notre corps, il se passe des milliers de choses chaque minute et il y a justement des transferts d’énergies. Ainsi, l’émotion et le ressenti sont des énergies. Alors imaginez si vous les laissez bloquées à l’intérieur de vous ? Vous libérer de tous ces fluides invisibles, c’est important et vous devez le faire en parlant, en criant, en dansant, en faisant du sport, en gesticulant. Peu importe, mais il faut évacuer le trop-plein d’énergie négative et ne pas les accumuler. Sinon, c’est l’effet cocotte-minute garantie ! Un jour, votre corps n’en pourra plus, vos hormones seront en berne, vous exploserez et tout ira mal !

Exemples de mauxles-maux-du-corps

Troubles des facultés, de la mémoire

Vous avez remarqué que vos facultés cognitives sont en baisse ? Méfiez-vous ! Votre corps est en train d’être victime d’épuisement et les troubles de ce genre sont liés à la trop grande absorption d’infos négatives. Alors faites-vous plaisir, lisez ce qu’il vous plaît et observer des choses agréables.

La dépendance à des drogues, à l’alcool ou aux médicaments

En effet, ce qui peut servir de temps à autre comme échappatoire ou comme solution à court terme comme un traitement médical peut rapidement devenir une addiction. Si c’est votre cas, trouvez de quoi vous voulez vous échapper !

Le stress

Évidemment, dans une situation compliquée votre corps va vous parler, il va vous montrer qu’il est fatigué et surtout stressé ! Vous êtes facilement irritable, votre corps est tendu et vous appréhendez pas mal de situations ? Votre corps vous dit qu’il en a marre, alors changez !

Quelques significations

  • La migraine touche les personnes qui veulent tout résoudre de manière cérébrale, mais parfois le contrôle n’y est plus et le mal de tête se présente.
  • Le torticolis est bien souvent le résultat d’une obligation. Vous avez fait l’inverse de ce que vous vouliez : tourner la tête à droite alors que vous vouliez aller à gauche.
    Si vous avez des douleurs au niveau des reins, sachez que c’est ici que se concentre la peur !

Voilà, vous avez quelques clés pour décoder les messages de votre corps. Alors, écoutez-vous et agissez en conséquence. Je reviendrais plus en détails sur le sens symbolique des maladies dans un futur article.

Donc, pour vous débarrasser de vos problèmes et de vos souffrances intérieurs, ancrées et inconscientes. Cliquez sur le bouton ci-dessous, une solution existe.

changer-de-vie-avec-NERTI

Peur de l’abandon ou de la solitude : En sortir, c’est possible !

Peur de l’abandon ou de la solitude: la technique pour le vaincre

Peur de l’abandon ou de la solitude ? Ces peurs vous entraînent à faire des choix qui ne vous rendent pas heureux ? J’ai une solution à vous proposer !

Le temps nécessaire pour se libérer de la peur de l’abandon ou de la solitude

Je suis Luc GEIGER, concepteur de la méthode NERTI, une méthode qui peut vous sortir de vos peurs incontrôlables, de vos phobies ou hyperréactivités, simplement et en autonomie. Pour vous aider, j’ai décidé de partager avec vous des extraits de mon nouveau livre, Auto-NERTI. Dans les vidéos précédentes, après avoir expliqué le déroulement d’une séance NERTI, je vous ai listé un certain nombre de difficultés que vous pourriez rencontrer,  mais qui peuvent se dépasser simplement à condition de suivre les étapes pas à pas. Encore une fois, dans la formation en ligne, les personnes ont une feuille de route à suivre qui les guide d’une façon individuelle. Dans cette vidéo, je réponds à une question que vous me posez souvent : combien de temps dure une séance ?

Cinq minutes pour se libérer de la peur de l’abandon ou de la solitude

Dans tous les cas, une séance ne devrait pas durer plus de cinq minutes. Il faut commencer à vous dire que c’est long si vous n’avez pas passé le verrou après cinq à dix minutes. Et sachez que cela stagne et dure parce que vous êtes en contrôle. Normalement, si tout se déroule correctement, les sensations évoluent, ne serait-ce qu’un petit peu. Bien sûr, vous pouvez quand même passer le verrou après dix minutes, mais vous pouvez réduire largement le temps, si vous lâchez prise dès le départ.

La solution est donc de toujours laisser faire tant que le film se déroule. Le film qui passe, c’est votre vie. La mémoire traumatique, c’est un moment de votre vie. Ce n’est jamais statique. Cela évolue et quelque chose change toujours.

Dans la vie, il n’y a jamais des moments où il ne se passe rien de façon statique. Si c’est statique, cela veut dire que l’on est en arrêt sur image dans le film. Si on est dans un film qui se déroule, il n’y a pas d’arrêt sur image normalement. Cela continue et quelque chose change en permanence. Si rien ne change, cela signifie que l’on ne fait pas ce qu’il faut.

Si vous trouvez que vous êtes en arrêt sur image, soit vous relancez, soit vous vous dîtes : « J’essaie de lâcher et de vraiment lâcher prise. Si je lâche prise, qu’est-ce qui risque de se passer ? Si je laisse faire, qu’est-ce qui se passe ? ». Efforcez-vous de laisser faire. Si cela ne marche pas, relancez, puis arrêtez, puis relancez à nouveau tout en essayant de bien faire un relancement propre et correct, afin d’en finir avec la peur de l’abandon.

Fini la peur de l’abandon ou de la solitude !

En suivant ces étapes les unes après les autres, vous allez vous libérer très simplement de vos problèmes émotionnels. Dans la formation en ligne, j’ai un nombre incroyable de témoignages qui me disent : « C’est tout ? C’est fini ? Cela fait cinq, dix, quinze ans que ma jalousie maladive, ma peur de l’abandon ou de la solitude me pourrit la vie et en moins de cinq minutes c’est terminé ? »

Si vous souhaitez accéder à ces témoignages ou à d’autres vidéos gratuites, abonnez-vous. Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur j’aime, partagez-la à tous vos amis, et rendez-vous la semaine prochaine dans la prochaine vidéo. Prenez soin de vous et à bientôt http://nerti.fr/!

Peur de l'abandon ou de la solitude: En sortir, c'est possible!

1 2 3 4 5 6