Solange est une personne pour qui les relations à l’autre ont toujours été compliquées. Très angoissée de nature, emprunte d’une timidité qui la contraint dans son quotidien et engluée dans de multiples angoisses qui lui gâchent la vie elle témoigne de ses ressentis après à peine un mois et demi de formation NERTI.

 

Luc GEIGER : Bonjour je vous présente Solange qui nous fait le plaisir de partager avec nous ses ressentis vis à vis de la formation NERTI. Elle est comptable et pas du tout dans le domaine du développement personnel. Elle en est au module 6 de la formation NERTI et grâce à cela elle s’est libérée de ses angoisses et de sa timidité puisque tu me disais Solange que tu n’aurais pas été capable de faire cette vidéo devant nous, bravo c’est un gros challenge !

Solange : pour moi c’est vraiment quelque chose d’important parce que je n’aurais jamais pu parler de moi.

Luc GEIGER : Et du coup cela te donne plus de légèreté dans les contacts et plus de changements dans ta vie. J’aimerais que tu nous dises comment cela se passait avant dans ta vie, qu’est-ce que tu ressentais.

lâcher prise : Solange témoigne de son parcours :

Solange : J’ai toujours beaucoup d’angoisses, d’insécurité. J’ai toujours été comme cela, comme « en dehors ». A me poser des questions tout le temps et j’ai toujours été très très mal. Et quand j’ai lu tous ces commentaires je me suis un peu retrouvée. Enormément retrouvée dans tous ces commentaires et puis j’ai toujours voulu m’en sortir, apprendre à lâcher prise…

Luc GEIGER : Tu avais essayé des choses déjà pour t’en sortir ?

Solange : J’ai fais une psychothérapie pendant des années. Ce n’était pas suffisant. Je fais du sport ca c’est sur mais ce n’est pas suffisant non plus. J’ai fais du tai chi, du Yoga, de la méditation mais les angoisses sont toujours au fond de moi, profondes : tout m’angoisse : la maladie, les angoisses, le mal être. Et donc je cherche des solutions, je parle avec des gens… Sur internet je suis tombée sur ta formation. J’ai eu beaucoup, beaucoup de mal à prendre la décision de la faire parce que je me disais : « comment on peut sur internet faire une formation, comment on peut ? » Et après, j’en ai parlé à mon mari qui n’est pas du tout dans tous ces trucs la. Il n’y croit pas, ca ne m’aide pas trop mais ce n’est pas grave. J’ai pris la décision toute seule et comme tu dis souvent dans tes commentaires : tu fais cela pour aider les gens, pas pour l’argent. Je le sentais bien c’est quelque chose que j’ai énormément ressenti. Donc j’ai dis Ok on y va ! Et quand j’ai commencé à m’inscrire, de voir tous ces commentaires je me suis dis que je n’étais pas la seule et cela m’a rassurée !

Luc GEIGER : Et oui parce que souvent on se sent seul. On a l’impression qu’on est seul au monde à être dans cette galère, dans ces problèmes.

Un accompagnement de proximité pour aider au lâcher prise :

Solange : c’est cela ! J’ai lu et puis après j’ai commencé la formation. Thomas a vraiment été super, vraiment je le remercie beaucoup parce que j’avais toujours le sentiment d’être à côté, c’est toujours comme cela, donc j’ai fais les exercices et au début le lâcher prise s’est fait assez rapidement je dois dire mais j’étais très très fatiguée avec l’impression comme d’avoir un fardeau au fond de moi. Puis j’ai été énormément fatiguée c’est cela qui est bizarre, j’ai vraiment lâcher prise !

Luc GEIGER : c’est normal, parce que justement cela arrive régulièrement que des gens se sentent fatigués comme cela. Tu es en tension pour tenir cette réactivité et au moment ou tu es dans le lâcher prise et bien d’un coup tu te rends compte de toute la fatigue accumulée et il y a une énorme fatigue qui apparaît en général dans ces cas-la. Cela ne dure pas longtemps mais ca arrive.

Solange : c’est cela, donc j’ai été très fatiguée et après j’ai ressenti un bien être assez rapidement, vraiment assez rapidement. Il s’agissait du lâcher prise et je me suis dit : »mais c’est aussi simple que cela ??? «  Le yoga, le Tai chi tous ces trucs la et en fait c’est aussi simple que cela ? Le bien-être ressenti c’était une légèreté. Il y a des choses avant qui prenaient des proportions pas possibles comme mes relations avec les gens. Cela arrivait chaque année et maintenant hop cela passe ! Ca passe et cela ne prend pas l’ampleur comme avant et moi cela me libère ! C’est le lâcher prise ! Je pense avoir encore du travail !

Luc GEIGER : on en a tous ! J’en trouve encore !

Solange : je crois avoir encore du nettoyage à faire ! Je le pense parce que je le ressens, mais il y a le renforcement et tout cela qui m’aide aussi. Je suis contente, vraiment je suis contente et je ne regrette pas !

Luc GEIGER : est-ce que cela t’a permis d’aider d’autres personnes autour de toi, ton mari n’est pas vraiment intéressé ?

Aider les autres à lâcher prise, est-ce possible grâce à NERTI ?

Solange : non. Mon fils pour l’instant n’a pas fait de crise. Des fois il en fait. C’est un enfant que l’on a adopté qui a un passé lourd. Je compte beaucoup sur cette formation pour l’aider parce qu’il y a des fois lorsqu’il fait des crises c’est terrible pour moi. Maintenant je sais que je vais pouvoir l’aider. Pour l’instant il n’en a pas encore fait. J’ai eu des enfants à l’école qui ont été mal, je leur ai dit laisse faire etc… Mais je n’ai pas eu le temps d’approfondir parce qu’il y a toujours du monde autour et pour moi ce n’était pas accessible. Si j’avais été seule.. ; C’est pour cela que pour l’instant je n’ai pas eu encore l’occasion d’essayer avec quelqu’un en crise autour de moi.

Luc GEIGER : en tous cas tu te sens de pouvoir l’aider ce qui est pas mal déjà ?

Solange : Ce qui se passe c’est que j’ai toujours été avec un manque énorme de confiance en moi, cela a toujours été, je le travaille. Si quelqu’un vient me parler je vais l’écouter et tenter de l’aider à fond, vraiment en essayant de l’aider en tentant de comprendre ce qui ne va pas, l’écouter et aller au fond des choses. Sauf que maintenant je me rends compte que ce n’est pas le plus important. Le plus important c’est le lâcher prise et c’est ce que j’ai dit lorsqu’il y avait cet enfant qui faisait une crise de spasmo. Une personne est intervenue en demandant : qu’est-ce qu’il y a, qu’est-ce qui ne va pas chez toi ? » La j’ai dit que ce n’était pas le problème et le peu de temps que j’ai passé avec cet enfant m’a permis de lui dire : « laisses ton corps, ce qui se passe dans ton corps n’est pas de ta faute etc… » Puis je l’ai laissé dans ses sensations et je n’ai pas eu le temps de faire autre chose, je me suis sentie frustrée parce que j’aurais pu l’aider. Je voyais quand même que cela allait un peu mieux, puis les sauveteurs sont arrivés avec la maman etc…Mon fils la dernière fois qu’il a fait une crise je n’avais pas encore fait la formation donc je n’ai pas encore eu autour de moi d’autres occasions pour tester.

Luc GEIGER : juste pour terminer, que dirais-tu aux personnes qui hésitent encore et qui sont comme cela dans des timidités peut-être, des angoisses etc.. ; Qu’est-ce que tu leur conseillerais ?

lâcher prise : oser franchir le pas vers la formation NERTI :

Solange : Je leur conseillerais d’essayer parce que moi franchement je pense vraiment être un exemple. J’avais beaucoup de blocages, énormément de blocages et j’en ai encore. Je sais que cela va passer il n’y a pas de soucis, avec ce nettoyage que je fais. Mais je leur dirais d’y aller et d’essayer vraiment parce qu’il n’y a rien, rien à perdre et tout à gagner ! C’est ce que je leur dirais parce que je pense être un exemple de quelqu’un de compliquée ! je le sais ! Mais cette légèreté c’est très agréable et il n’y a pas longtemps que je la perçois et je vie très bien avec !

Luc GEIGER : Tu as commencé quand la formation ?

Solange : J’ai commencé au mois de mars

Luc GEIGER : Cela fait un mois !

Solange : oui un mois, je ne sais plus

Luc GEIGER : Un mois et demi c’est quand même rapide !

Solange : Oui mais j’ai fais exactement ce qui m’était demandé et je ne sais pas si il faut le faire tous les jours mais je le fais pas mal de fois ! Dès que j’ai une angoisse, un stress au boulot, j’écoute mes sensations et cela va mieux.

Luc GEIGER : Du coup tu as intégré NERTI dans ta vie et tu l’utilises régulièrement pour t’aider à lâcher prise ?

Solange : Oui. Et ce qui est bizarre c’est qu’avant je faisais du Tai Chi je l’intégrais dans ma vie mais mes angoisses étaient toujours la ! Le Yoga pareil ! Tandis qu’avec les exercices de NERTI cela part quand même ! En fait cela descend ! C’est l’impression que j’ai que cela descend dans le corps. Ces angoisses descendent et en même temps cela se libère et on est mieux !

Luc GEIGER : Et oui, c’est cela le lâcher prise ! Merci beaucoup Solange de ce partage, merci d’avoir pris le temps.

Solange : merci à toi et merci de t’avoir connu surtout et d’avoir connu cette formation ! Je souhaite à tous le monde de l’a faire et vraiment je le préconise à tous !

Luc GEIGER : Merci beaucoup. Si vous êtes dans le même cas que Solange. Si vous avez des angoisses et souhaitez vous en libérer vous vous inscrivez sur :  http/nerti.fr, vous regardez les vidéos et après la quatrième vidéo si vous voulez vous inscrire à la formation c’est possible ! Merci Solange et à bientôt !

Solange : Merci, au revoir !

 

    3 replies to "Difficulté à lâcher prise, timidité, angoisses : le témoignage de Solange vous invite à essayer la méthode NERTI de Luc GEIGER pour sortir de ces problèmes."

    • perrier

      combien coute votre formation ?
      CORDIALEMENT
      jOSY

      • Luc GEIGER

        Bonjour josy,
        Je viens de vous inscrire pour recevoir vos vidéos gratuites d’information.
        Prenez soin de vous
        Luc Geiger

    • Jean-Guy

      J’ai aimé le témoignage de Solange et moi aussi desfois je rencontre des problèmes avec certain collègues de travail qui se mêle de ce qui les regarde.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dites-moi à quelle adresse
vous envoyer votre accès à

l'atelier Gratuit :

"Libérez-vous
de vos émotions incontrôlables"