L’affirmation de soi pour mieux gérer sa vie !

Lorsqu’on manque de confiance en soi, un des piliers qui est affecté est l’affirmation de soi-même .

L’affirmation de soi, c’ est savoir exprimer ce que l’on pense, ce que l’on ressent, ce que l’on veut tout en sachant respecter les autres, sans anxiété excessive

Développer cette compétence essentielle  pour traiter le manque de confiance en soi est  le résultat d’un apprentissage qui demande patience et persévérance. 

Comprenez que c’est souvent une compétence à acquérir dont la notion principale est d’ intégrer :  nous avons autant de droit que les autres.

Pour approfondir le sujet : 

Les trois différents types d’affirmation de soi

Il est important que vous preniez conscience de votre style d’ interaction . Il en existe trois :

Passif.  Vous êtes dans l’incapacité d’ exprimer vos émotions, vos désirs et vos opinions .Vous le faites en vous exprimant par le silence . Sujet à une perte de confiance en vous,  vous vous exprimez avec méfiance et/ou en le faisant de manière indirecte.

Assertif . Vous vous exprimez auprès des autres avec équilibre grâce au sentiment que vous avez autant de valeur que les autres. Vos émotions, vos opinions et vos désirs sont aussi importants que ceux des autres. Vous êtes dans l’ affirmation de soi.

Agressif. Vous vous exprimez avec exigence, de manière directe et souvent dans le non respect des droits des autres, avec l’ idée que vous avez plus de valeur que les autres . Vous explosez facilement dans vos communications produisant des conversations conflictuelles.

Les cause d’ un manque d’affirmation de soi

Les causes sont nombreuses, mais toutes ont un point commun : la peur .

La peur de déplaire conduit à accepter, souvent immédiatement, des demandes qui conduisent à des situations dérangeantes à long terme.

Par exemple, accorder du temps à un ami mais plus longtemps que prévu ou que vous ne le pouvez en réalité et cela pour ne pas prendre le risque de lui déplaire.

La peur du conflit, est une peur fréquente dans le manque d’affirmation de soi .

Par la crainte du conflit, elle entraine la crainte d’un rejet qui vous conduit par exemple à ne pas oser dire « non ». Donner mauvaise impression ou prendre le risque de créer un conflit est trop lourd à porter pour vous alors qu’il s’agit pourtant seulement de marquer vos limites.

La culpabilité intervient également dans le manque d’affirmation de soi.

Même en présence d’une personne, parfois proche, qui formule des demandes excessives, votre sentiment de « devoir » faire est tellement fort que vous répondez toujours positivement, entraînant l’accumulation d’une frustration qui peut finir par vous rendre plus tard colérique, ou agressive.

La peur des représailles peut quant à elle également vous inciter à tout accepter par crainte de perdre. Qu’il s’agisse d’un travail, d’une relation amicale ou amoureuse, cette crainte de voir s’envoler quelque chose ou quelqu’un à qui vous tenez, vous conduit à dire « oui » à tout, donc « non » à rien.

Dans une société où les comportements conciliants sont parfois trop encouragés au détriment de l’affirmation de soi, certains deviennent trop gentils, serviables, disponibles. Si ce type de comportement permet de contourner les zones de conflits, les tensions et les confrontations, il n’apporte qu’un résultat faussement bénéfique à court terme. Car à long terme, sous pression, ceux qui acceptent trop finiront sans nul doute par exploser et libérer une colère qui semblera alors disproportionnée.

A quoi sert l’affirmation de soi  ?

Dès que vous serez dans un sentiment d’ affirmation, vous vous  sentirez davantage honnête. Vis-à-vis de vous même d’une part, mais également vis à vis de l’ autre. Dès lors vous augmentez l’ estime de vous.

L’affirmation de soi contribue à l’obtention de ce que l’ on désire, de manière efficace, en dégageant les autres de l’obligation de deviner vos besoins, ce qui est épuisant pour tout votre entourage. 

En vous affirmant, vous prenez soin de vous et vous facilitez les échanges, si précieux, dans les relations.

Les bénéfices de s’affirmer

Très rapidement, les sentiments de rancœur, la notion d’ être exploité/e disparaîtra.

Vous cesserez de dépasser vos limites et plus vous persistez dans cette voie, plus vous êtes à même d’avoir un meilleur contrôle.

Parce que vous vous prévalez le droit comme de dire “oui”, “non”  ou «  je ne sais pas »  vous laissez grandir en vous un sentiment de confiance et de satisfaction d’être en mesure d’exprimer vos besoins et d’y répondre.

Vous améliorerez vos relations, car vous affirmer participe à vous équilibrer et équilibrer votre entourage. 

Les exercices à faire

Apprendre à s’ affirmer et à dire “oui” ou “non” demande de l’ entraînement.

Commencez par choisir une situation qui ne vous angoisse pas ou peu, des personnes avec lesquelles il vous sera facile de développer l’affirmation de vous-même.

Vous pourrez augmenter progressivement le niveau de difficulté en changeant de situation ou d’individu. L’exposition progressive  s’avère  utile.

N’essayez pas de développer votre affirmation de vous-même dans tous les aspects de votre vie en même temps . Sélectionnez un domaine, qu’ il s’ agisse de votre vie professionnelle, sentimentale, amicale  ou familiale. 

Restez conscient qu’il y aura des moments plus difficiles que d’ autres  et que vous ne rencontrerez pas le succès à chaque fois.

Lorsque ce sera le cas, ne vous jugez pas trop sévèrement. 

Apprenez à vous regarder avec bienveillance.

Vous essayez, n’est ce pas déjà une belle victoire sur vous-même ?

Avant de vous confronter à une situation, déterminez quels sont vos besoins et concentrez vous sur les points qui vous semblent importants.

Puis exprimez vous avec des phrases claires .

N’hésitez pas à vous  entraîner d’ abord par écrit . Ceci peut vous aider à formuler des demandes plus directes et avec simplicité. 

N’hésitez pas non plus à vous inspirer, en observant le monde.  

Qu’il s’agisse d’inconnus, de proches, de collègues … Comment expriment-ils leurs demandes ? Comment s’affirment-ils ?

Concentrez-vous sur vos progrès et ne cherchez pas la perfection. Elle n’existe pas.

Travaillez également sur le droit fondamental d’ avoir vos propres opinions, vos propres besoins. Ceux de protester,  revoir vos plans,  négocier un changement.

Faites en des affirmations  simples à mémoriser et à vous répéter quotidiennement comme une récitation 

Si vous avez déjà fait tous ces exercices et que les résultats n’ont pas été probants malgré  vos efforts, cela peut signifier que les changements doivent se faire à un niveau plus profond car il est probable que votre peur de vous affirmer se niche dans votre cerveau primitif, plus communément appelé ‘cerveau reptilien’.
N’hésitez pas dans ce cas à essayer la méthode NERTI. 

Pour aller plus loin :