Peur du noir : je suis grande mais ça m’effraie encore…

Quand la nuit commence à tomber et que vous savez que vous n’allez pas tarder à aller au lit, vous sentez bien que le stress monte progressivement.
Inévitablement vous allez vous retrouver dans l’obscurité, et là,… c’est le drame !… la  P E U R   D U   N O I R…
Aïe, aïe, aïe… ça vous met dans tous vos états…
Et toutes les nuits, c’est la même chose; vous avez peur des ombres sur le mur, de quelqu’un qui aurait pu se cacher derrière les rideaux…
Vous savez bien que cela n’a ni queue, ni tête mais c’est plus fort que vous, cela vous empêche de vous endormir et de dormir de manière paisible.
Si vous lisez cet article, c’est que vous souhaitez retrouver un sommeil réparateur, alors je vous livre mes conseils !

Peur du noir : que se passe t-il ?

État des lieux

Quand la lumière du jour faiblit, et qu’elle fait place à la nuit, vous avez P E U R.
Tout votre petit univers qui était jusque là plutôt agréable devient effrayant, avec la nuit.
En effet, vous pouvez ressentir du plaisir à vous promener le jour dans une rue et être sur le qui-vive, voire terrifié de traverser celle-ci de nuit.
Plus encore, dans votre petit cocon, dans votre chambre, au calme, dans votre lit, vous pouvez être angoissé à l’idée d’éteindre votre lampe de chevet et de fermer les yeux.
Là, tous les scénarios possibles et inimaginables vont vous effleurer l’esprit…
Et si les monstres existaient, et s’ils se cachaient sous votre lit, et si des fantômes malveillants venaient vous rendre visite…
Whaou… ça fait flipper tout ça !
Et oui, vous pourriez vous reconvertir et proposer des scénarios à des séries TV dignes de l’Exorciste. 😉

Absence de repères

Trêve de plaisanterie…
Vous avez peur… et en plus, vous êtes face à l’incompréhension de votre entourage
Évidemment il n’y a pas de danger réel puisqu’il est issu de votre imagination.
En effet, ce danger est issu d’une absence de repères…
Avec la nuit, vous perdez tous vos repères visuels; vous ne voyez plus ce qui vous entoure, ce qui vous rassure…
Vous n’apercevez plus que des ombres que votre cerveau interprète de façon incohérente.
En outre, avec la nuit, et le silence, vous entendez des bruits auxquels vous n’apportiez pas d’importance la journée comme le parquet qui grince, le frigo qui fait des glouglous, le bruit du vent qui siffle…
Bref, tout devient suspect…

Évitement

Afin de ne pas se retrouver confrontées à la peur du noir, les personnes touchées par cette phobie vont multiplier des stratégies afin d’y échapper.
Effectivement elles vont laisser les lumières allumées, regarder à plusieurs reprises sous le lit, derrière les rideaux, dans les moindres recoins… ou encore mettre une musique en fond sonore.
Mais anticiper, éviter n’est qu’une fuite en avant et surtout renforce la peur !
Comme la nuit, vous perdez tout contrôle sur ce qui vous entoure, vous mettez alors en place des subterfuges pour éviter les angoisses.
En revanche, c’est reculer pour mieux sauter car cela ne supprime pas la peur !

Peur du noir : des solutions ?

Il est indispensable de trouver des solutions lorsque la peur du noir nous grignote à petit feu.
En effet, le manque de sommeil, ou un sommeil perturbé est très néfaste pour la santé.
Il est responsable de fatigue, de somnolence, d’irritabilité, de problème de mémoire, de concentration !
S T O P, il est nécessaire d’agir !

Je vous propose de :

1) Faire du sport en fin de journée

Premièrement je vous conseille de pratiquer une activité sportive, en fin de journée… et non, juste avant de se mettre au lit, hein ?…
Il devra s’agir de mouvements rapides et répétées (pas seulement des activités ménagères) au point où cela libérera suffisamment d’endorphines (hormones du plaisir et anti-stress naturel) pour espérer s’endormir rapidement dans les bras de Morphée.
Ainsi le corps sera si fatigué que le mental lâchera prise…

2) Se relaxer

Pourquoi ne pas mettre en place une routine en intégrant des activités de bien-être ?
Il y en a à moudre…
Voici une liste non exhaustive de pratiques psycho-corporelles : Yoga, sophro, cohérence cardiaque, méditation, séance d’auto-hypnose, techniques de respiration…
Libre à vous de trouver celle qui vous correspond le mieux !
Comme il me tient à cœur que vous arriviez à vous détendre, je vous invite à écouter cette vidéo que j’ai réalisée et intitulée le « Détresseur minute » !


 

3) Créer une atmosphère propice

Alors là, j’aurais une kyrielle de conseils à vous prodiguer.
En fait, vous pouvez vous délasser dans un bain chaud afin d’éliminer toutes les tensions musculaires accumulées au fil de la journée; je vous recommande d’y diluer quelques gouttes d’huile essentielle de camomille romaine.
En outre, vous pouvez vous préparer une tisane au parfum qui vous envoûte.
On retrouve désormais, dans le commerce, une multitude de préparations aux vertus les plus apaisantes les unes que les autres…
De plus, je pourrais vous recommander de lire, lire, lire des livres sympas qui se déroulent dans une ambiance détendue (pas trop de suspense, de thriller, ou autre truc stressant).
Certains aiment écouter la radio… Musique, histoire inspirante ou humour…
Je vous laisse libre de faire votre choix !
Surtout pensez à poser votre portable bien avant de vous coucher, car il maintient en éveil et active les méninges à fond les ballons !
(Et on oublie les mauvaises ondes qu’il envoie quand il reste allumé la nuit) 😉

Peur du noir : la Méthode NERTI pour en finir de manière radicale !

Si comme Danièle (cf vidéo ci-dessus), cette peur vous fait souffrir, vous empêche de mener une vie « normale » avec des heures de sommeil convenable, je vous suggère fortement de penser à vous libérer de cette phobie !
Facile à dire me direz-vous !
Et bien oui, c’est facile à dire mais aussi à faire !!!
Il suffit de se focaliser sur ses sensations physiologiques et corporelles qui interviennent lorsque la peur vous prend au ventre !
Pour plus de détails, consultez « la théorie moderne des phobies »
Tout un protocole est prévu et formalisé dans une formation que vous pouvez suivre en ligne.
En effet, vous ferez cela en toute autonomie, sans rendez-vous chez un psy avec qui vous allez raconter votre vie pendant des heures… en une seule séance que vous vous prodiguerez (nous vous accompagnons dans ce sens), vous serez libéré !…
Pour en savoir davantage, je vous invite à suivre les vidéos gratuites sur https://nerti.fr/

 

En conclusion,

Je rappelle qu’il est conseillé de dormir 7 à 9h par nuit pour votre santé… et pour le bien-être de votre entourage !!!
Pour ces raisons, il est indispensable de remédier à cette peur du noir.
La nuit doit être réparatrice mais aussi une période qui porte conseil et non une source de stress.
La journée s’en charge déjà avec son lot d’imprévus et de rebondissements…
Contrairement à la nuit, où il est censé ne rien se passer à part du calme, du repos… et de l’amour (pour ceux qui ont la chance d’être en couple !!!)
Si vous souhaitez retrouver une vie sereine, avoir des nuits tranquilles, je vous invite à vous inscrire à la formation en ligne NERTI (Nettoyage Émotionnel Rapide des traumatismes Inconscients)

Alors qu’attendez-vous pour ne plus avoir peur du noir, et dormir comme un bébé !!!

ateliers-gratuits-nerti

Je vous invite à lire un article qui pourrait vous intéresser : Peur de la mort : quand elle vous empêche de vivre !

Leave a Reply

Your email address will not be published.

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.

Dites-moi à quelle adresse
vous envoyer votre accès à

l'atelier Gratuit :

"Libérez-vous
de vos émotions incontrôlables"